VIDEO. Meurtre d'Alexia: «On revit toute la nuit ce qu'elle a pu vivre», confie le père de la joggeuse

TEMOIGNAGE « C’est l’inacceptable qui est arrivé, le drame le plus complet, commis par un monstre ou des monstres », témoigne dans une interview le père de la joggeuse retrouvée morte après sa disparition…

B.P.

— 

Alexia Daval a été retrouvée morte après sa disparition lors d'un footing.

Alexia Daval a été retrouvée morte après sa disparition lors d'un footing. — Gendarmerie de la Haute-Saône

Le père d’Alexia Daval s’est livré devant le bar PMU de Gray qu’il gère avec sa femme, en Haute-Saône. « On revit toute la nuit ce qu’elle a pu vivre, en espérant qu’elle n’a pas souffert », confie-t-il dans une interview à RTL diffusée ce jeudi matin, après la mort de sa fille de 29 ans, disparue lors d’un footing le long de la Saône samedi matin.

>> A lire aussi : Meurtre d'Alexia, le corps de la victime retrouvé brûlé, le meurtrier de la joggeuse activement recherché

« On tient le coup par rapport à toutes les affections qu’on nous porte, témoigne-t-il, en pleine lecture de messages de soutien reçus avec des fleurs et des bougies, d’après nos confrères. Mais c’est l’inacceptable qui est arrivé, le drame le plus complet, commis par un monstre ou des monstres. […] On avait une lueur d’espoir, mais on l’a perdue. »

L’enquête se poursuit, une autopsie ce jeudi

Après la découverte d’un cadavre retrouvé brûlé sous des feuillages dans le bois de Velet-Esmoulin lundi, le procureur de la République de Vesoul, Emmanuel Dupic, a annoncé mercredi qu’il s’agissait bien du corps d’Alexia Daval, après l’exploitation ADN des constatations envoyées à un laboratoire de police technique et scientifique.

« On est dans le deuil, on attend avec impatience qu’on nous rende le corps d’Alexia, témoigne encore son papa. On est obligé de le tenir, le choc. On a encore un travail devant nous, un travail pour elle, puis un travail pour sa sœur, pour continuer à vivre, tout simplement. […] C’est monstrueux, c’est des gens qui sont irresponsables, qu’on voudrait voir vite derrière les barreaux. »

L’enquête se poursuit. Les enquêteurs suivent différentes pistes. Des auditions ont eu lieu. Mais aucun suspect n’a pour l’heure été identifié. Un nouvel appel à témoins a par ailleurs été diffusé. Et une autopsie doit avoir lieu ce jeudi à Besançon.