Débat Macron-Le Pen: Atmosphère tendue et invectives à gogo pour le dernier face-à-face des candidats

LIVE Revivez sur «20 Minutes» le débat des candidats Le Pen et Macron dans l'entre-deux tours de la présidentielle...

A.-L. B., O. P.-V. et L. C.

— 

Marine Le Pen et Emmanuel Macron lors du débat présidentiel du 3 mai 2017.

Marine Le Pen et Emmanuel Macron lors du débat présidentiel du 3 mai 2017. — Capture France 2

A quatre jours du second tour de la présidentielle, le débat entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron devrait être suivi par plusieurs millions de téléspectateurs.

  • Les deux candidats débattent en direct ce mercredi dès 21 heures sur TF1 et France 2.
  • Le tirage au sort a désigné la candidate FN pour ouvrir l’émission et le fondateur d’En Marche ! pour la clore.

A LIRE AUSSI :

>> Stress, plateau, journalistes… Tout ce qu’il faut savoir sur le débat de l’entre-deux-tours

>> Humour, sang-froid... Ils nous racontent leur débat face à Le Pen et Macron

>> Préférer Monaco-Juve au débat Macron-Le Pen, c’est vraiment être un mauvais Français?

 

23h34 : Le débat est terminé

Vous pouvez retrouver dans quelques instants nos papiers de synthèse, le résultat de notre consultation en ligne ou encore les meilleures punchlines de ce débat…

23h31: Derniers mots des candidats

Marine Le Pen débute: «Vous êtes allé, Monsieur Macron, réclamer une autoroute migratoire entre la France et l'Algérie»

Emmanuel Macron souhaite du «courage» et «refuse l'esprit de défaite et de haine» porté selon lui par le FN.

 

23h22 : Dernière partie du débat avec une carte blanche des candidats

Emmanuel Macron souligne son projet sur le handicap. Il souhaite « revaloriser l’allocation pour les personnes en situation de handicap qui est sous le seuil de pauvreté, la deuxième je ne veux plus de personnes en situation de handicap qui soient sans solution ».

Quant à Marine Le Pen, elle affirme ne pas avoir de carte blanche et évoque sa philosophie, invectivant son concurrent. « La France que vous défendez ce n’est pas la France c’est une salle de marché », « ce n’est absolument pas ma vision ».

« Vous n’avez de projets pour le pays », lui répond Emmanuel Macron. «Je veux une France réconciliée» dit encore le candidat d'En Marche.

23h05: 20 Minutes répond à vos questions

Vous êtes nombreux à réagir dans les commentaires sur les chantiers navals de Saint-Nazaire dont les candidats ont parlé un peu plus tôt. Dont "Blue282" qui estime "Les chantiers de saint Nazaire sont passés sous pavillon ITALIEN ! elle a raison ! De plus 70% des ouvriers sont des détachés, payés a des salaires de 800€ ! ils n'apportent rien a Saint-Nazaire commune socialiste la plus endentée de la cote !...."

REPONSE. Et c'est faux

Vous réagissez aux propos de Marine Le Pen qui a accusé son adversaire d'avoir « vendu les Chantiers de l'Atlantique aux Italiens ». En réalité, les Chantiers de l'Atlantique appartenait depuis 2008 à un groupe privé coréen, STX. Il a été placé en redressement judiciaire en 2016. Un opérateur privé italien, Fincantieri, a repris les chantiers de Saint-Nazaire fin 2016 (Emmanuel macron n'était donc plus ministre de l'Economie). C'est donc inexact de dire que c'est le gouvernement qui a vendu ces chantiers aux Italiens. L'Etat n'était actionnaire qu'à hauteur de 33,34 % du capital de ces chantiers. Il disposait dont d'une minorité de blocage. Le gouvernement s'était d'ailleurs dit prêt à faire usage «du levier de sa minorité de blocage dans le capital de STX France» (33,3%) et du fameux décret Montebourg sur les investissements étrangers en France «pour s’opposer à une prise de contrôle des chantiers de Saint-Nazaire qui ne serait pas conforme aux intérêts nationaux». Il ne l'a pas fait.

>> VIDEO Marine Le Pen: «La France sera dirigée par une femme: ce sera ou moi ou Angela Merkel» 

 

PROGRAMMES. Quelle diplomatie veulent Macron et Le Pen?

On attaque le thème de la politique étrangère de la France. 20 Minutes a comparé les programme et les déclarations des deux candidats sur l'OTAN, le dossier syrien, l'aide au développement en Afrique, et bien d'autres sujets.

 

23h11: Question sur l'évolution des institutions

«Emmanuel Macron souhaite réduire d'1/3 le nombre de parlementaires, instaurer une dose proportionnelle sur les élections» et un interdiction du «cumul des mandats dans le temps, à trois.» 

Le débat vire aux affaires: 

«Le parti des affaires, ce n'est pas le mien, pas le vôtre» lance Macron à Le Pen. «La différence entre vous et moi c’est que vous êtes vous sous le coup d’une procédure judiciaire sur votre patrimoine. La Haute autorité a dit qu’il n’y avait pas de problème sur le mien» dit Macron, se faisant couper par Marine Le Pen «Autorité dirigée par un ami de monsieur Hollande.»

«Personne n'a compris vos explications sur votre patrimoine», répond Le Pen «J’espère qu’on n’apprendra pas que vous avez un compte offshore aux Bahamas.» «C'est de la diffamation», lui dit Emmanuel Macron.

«Le candidat à plat ventre, c'est vous» dit Le Pen à Macron qui estime que son rival est soumis à la finance, l'UOIF ou l'Allemagne.

23h05: Dossier de l'école

«La mère des batailles c'est l'école primaire» dit Macron, après lancé un petit tacle à Marine Le Pen sur les affaires, la candidate le raillant sur sa victoire au restaurant la Rotonde au soir du premier tour.

«Les socialistes ont saccagé l'école primaire» estime Marine Le Pen. «Il faut valoriser considérablement les filières professionnelles» dit encore la candidate FN qui souhaite la fin du collège unique.

DESINTOX. Emmanuel Macron affirme qu'«il y avait plus de chômeurs en 2000»

...et Marine Le Pen réplique que cette estimation est fausse, invitant les internautes à vérifier.

VERIFICATION. FAUX.

Selon le ministère du Travail, le taux de chômage, au sens du BIT (Bureau international du travail), était de 9% à la fin de l'année 2000. En reprenant les données du BIT, ce  taux était de 10,1% pour l'année 2016. Emmanuel Macron a donc tort, de peu.

22h57: Le débat continue sur les questions internationales

Emmanuel Macron dit suivre une ligne «gaullo-mitterrandienne».... et c'est tout à fait ce qu'a dit Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France insoumise battu au premier tour, le 20 avril dernier lors de la soirée politique sur France 2.

Continuant sur les relations diplomatiques, Marine Le Pen revient sur la Russie. «Nous avons toutes les raisons d'engager avec la Russie des relations stratégiques, diplomatiques, commerciales» 

«la France sera respectée si elle est la France (...) Elle doit retrouver son indépendance ce que le général de Gaulle avait imposé à de multiples reprises» dit la candidate FN.

22h53: Le débat continue sur l'Europe, attention punchline...

«La France sera dirigée par une femme, ce sera soit par moi, soit par Angela Merkel» dit Le Pen à Macron, l'accusant de nouveau de se soumettre à la chancelière allemande, défendant les intérêts des Allemands plutôt que des Français.

Pour Emmanuel Macron, la sortie de l'euro est un «projet mortifère et dangereux».

DESINTOX. «Le Royaume-Uni ne s'est jamais aussi bien porté qu'après le Brexit»

Pour défendre la sortie de l'UE et de l'euro, Marine Le Pen s'appuie à nouveau sur le Brexit, qui a selon elle fait beaucoup de bien à l'économie britannique.

 

VERIFICATION. C'est plus compliqué que cela.

D'une part parce que le Royaume-Uni ne faisait pas partie de la zone euro. Or« la dimension monétaire est fondamentale», nous a expliqué l'économiste Christophe Blot. En outre, «le Brexit ne fait que commencer, il est trop tôt pour en mesurer les effets sur la croissance à long terme». 

 

22h43: Débat animé sur l'Europe et l'euro

Alors que Marine Le Pen estime que son rival vise à effrayer les Français à propos de l'UE, Macron répond: «La grande prêtresse de la peur, elle est en face de moi. La Grande-Bretagne n'a rien à voir avec nous. Votre projet est dangereux. Mon projet est de construire un euro fort.» dit Macron.

«Avec moi, toute peine prononcée sera exécutée» dit Macron
Emmanuel Macron vient d'affirmer qu'il reviendrait sur la loi Taubira.

EXPLICATION

Cette réforme pénale adoptée le 17 juillet 2014 a notamment supprimé les peines planchers et les tribunaux, et créé la «contrainte pénale», qui vise à créer une nouvelle peine en milieu ouvert et non en prison. Elle astreint le condamné à des obligations et interdictions ainsi qu'à une surveillance continue, pour prévenir la récidive et favoriser la réinsertion selon le texte législatif.

PROGRAMMES. Quelle est la vision de l'Europe de Macron et Le Pen?

On vous a tout résumé par ici :

 

22h35: Débat sur l'UE et l'euro

Marine Le Pen raille le projet de son concurrent qui est, selon elle, «un bond en avant fédéraliste qui est presque une forme d'extrêmisme». «Je veux que l'on sorte de l'euro» rappelle la candidate FN qui souhaite un système de deux monnaies, «une facilité pour les Etats, qui ne touchera pas les Français»

Marine Le Pen veut ainsi une «monnaie nationale». Cette monnaie, le franc, serait utilisé par les Français, tandis que les Etats et entreprises utiliseraient l'euro pour leurs échanges. Pour y voir plus clair, voici trois questions (et trois réponses) sur la sortie de l'euro proposée par Marine Le Pen. 

 

>> VIDEO. Emmanuel Macron: «Laissez le Général de Gaulle tranquille»

 

 

22h33: L'UOIF a dénoncé dans un communiqué un «mensonge éhonté» de Marine Le Pen au sujet de ses liens avec le candidat En Marche!

 

22h31: «Hollande junior» dit Le Pen à Macron

Le débat devient de nouveau inaudible, Marine Le Pen accusant Emmanuel Macron d'être «Hollande junior», l'héritier du président socialiste. Elle reprend ses arguments énoncés au début du débat. 

 

22h26: La politique pénale des candidats

Marine Le Pen indique vouloir la tolérance zéro. «La tolérance zéro signifie qu'à chaque crime ou délit il y ait une sanction qui s'applique. Aujourd'hui, des peines peuvent se voir substituer à d'autres mesures comme le bracelet ou des visites au juge», a-t-elle affirmé. «Un nombre important de criminels et de délinquants ne mettent pas les pieds en prison alors qu'ils sont condamnés à du ferme» dit-elle. Marine Le Pen prend pour exemple Karim Cherfi, le terroriste qui a tué le policier Xavier Jugelé sur les Champs-Elysées le 20 avril «Cherfi avait violé son contrôle judiciaire depuis un an et demi. Il a vu un magistrat qui lui a fait un rappel à l'ordre et l'a libéré. Ça ce n'est plus possible. (...) Il faut plus de magistrats, plus de greffiers et surtout plus de places de prison», dit-elle.

 

DESINTOX. Louis Aliot (FN) à un colloque de l'UOIF?

C'est le boulet que se refile les deux candidats ce soir. Marine Le Pen la première a accusé son adversaire d'être proche de cette organisation. Puis Emmanuel Macron a répliqué en affirmant que le FN a fait «participer» des représentants de l'UOIF à des colloques, citant le compagnon de Marine Le Pen, Louis Aliot.

 

VERIFICATION. VRAI

Par ailleurs, le collectif «Banlieues patriotes» du FN a invité en octobre 2016 Camel Bechikh, membre de l'UOIF (sans fonction dirigeante). Selon Jordan Bardella, à la tête de «Banlieue Patriotes», Camel Bechikh avait également participé, en 2013, à un colloque organisé par le vice président du FN, Louis Aliot.

 

PROGRAMMES. Sur la laïcité, Le Pen et Macron s'opposent

Voici notre point sur les propositions des deux candidats. 

 

 

22h16: Atmophère toujours lourde entre les candidats qui s'invectivent sur les jeunes et le terrorisme

«Le plus grand souhait des djihadistes c’est que Marine Le Pen arrive au pouvoir en France, car ils cherchent la radicalisation et  la guerre civile» dit Macron. «Je n’ai jamais insulté quiconque en raison de son origine ou de sa religion monsieur Macron» répond Le Pen.

Accusé de laxisme envers les jeunes radicalisés, Emmanuel Macron explique que «notre République assigne à résidence des jeunes par l’échec scolaire et l'échec économique et social. Nous avons notre propre responsabilité quand ils décident de détruire la République qui les a nourris.» 

 

EXPLICATION. Un ex-conseiller de Macron lobbyiste du laboratoire Servier, accuse Le Pen

«Un de ses conseillers santé était un des plus gros lobbyistes de Servier», attaque Marine Le Pen. Elle évoque le cas de Jean-Jacques Mourad, écarté de l'équipe de campagne d'En Marche! après la révélation de ses liens avec le laboratoire pharmaceutique. Il avait réalisé plusieurs missions rémunérées pour le laboratoire notoirement célèbre pour le scandale du Mediator.

 

22h08: Le Pen accuse Macron d'avoir de la «complaisance pour le fondamentalisme islamique»

EXPLICATION
La candidate FN s'appuie sur plusieurs épisodes qu'elle interprète comme des preuves d'une «complaisance pour le fondamentalisme islamique». D'abord l'affaire Mohamed Saou. Responsable départemental du mouvement En marche ! dans le Val-d’Oise, il a fait l'objet d'une polémique pour des messages Facebook jugés « douteux » et interprétés comme des signes d’une sympathie pour l’islam radical. Il a été écarté du mouvement, sans être suspendu. 
Par ailleurs, plusieurs instances représentatives du culte musulman ont appelé à voter pour Emmanuel Macron. C'est le cas de la grande mosquée de Paris, du Conseil français du culte musulman (CFCM) et de l’UOIF. L'Union des organisations islamiques de France (UOIF), qui regroupe 250 associations, dont une centaine de mosquées, réparties sur tout le territoire français, appelle dans un communiqué à «faire barrage aux idées de xénophobie et de haine et à donner au candidat Emmanuel Macron le score le plus large». Marine Le Pen veut dissoudre l'UOIF, qu'elle accuse d'être «l'émanation en France de la mouvance islamiste radicale des Frères Musulmans» et d'être «à l'origine des groupes violents dans le monde entier». 

A propos de l'UOIF: «Je ne connais pas les dirigeants de l'UOIF, je ne les ai jamais rencontrés (...) je n'ai pas de relations avec eux.» dit Macron

«- Vous avez dit que vous acceptez leur soutien», ajoute Le Pen.

«Je ne soutiens pas l'UOIF», affirme encore Macron.

>> Pourquoi les candidats s'écharpent sur les retraites?

Emmanuel macron accuse Marine Le Pen d'avoir rétropédalé sur l'âge du départ à la retraite. Dans son programme, la candidate FN souhaite fixer l’âge légal de la retraite à 60 ans, sous réserve d’avoir cotisé pendant 40 annuités. Sur LCI  elle a toutefois affirmé mardi que cela ne serait «probablement» pas effectif avant la fin de son éventuel quinquennat, alors qu'elle avait précédemment promis de mettre en place la retraite à 60 an «dans les deux premiers mois de son mandat» dans une vidéo

 

VIDEO: Prise de bec sur le financement des propositions de Marine Le Pen

 

 

21h57: Dossier du terrorisme

«Vous ne voulez pas mener le combat» contre le terrorisme et le fondamentalisme islamiste, accuse Le Pen. «Je n'attends pas l'attentat moi», répond Le Pen à Macron. «Vous avez une complaisance pour le fondamentalisme islamiste», accuse Le Pen. 

 

DESINTOX : « Votre Union européenne, 9 milliards d’euros par an » dit Le Pen

Interrogée sur ses pistes pour faire des économies, Marine Le Pen rétorque que « votre Union européenne, 9 milliards d’euros par an ». Emmanuel Macron l’accuse d’exagérer.

VERIFICATION. FAUX

Marine Le Pen a bon… pour ce qui est de l’année 2013. Elle fait allusion à la contribution française au budget de l’Union européenne, c’est-à-dire le solde entre versements et subventions reçues par la France. Il était de 9,4 milliards d’euros en 2013.

Mais en 2015, il n’était plus que de 4,5 milliards d’euros, ou 6 milliards si l’on inclut à la contribution de la France les droits de douane  et les cotisations sur le sucre.

21h51: Question sur la retraite

Marine Le Pen explique qu'elle souhaite la retraite à 60 ans avec 40 annuités «le plus vite sera le mieux» dit-elle, alors qu'Emmanuel Macron lui dit que la candidate est récemment revenue sur cette mesure.

Emmanuel Macron dit préférer la retraite par repartition et accuse sa concurrente de ne pas financer sa réforme. Il dit souhaiter garder «un système juste» avec «un régime de base qui soit le même pour tout le monde» (alors qu'il en a 37 actuellement, selon Macron)

.

Marine Le Pen accuse Emmanuel Macron d'être pour la gestation pour autrui (GPA)

VERIFICATION. FAUX

Sur le site de campagne d'Emmanuel Macron (partie «Famille et société»), le programme dit «Nous ne sommes pas favorables à autoriser la GPA en France».

 

Emmanuel Macron était-il ministre au moment de la vente de SFR ?
A plusieurs reprises, Marine Le Pen attribue à Emmanuel Macron la responsabilité de plusieurs épisodes du quinquennat, dont la vente de SFR. 
«Je n’étais pas ministre quand SFR a été vendu», lui a répliqué le candidat En Marche!. «Evidemment vous étiez ministre», a-t-elle contesté, l'accusant d'avoir déjà «menti» à ce sujet.

VERIFICATION. FAUX
La vente de SFR par Vivendi à  Numericable a été décidée au printemps 2014. Or Emmanuel Macron a été nommé ministre de l'Economie en août 2014. 

21h36: «Comment vous financez tout cela?» Nouvelle prise de bec sur le financement des propositions de Marine Le Pen 

«A qui vous prenez l'argent?», attaque Macron. «On rend l'argent aux Français», répond Le Pen. «Vous faites une liste à la Prévert et vous ne la financez pas», accuse Macron. «Vous allez augmenter la dette», lui dit-il.

 

 

>> VIDEO : Marine Le Pen: «Ne jouez pas à l'élève et au professeur avec moi. Ce n'est pas mon truc» 

 

 

21h26: Prise de bec sur les visites des candidats à Amiens pour voir les salariés de Whirpool

Les deux candidats s'attrapent sur leur visite à Amiens pour voir les salariés de cette entreprise menacée de délocalisation en Pologne. Emmanuel Macron a accusé mercredi soir Marine Le Pen d'avoir «profité de la détresse des gens» lors de sa venue sur le site de l'usine Whirlpool d'Amiens, la semaine dernière. «Jamais je n'ai fait ce que vous avez fait, aller profiter de la détresse des gens», a déclaré Emmanuel Macron.

«Dans le dossier Whirlpool, vous ne respectez pas les gens. Vous êtes restez un quart d'heure, moi j'étais au contact des salariés. Ils ont bien compris que vous ne proposiez rien», dit Macron. «Vous vous planqué» accuse Le Pen.

Cette prise de bec est suivie du premier rappel à l'ordre de la journaliste Nathalie Saint-Cricq : «Attendez, c'est inaudible»

 

21h15 : La France « seul pays d’Europe à ne pas avoir endigué le chômage de masse » selon Macron
 
VERIFICATION. C’est exagéré.
 
En France, le taux de chômage selon Eurostat est de 10,1 % de la population active en mars 2017. C’est un peu moins bien que la moyenne de la zone euro selon les données d’Eurostat (9,5 %). Mais l’Espagne (18,2 % de chômage) ou l’Italie (11,7 %) sont nettement plus au-dessus de cette moyenne.

>> VIDEO. «Vous n'êtes pas la candidate de la finesse» dit Macron

 

>> Débat présidentiel: Boom, Marine Le Pen attaque Emmanuel Macron dès sa première phrase

 

21h18: Un débat tendu, des accusations différentes selon les candidats

Depuis le début du débat, Marine Le Pen accuse Emmanuel Macron d'être l'ami des grands patrons, soumis à l'Europe et agissant contre l'intérêt de la France et des Français. «A ma table il y a des TPE-PME, à la vôtre des grandes entreprises», lui lance-t-elle.

Quant à Emmanuel Macron, il appuie sur la longévité de Marine Le Pen en politique et l'accuse d'être inexpérimentée. «Vous ne répondez jamais aux questions (...) Vous n'avez rien à proposer» dit Macron. Un peu plus tard, il lui balance : «Vous ne travaillez pas bien les dossiers industriels» lui dit-il notamment à propos des chantiers navals...

 21h12: Le Pen accuse Macron de dîner avec les grand spatrons «à La Rotonde»

Il n'aura fallu qu'une douzaine de minutes avant que Marine Le Pen dégaine l'argument «dîner à La Rotonde». La candidate FN accuse Emmanuel Macron de connivence avec les grands groupes et les grands patrons, avec qui elle l'accuse d'avoir dîné à La Rotonde. Elle fait référence à la soirée du premier tour. 20 Minutes avait alors suivi le candidat arrivé en tête au premier tour dans ce restaurant du VIème arrondissement de Paris. On vous raconte ça par ici.
 
 

21h10 : Que proposent Le Pen et Macron en matière d'emploi ?

Les deux candidats abordent le thème de l'emploi. 20 Minutes a comparé leurs propositions dans ce domaine.

 

21h06: Dossier éco

Emmanuel Macron souhaite plus d'«agilité» et «de la simplicité», «supprimer le RSI pour pouvoir embaucher», ou encore réformer le code du travail pour négocier des organisations différentes (notamment sur les heures de travail).

Marine Le Pen revient sur son poste comme ministre de l'Economie et estime que les réformes ont été mauvaises. «Vous êtes la France qui se soumet à l'Union européenne», «vous n'avez pas d'esprit national (...) vous défendez des intérêts privés (...) et derrière il y a de la casse.»

«Votre stratégie, c'est de dire beaucoup de mensonges, et dire ce qui ne va pas dans le pays», répond Emmanuel Macron. «Vous confondez les dossiers», dit Emmanuel Macron à Marine Le Pen alors qu'elle semble mélanger les dossiers Alstom et SFR.

21h04: Emmanuel Macron fustige «l'esprit de défaite de Marine Le Pen»

Emmanuel Macron lui retorque que Marine Le Pen ne fait pas dans «la finesse» et souligne qu'elle est «une héritière» politique, fille de son père...

Emmanuel Macron fustige ensuite «l'esprit de défaite de Marine Le Pen», contre «l'esprit de conquête» qu'il souhaite conduire.

«Je n'ai jamais été Président ou Premier ministre», souligne-t-il.

21h00 : C’est parti !

Marine Le Pen va commencer en premier. Elle se « heureuse » de ce second tour et attaque Emmanuel Macron, « candidat de la brutalité » ou « du saccage économique » « piloté par François Hollande » selon la candidate. « Face à cela, je suis la candidate du peuple (…) la candidate de la nation qui protège ».

Les électeurs ont pu voir durant cet entre-deux-tours « le vrai Macron » selon Marine Le Pen, et révèle « la froideur du banquier d’affaires que vous n’avez jamais cessé d’être »

20h57: Quel est le candidat qui débat le mieux? 

>> On vous a propose une consultation en ligne, et c'est par ici pour aller voter... 

20h25: Emmanuel Macron est aussi arrivé dans les studios de la plaine-saint-Denis

Avant d'aller se préparer, le candidat Emmanuel Macron a souhaité vouloir «un moment de clarification pour expliquer en détail [s]on projet et démontrer que le projet de madame Le Pen n'est pas de nature à répondre aux problèmes du pays.» 

20h10 : François Bayrou est dans les coulisses

Le maire de Pau (MoDem) et soutien d’Emmanuel Macron est sur le parking du studio, selon une journaliste du Parisien. Il n’y aura pas de public sur le plateau, il restera donc en coulisses.

 

20h05 : L'équipe En Marche! est en route

C'est Laurence Haïm, ancienne journaliste de iTélé et porte-parole d'Emmanuel Macron sur les questions internationales, qui l'annonce sur Twitter.

 

20h00 : Marine Le Pen est arrivée sur le plateau

La candidate FN est arrivée vers 19h30.

Dans une séquence isolée par Quotidien, Marine Le Pen a glissé un commentaire pas si sympa sur Delphine Ernotte, la présidente de France Télévisions. Dans un couloir, la candidate déclare: « Elle était crispée la mère Ernotte »...

Une petite phrase qui illustre le conflit entre le FN et Delphine Ernotte, accusée de faire campagne pour Emmanuel Macron. A la suite d'un documentaire d'Envoyé spécial diffusé le 16 mars révélant des témoignages accablant les anciens dirigeants du GUD Frédéric Chatillon et Axel Lousteau, le FN avait diffusé une très pseudo-interview qui accusait Delphine Ernotte et France TV de faire campagne pour Emmanuel Macron.

18h35 : L’info en plus : 14 caméras filmeront le débat

Avec 14 caméras, Marine Le Pen et Emmanuel Macron seront filmés sous presque toutes les coutures. Les deux candidats qualifiés pour le second tour seront assis face à face dans un studio de la Plaine-Saint-Denis, sans public.

Voici un petit aperçu du plateau, à H-1 du début du débat...

 

18h30 : Douze thèmes pour un débat

Très attendu et inédit avec le FN, le face-à-face entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, à partir de 21H00 sur TF1 et France 2, s'annonce sous haute tension pendant plus de deux heures.

Le candidat d'En Marche! et sa rivale du Front national s'y sont préparés toute la journée, affûtant répliques et arguments, sur 12 thèmes pré-sélectionnés (impôts, pouvoir d'achat, sécurité, terrorisme, Europe, société, santé, école, questions internationales...). Dernier réglage d'image: des «plans de coupe», interdits lors des précédents débats de ce type, seront, finalement, possibles.