Une synagogue d'Argenteuil (Val-d'Oise) a été la cible de tirs à blanc samedi soir, a-t-on appris de source policière et auprès d'un responsable de la communauté juive du département.
Une synagogue d'Argenteuil (Val-d'Oise) a été la cible de tirs à blanc samedi soir, a-t-on appris de source policière et auprès d'un responsable de la communauté juive du département. - Gerard Julien afp.com

© 2012 AFP

Une synagogue d'Argenteuil (Val-d'Oise) a été la cible de tirs à blanc samedi soir, a-t-on appris de source policière et auprès d'un responsable de la communauté juive du département.

Selon les premiers éléments de l'enquête, basée sur les déclarations de témoins, les tirs provenaient d'une voiture qui a ralenti à l'approche de la synagogue, vers 19H15, avant d'accélérer et de prendre la fuite.

"Une personne qui se trouvait dans l'établissement a entendu une détonation, et a vu des éclairs", a raconté la source policière, confirmant une information d'Europe 1.

"Ils ont tiré à blanc. Il n'y a pas eu d'impact de balles", a précisé cette source.

Contacté par l'AFP, le président du Conseil des communautés juives du Val-d'Oise, Moshé Cohen-Sabban, a confirmé que des tirs avaient visé le lieu de culte. "C'est un acte de plus contre la communauté juive. C'est très inquiétant", a-t-il déclaré.

Ces tirs surviennent alors qu'une cellule islamiste radicale a été démantelée samedi dans le cadre d'une opération liée à l'enquête sur une attaque à la grenade défensive qui avait visé le 19 septembre une épicerie casher de Sarcelles, également dans le Val-d'Oise.

Cet attentat, qui avait fait un blessé léger, avait suscité une vive émotion dans la communauté juive, six mois jour pour jour après la tuerie de l'école juive de Toulouse, où Mohamed Merah avait tué trois enfants et un père.

La police judiciaire de Versailles a été chargée de l'enquête.