Brigitte Trogneux et Emmanuel Macron
Brigitte Trogneux et Emmanuel Macron - VISUAL
  • Sa femme Brigitte est aussi son alliée politique.
  • Emmanuel Macron compte nombre de membres de réseaux srauss-kahniens dans son entourage proche.

Qui entoure Emmanuel Macron ? Le nouveau président de la République a lancé son mouvement En Marche ! il n’y a qu’un an seulement. Cela ne l’a pas empêché de prendre la suite de François Hollande à l’Elysée. Car le natif d’Amiens est loin d’être un homme isolé. 20 Minutes vous présente sa garde rapprochée (liste non exhaustive).

Brigitte, la compagne politique

Brigitte Trogneux et Emmanuel Macron
Brigitte Trogneux et Emmanuel Macron - VISUAL

Au soir du premier tout, Emmanuel Macron a salué son épouse. « A Brigitte, toujours présente et encore davantage, sans laquelle je ne serais pas moi ». Au-delà de l’aspect affectif (et communicationnel), l’ancienne prof de Français, de 24 ans son aînée, tient un rôle politique : coach de discours, conseillère, soutien moral. « Brigitte Macron est là dans les grandes occasions, les conférences de presse, les meetings. D’une certaine manière, elle fait campagne », reconnaissait Sylvain Fort, directeur de la communication du mouvement.

>> A lire aussi: Un retour en force de la première dame avec Brigitte Macron?

Richard Ferrand, premier apôtre

Le conseiller régional Richard Ferrand, ici au conseil régional de Bretagne le 18 décembre 2015.
Le conseiller régional Richard Ferrand, ici au conseil régional de Bretagne le 18 décembre 2015. - C. Allain / APEI / 20 Minutes

Il a été le premier parlementaire à le rejoindre. Le député socialiste du Finistère s’est battu comme un diable pour trouver une majorité à la loi Macron, dont il était le rapporteur. L’ancien aubryste rejoint En Marche ! dès sa création en avril 2016. Richard Ferrand, 54 ans, est le secrétaire général du mouvement et couteau suisse d’Emmanuel Macron. C’est lui qui organise le mouvement, fait le tour des plateaux, répond aux journalistes, enchaîne les réunions publiques et se fait chauffeur de salle lors des gros meetings.

>> Qui est Richard Ferrand, le bras droit d’Emmanuel Macron? 

Ismaël et Julien, les « Macron’s boys »

Le premier est le bras droit d’Emmanuel Macron. Le second est le coordinateur d’En Marche !. Ismaël Emelien, 30 ans, était conseiller de l’ancien ministre à Bercy. Avant ça, l’étudiant de Sciences Po a fait ses classes auprès de DSK, à la fondation Jean Jaurès, puis chez Euro RSCG (devenu Havas Worldwide). En avril 2016, il quitte son poste au ministère pour participer au lancement du mouvement et devient conseiller politique (des mouvements d’opinion notamment) auprès du candidat.

Julien Denormandie, 36 ans, était lui aussi à Bercy, comme directeur adjoint du cabinet d’Emmanuel Macron. Ingénieur des Ponts, des eaux et des forêts et titulaire d’un MBA en économie, il participe également au lancement du mouvement et gère aujourd’hui la partie opérationnelle. Avant Bercy, Emmanuel Macron envisageait avec ses deux amis de lancer une start-up dans le domaine de l’éducation.

Sibeth Ndiaye et les relations presse

La trentenaire Sibeth Ndiaye joue également un rôle crucial dans les relations avec la presse.
La trentenaire Sibeth Ndiaye joue également un rôle crucial dans les relations avec la presse. - ERIC FEFERBERG / AFP

La trentenaire Sibeth Ndiaye, elle aussi tendance DSK, joue également un rôle crucial dans les relations avec la presse. Comme le prouve le film Emmanuel Macron, les coulisses d’une victoire, diffusé lundi soir sur TF1 où elle ne passe pas inaperçue.

D’abord militante à l’Unef, avant d’adhérer au PS en 2002 après l’accession au second tour de la présidentielle de Jean-Marie Le Pen, elle a dans un premier temps travaillé pour Arnaud Montebourg avant de rejoindre Emmanuel Macron. D’origine sénégalaise, celle qui a la nationalité française depuis 2016, raconte dans une interview à Jeune Afrique avoir été marquée par cette phrase de son patron : « Ne venez jamais me dire qu’on ne peut pas faire telle ou telle chose parce qu’on ne l’a jamais fait auparavant. »

>> Documentaire sur Macron: Cinq séquences clés de la campagne du candidat

Jean Pisani-Ferry, l’architecte

Jean Pisani-Ferry
Jean Pisani-Ferry - WITT/SIPA

Il a chapeauté les questions économiques et sociales du programme. Après avoir conseillé le candidat, l’économiste, nommé en mai 2013 à la tête de France Stratégie [organisme conseillant Matignon], rejoint le mouvement en janvier dernier. Jean Pisani-Ferry, 64 ans a été conseiller à Bercy auprès des ministres Dominique Strauss-Kahn et Christian Sautter, et expert pour la Commission européenne.

Benjamin Griveaux, et Laurence Haïm, les opposés

Benjamin Griveaux et Laurence Haïm
Benjamin Griveaux et Laurence Haïm - TLG/20minutes

Deux porte-paroles officiels au parcours totalement différent. Benjamin Griveaux, 39 ans, est passé par Sciences Po, HEC et appartient (lui aussi) aux réseaux strauss-kahniens. L’ancien conseiller général (PS) de Saône-et-Loire a travaillé avec Marisol Touraine en 2012 avant de retourner dans le privé en 2014, comme directeur communication du groupe immobilier Unibail-Rodamco.

Laurence Haïm est une ancienne journaliste, correspondante d’iTélé aux Etats-Unis pendant plusieurs années. Après avoir suivi plusieurs campagnes américaines, elle rejoint en janvier le mouvement lancé par celui qu’elle appelle, le « french Obama ».

Jacques Attali, le tonton gênant

Jacques Attali en 2015
Jacques Attali en 2015 - IBO/SIPA

« Macron, c’est moi qui l’ai fait ». Dans le livre d’Anne Fulda, Emmanuel Macron, un jeune homme si parfait, Jacques Attali évoque son poulain avec la modestie qui le caractérise. Mais il faut avouer : l’ancien conseiller de François Mitterrand n’est pas pour rien dans l’ascension du candidat.

En 2008, il le choisit pour être le rapporteur adjoint de la commission installée par le président Nicolas Sarkozy pour relancer la croissance économique du pays. C’est lui aussi qui le présentera à François Hollande. L’homme qui murmure à l’oreille des grands de ce monde n’appartient pas à proprement parler à la galaxie Macron. S’il était dimanche soir à la Rotonde, Jacques Attali s’est fait taper sur les doigts par l’équipe du candidat  après sa bourde sur Whirlpool.

 

Mots-clés :