Simone Thiot (g) et Paulette Olivier (d) dans leur maison de retraite Les Bois Blancs à Onzain (Loir-et-Cher), le 11 février 2016
Simone Thiot (g) et Paulette Olivier (d) dans leur maison de retraite Les Bois Blancs à Onzain (Loir-et-Cher), le 11 février 2016 - GUILLAUME SOUVANT AFP

Cheveux longs, queues de cheval, fines lunettes dorées sur le nez, Paulette et Simone se prêtent volontiers aux photos : «Ça nous fait un divertissement ! Nous sommes très gâtées», disent-elles en chœur en montrant les fleurs offertes pour leurs 104 ans par la municipalité et les résidents de la maison de retraite Les Bois Blancs à Onzain (Loir-et-Cher).

Paulette Olivier et Simone Thiot sont nées le 30 janvier 1912 à 11 H, à Limeray (Indre-et-Loire) de Joseph Lamolie, charpentier, et de son épouse Marie, couturière. Faute de confirmation officielle comme c'est souvent le cas en la matière, il est difficile de les sacrer «jumelles les plus âgées de France», mais ce titre leur échoit probablement... Certains assurent même qu'elles détiennent le record mondial.

Leurs débuts dans la vie auguraient pourtant mal de leur longévité : «Nous étions des prématurées. Attendues en mars nous sommes nées en janvier. On nous donnait peu de chance de survie. Je ne pesais pas un kilo. Et toi, à peine trois livres. Nous sommes restées quatre mois dans la ouate», sourit Simone, qui se déplace sans déambulateur.

Paulette, veuve à 36 ans, a été coiffeuse durant 15 ans à Tizi Ouzou en Algérie puis à Paris. Simone, couturière dans le Loir-et-Cher comme leur mère, a perdu son mari lorsqu'elle avait 64 ans. Elles n'ont pas d'enfant.

Les sœurs, dont le frère unique est décédé accidentellement à 99 ans, sont persuadées que leur fusion depuis toujours est à l'origine de leur longévité hors normes. «Nous sommes encore vivantes car nous avons toujours été proches. Nous gardons notre indépendance car nous avons chacune notre chambre, mais il n'y a que le couloir à traverser pour se voir et parler. On plaint les personnes âgées qui sont seules et n'ont pas de visite», commentent-elles.

Paulette et Simone s'intéressent à l'actualité, lisent, regardent la télé et apprécient la musique... Simone écrit aussi régulièrement des poèmes qu'elle consigne dans un cahier. Autres secrets ? Là-encore, elles répondent en chœur : «Une vie simple. Pas d'excès. Pas d'alcool. Et beaucoup de sport. Nous avons fait très longtemps de la gymnastique et énormément de vélo. Quasi quotidiennement», expliquent les deux soeurs.

Rémy Cointrel directeur de l'Ehpad Les Bois Blancs, géré par la Mutualité Française Centre-Val-de-Loire (MFCVL), ne tarit pas d'éloges sur les stars de l'établissement qu'il s'emploie à protéger des curieux. «Elles ont 104 ans, mais on dirait des petites filles. Elles sont en pleine forme, pétillantes, ont beaucoup d'esprit, sourient sans cesse et parlent dans un français impeccable», vante-t-il.

Paulette et Simonne apprécient le compliment sans se départir d'un brin d’humour : «Merci ! Nous aimerions que nos parents soient encore-là pour entendre ça. Ils seraient fiers et contents».

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé