Un ancien sapeur-pompier de Paris, soupçonné d’avoir récemment incendié une quarantaine de véhicules en Eure-et-Loir, a été mis en examen et placé en détention provisoire ce jeudi soir. Une information rapportée ce vendredi par L’Echo Républicain.

Des pulsions incontrolables

Selon le quotidien régional, l’homme a reconnu durant sa garde à vue les faits qui lui sont reprochés, commis principalement au mois d’octobre, essentiellement dans le nord du département et à Chartres. Des éléments techniques ont permis d’étayer les soupçons des gendarmes. Le suspect a expliqué aux enquêteurs avoir agi à cause de pulsions qu’il ne contrôlait pas, notamment lorsqu’il sortait alcoolisé de bars.

>> A lire aussi : VIDEO. Var: Un pyromane reconnaît être à l'origine de huit incendies

« Il a utilisé un briquet pour mettre le feu au pare-chocs de véhicules choisis au hasard », a indiqué à L’Echo Républicain le procureur de la république Rémi Coutin. L’ancien sapeur-pompier aurait justifié les incendies par les dettes accumulées dans son entreprise de BTP. C’est sa Peugeot 208 qui l’a trahi : elle avait été repérée sur chaque lieu des incendies criminels.