Présidentielle: Sur Facebook, Nicolas Sarkozy appelle à voter Emmanuel Macron

SECOND TOUR C’est «un choix de responsabilité qui ne vaut en aucun cas un soutien à son projet», a souligné l’ancien chef de l’Etat…

20 Minutes avec AFP

— 

L'ancien président Nicolas Sarkozy a appelé à voter François Fillon

L'ancien président Nicolas Sarkozy a appelé à voter François Fillon — ERIC FEFERBERG / POOL / AFP

Nicolas Sarkozy, lui aussi, votera pour Emmanuel Macron. L’ancien président de la République a appelé ce mercredi sur Facebook à voter pour le fondateur d’En Marche ! car « l’élection de Marine Le Pen et la mise en œuvre de son projet entraîneraient des conséquences très graves pour notre pays et pour les Français ».

Nicolas Sarkozy, qui a par ailleurs affirmé qu’il « n’avait pas l’intention de revenir sur son choix » de retrait de la vie politique, a appelé « tous les responsables de la droite et du centre au rassemblement ». LR est traversé par de fortes tensions depuis l’élimination de François Fillon au premier tour de l’élection présidentielle.

>> A lire aussi : Juppé critique les «finasseries» de LR sur le second tour

« Le choix des Français est souverain »

Il a tenu à préciser que son vote en faveur du candidat d’En Marche ! et ancien ministre de l’Economie est « un choix de responsabilité qui ne vaut en aucun cas un soutien à son projet ».

La présence de la candidate du Front national au second tour de la présidentielle est « un séisme politique », a estimé Nicolas Sarkozy. « Je regrette profondément ce résultat mais le choix des Français est souverain et doit être accepté comme tel », a ajouté l’ancien chef de l’Etat.

>> A lire aussi : Christine Boutin prône le «vote révolutionnaire» en faveur de Marine Le Pen

« Au regard de la situation exceptionnelle à laquelle nous devons faire face, j’appelle tous les responsables de la droite et du centre au rassemblement des énergies, des talents et des compétences », a-t-il exhorté.

Divergences au sein de LR

« Tout autre comportement serait irresponsable. La division n’est pas une option face à l’extrême gravité de la situation de la France », a-t-il dit, appelant par ailleurs à voter pour les candidats de la droite et du centre aux prochaines législatives.

>> A lire aussi : Et si François Baroin emmenait les Républicains aux législatives?

Au lendemain de la défaite du candidat François Fillon, les principaux responsables LR ont laissé éclater leurs divergences lundi lors d’un comité politique à Paris, sur un appel explicite à voter ou non Emmanuel Macron. Ils ont opté finalement pour un compromis excluant l’abstention face au FN au second tour de la présidentielle et appelant à « voter contre Marine Le Pen ».