VIDEO. Présidentielle: «La presse, on t’encule!», le désamour des soutiens de Fillon pour les médias culmine

PRESIDENTIELLE Le candidat a régulièrement dénoncé un « acharnement médiatique » contre sa personne…

M.C.

— 

Les partisans de François Fillon très remontés contre les médias à l'annonce des résultats du premier tour, le 23 avril 2017.

Les partisans de François Fillon très remontés contre les médias à l'annonce des résultats du premier tour, le 23 avril 2017. — Capture d'écran/Twitter/@jrbaudot

Après la déception du premier tour de la présidentielle, les langues, qui n’ont jamais vraiment été liées pendant la campagne, finissent de se libérer à droite. Tandis que nombre de ténors accusent ouvertement François Fillon d’avoir provoqué la débâcle de la droite, les soutiens du candidat LR ont leur coupable : les médias.

>> Revivre le 1er tour en direct

« La presse, on vous encule ! » sont les premiers mots d’un militant dimanche soir devant le QG de François Fillon, à l’annonce des résultats, une formule rapidement reprise et scandée par le groupe. La scène est filmée par un journaliste de BFMTV :

Ce slogan résume un sentiment maintes fois exprimé pendant la campagne par les partisans de l’ancien Premier ministre à l’encontre des médias, « ayatollahs de la France », « suppôts de l’Elysée », ou accusés d’ourdir un « complot » contre François Fillon.

« Ce ne sont pas les médias qui décident des questions »

Une rhétorique déroulée au cours des dernières semaines par le candidat lui-même, excédé des révélations sur ce qui est devenu « l’affaire Fillon ». Le député de Paris n’a cessé de dénoncer un « acharnement médiatique » contre sa personne, allant parfois jusqu’à accuser – à tort – des chaînes de télévision d’avoir annoncé le suicide de sa femme.

>> A lire aussi : De Fillon à Le Pen, le discours anti-médias et anti-juges gagne du terrain

« Ce ne sont pas les médias qui décident du tempo, qui décident des questions, qui décident de la campagne », rétorquait encore le candidat jeudi, après l’annulation d’une interview par le journal Le Monde.

Un désamour entre le camp Fillon et la presse qui a parfois tourné à la confrontation physique, comme des journalistes du Petit Journal de Canal + en ont fait l’expérience lors d’un meeting du candidat LR à la porte de Versailles début avril :

 

>> Estimations des résultats du premier tour de l'élection présidentielle (IPSOS) :

 >> Comment a voté votre commune ? Les résultats de l'élection présidentielle, ville par ville.