Le bateau Oman Sail ne prendra pas part à la Transat Jacques-Vabre qui débute ce dimanche après-midi. L’un de ses co-skipper, le navigateur Fahad Al Hasni, est toujours en garde à vue depuis vendredi soir, soupçonné d’agression sexuelle.

Samedi, le procureur du Havre, François Gosselin, avait expliqué que d’après des témoins, une femme « [avait] été retrouvée en pleurs dans le couloir d’un hôtel affirmant avoir subi une agression sexuelle ».

La garde à vue du navigateur ayant été prolongée, l’organisation a annoncé dimanche qu’Oman Sailse retirait de la course. Ce seront donc 37 bateaux qui s’élanceront du Havre vers 13h30 pour rejoindre Salvador de Bahia (Brésil).