Eure: Une nourrice en garde à vue après la mort d'un bébé en 2014

FAITS DIVERS Il y a presque quatre ans, le nourrisson de 11 mois dont cette assistante maternelle avait la garde, était mort après avoir été violemment secoué…

20 Minutes avec agence

— 

Un bébé est décédé en 2014 dans l'Eure après avoir été secoué (illustration).

Un bébé est décédé en 2014 dans l'Eure après avoir été secoué (illustration). — Jarmoluk/Pixabay

Une assistante maternelle est soupçonnée d’être impliqué dans le décès du bébé de 11 mois dont elle avait la garde dans un village proche d’Evreux (Eure), le 10 janvier 2014.

A l’époque, le parquet avait ouvert une information judiciaire contre X. Le nourrisson avait été pris de convulsions alors qu’il se trouvait dans son parc dans le logement de la nourrice, rappelle Paris-Normandie ce jeudi.

La nourrice a prodigué les premiers soins

Lors de l’enquête, les gendarmes de la brigade de recherches avaient interrogé la quadragénaire et son entourage.

>> A lire aussi : Calvados: Un bébé de 3 mois retrouvé mort chez sa nourrice à Lisieux

« La nourrice a appelé les sapeurs-pompiers qui ont évacué l’enfant au CHU de Rouen dans un état de détresse extrême. (…) Si la nourrice n’avait pas prodigué les premiers soins jusqu’à l’arrivée des secours, il serait mort tout de suite », indiquent des sources judiciaires proches du dossier. Le bébé avait finalement succombé lors d’une opération tentée pour lui sauver la vie.

Des signes suspects révélés par les scanners

Rien ne semblait accuser l’assistante maternelle, qui jouissait d’une bonne réputation. « Je ne lui connais aucun autre incident de ce genre. On a tous été étonnés. Elle exerçait depuis plusieurs années et beaucoup de petits sont passés chez elle », avait confié au journal local une connaissance de la nourrice.

>> A lire aussi : Vannes: Une nourrice condamnée pour avoir secoué un bébé

Pourtant, depuis le décès du bébé, le département de l’Eure aurait retiré son agrément à la professionnelle de la petite enfance. Les IRM et les scanners effectués sur le nourrisson ont mis en avant des signes suspects. Selon des experts, le jeune enfant serait mort après avoir été secoué le jour même. Débutée ce mercredi matin, la garde à vue de l’assistante maternelle a été prolongée le lendemain.