Des chauffeurs de taxis en grève le 28 janvier 2016 à la Porte Maillot, à Paris
Des chauffeurs de taxis en grève le 28 janvier 2016 à la Porte Maillot, à Paris - DOMINIQUE FAGET AFP

Manuel Valls a appelé jeudi soir les taxis à «mettre fin au conflit» qu'ils mènent depuis trois jours, en annonçant un renforcement dans 12 départements des contrôles visant d'éventuelles violations de la loi par des voitures de tourisme avec chauffeur (VTC), accusés par les taxis de concurrence déloyale.

Lors d'une nouvelle réunion de près de trois heures avec les organisations professionnelles de taxis à Matignon, «le Premier ministre a indiqué aux fédérations des taxis que si la porte du gouvernement était toujours ouverte pour les écouter, il importait désormais de mettre fin au conflit, de rétablir un service de qualité pour tous les usagers, la liberté de circulation de tous et de trouver des solutions réalistes et durables», indique Matignon dans un communiqué.

A l'issue de la rencontre avec le Premier ministre, plusieurs organisations professionnelles de taxis ont appelé les chauffeurs en grève à lever les barrages.

D'autres syndicats (FO, CFDT, SDCTP) ou associations (Taxis de France), très actifs dans la mobilisation parisienne, se sont montrés ouverts à une levée du mouvement, mais ont indiqué à l'AFP vouloir consulter les grévistes avant de prendre une décision.

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé