Présidentielle: L'esplanade du Louvre évacuée en raison d'une alerte de sécurité

SÉCURITÉ L'opération de vérification est terminée... 

Manon Aublanc avec AFP

— 

Les policiers ont effectuer des vérifications après l'évacuation de l'esplanade du Louvre, à Paris, ce dimanche 7 mai 2017.

Les policiers ont effectuer des vérifications après l'évacuation de l'esplanade du Louvre, à Paris, ce dimanche 7 mai 2017. — CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

L’esplanade du Louvre, où Emmanuel Macron a prévu un rassemblement en cas de victoire à la présidentielle, a été brièvement évacué ce dimanche en début d’après-midi en raison d’une alerte de sécurité, a-t-on appris de source policière.

>> Suivez notre live sur le deuxième tour de l'élection présidentielle...

Il s’agissait « d’une simple levée de doutes », avait ajouté cette même source, sans donner de détails sur la nature de la menace. Cette procédure a entraîné la mise en place d’un périmètre de sécurité et l’intervention d’une équipe pour vérifier l’absence de tout danger, a-t-on ajouté.

Simples vérifications de précaution selon la préfecture de police

Selon un porte-parole d’En Marche ! l’évacuation a eu lieu « suite à la détection d’un colis suspect ». A 13 heures, « les 300 journalistes présents ont été par mesure de sécurité évacués et portés à bonne distance de la zone », a ajouté ce porte-parole, précisant qu’une salle de presse a été installée sur l’esplanade en prévision du rassemblement de dimanche soir. « Vigilants et attentifs à la sécurité de ce type de grands événements, le mouvement En Marche ! a mis en place un filtrage précis et fin de tout matériel ou bagage de journalistes entrant sur site », a-t-il ajouté.

La préfecture de police de Paris avait posté un message sur son compte Twitter, expliquant qu’il s’agissait « de simples vérifications » réalisées « par mesure de précaution. »

Peu avant 14h30, la préfecture de police de Paris a indiqué que l’opération était finie.

L’entourage d’Emmanuel Macron a indiqué jeudi qu’en cas de victoire à la présidentielle le candidat d’En Marche ! comptait la célébrer sur l’esplanade du Louvre, dans le centre de Paris. La Mairie de Paris n’avait pas donné au candidat l’autorisation de tenir au Champ-de-Mars sa soirée électorale de second tour, selon des sources concordantes.