A quoi ressemble la France d’aujourd’hui?

28 contributions
Publié le 15 janvier 2008.

DEMOGRAPHIE – Bébés nés d’une union libre en hausse, mariages en berne, mamans plus âgées et immigration en baisse: voici les grandes tendances du bilan 2007 publié mardi par l’Insee…

Bébés nés d’une union libre en hausse, mariages en berne, mamans plus âgées et immigration en baisse: voici les grandes tendances du bilan 2007 publié mardi par l’Insee qui brosse ainsi le nouveau portrait de la France. Mais qui sont les 63,8 millions d’habitants, soit 361.000 de plus en un an, comptabilisés au 1er janvier 2008?
 
Toujours championne d’Europe en matière de fécondité
Le taux de fécondité français est passé à 1,98 enfant par femme en 2007, après avoir atteint le seuil symbolique de 2 en 2006. «Malgré un repli par rapport à l'année 2006, le nombre des naissances - 783.000 en métropole et 33.000 dans les départements d'outre-mer (soit 816.500 au total) - demeure supérieur à celui des 25 dernières années», note l'Insee. Et situe la France loin devant la moyenne européenne de 1,52 enfant par femme.
 
Une majorité de bébés hors mariage
L'année dernière, les naissances hors mariage ont ainsi représenté 50,5% des naissances contre 48,4% en 2006, selon l'Institut de statistique.
 
Des mamans plus âgées

L'âge moyen de la maternité continue de s'élever et se rapproche année après année des 30 ans: il est établi à 29,8 ans en 2007. Le nombre de bébés ayant une mère de 35 ans et plus (172.650) a encore augmenté et représente désormais 21,1% des naissances.
 
Mariages en berne mais Pacs en hausse
Après le boom observé au début des années 2000 (305.400 unions en 2000), le mariage n’a plus la cote. Alors que 274.100 mariages ont été célébrés en 2006, le nombre de noces est tombé à 266.500 en 2007. La faute au Pacs? Peut-être: sur les trois premiers trimestres de l’année 2007, près de 73.000 contrats d’union civile ont déjà été contractés, soit presque autant que sur l’ensemble de l’année 2006 (77 362). «La progression se poursuit ainsi au même rythme que l’année précédente (+25 % par an)», souligne l’Insee. Le taux de rupture des Pacs se maintient au même niveau qu’en 2006: à la fin du troisième trimestre 2007, 13 % des Pacs signés depuis 1999 ont été dissous.
 
Et le Pacs séduit largement. Ainsi, la part des couples homosexuels parmi les signataires devient très minoritaire: de 25 % en 2002, elle est réduite à 7 % en 2006. «Au cours de l’année 2007, 90 000 Pacs auront été conclus par des couples hétérosexuels, soit l’équivalent d’un mariage sur trois», note encore l’Insee. Et le nombre de couples hétérosexuels liés par un contrat, que ce soit un mariage ou un Pacs, ne diminue pas. Il augmente au contraire régulièrement au fil des années depuis la diffusion du Pacs à l’ensemble de la société.
 
3 mois d’espérance de vie gagnés
En 2007, 526.500 personnes sont décédées en France. Un chiffre stable par rapport à l'année précédente. L’espérance de vie augmente de 3 mois. Un garçon né en 2007 peut ainsi espérer vivre 77,5 ans et une fille 84,4 ans. Les Françaises sont une fois de plus les mieux loties de l’Europe sur ce point. En 10 ans, les gains d’espérance de vie sont de 3 années pour les hommes et de 2 années pour les femmes.
 
Conformément aux prévisions, la part des personnes âgées de 65 ans et plus augmente et atteint 16,3% de la population (10,3 millions), contre 15% en 1994.
 
Moins d’immigrés
Le solde migratoire est de 71.000 en 2007, «en retrait par rapport aux années précédentes où il évoluait plutôt autour de 100.000 personnes (91.000 en 2006)», souligne l’Insee. Soit un cinquième de l’accroissement total de la population, principalement dû à l’accroissement naturel. Une spécificité française, selon l’institut: «Dans la majorité des pays européens, la situation est inverse: lorsqu’il y a croissance de la population, celle-ci est principalement due aux migrations.»
Sa. C.
Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr