François Hollande à Clichy-Monfermeil le 19 avril 2017.
François Hollande à Clichy-Monfermeil le 19 avril 2017. - STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP

A l’issue du Conseil des ministres, le dernier avant le premier tour de dimanche, François Hollande a gardé les ministres quelques minutes de plus pour évoquer l’élection.

Le Président a donné quelques conseils à ses ministres pour évoquer l’élection présidentielle, rapporte L’Opinion. Dans un premier temps, le chef de l’Etat a rappelé que « l’incertitude sur le résultat est énorme. Quand 27 % des Français ne savent pas pour qui voter, il peut y avoir une énorme surprise. »

Faire barrage à Marine Le Pen

C’est pourquoi François Hollande a appelé ses ministres à se battre principalement contre trois adversaires, qu’il a nommés : Marine Le Pen, François Fillon et Jean-Luc Mélenchon, ce dernier ayant concentré, dans le huis clos du salon vert de l’Elysée, les attaques présidentielles les plus dures, précise L’Opinion. Ni Emmanuel Macron, ni Benoît Hamon, pourtant candidat du Parti socialiste n’ont été cités lors de cette réunion.

Ultime conseil du chef de l’Etat : « Dimanche soir, il faudra appeler à voter sans barguigner pour le candidat qui sera face à Marine Le Pen, quel qu’il soit ». Comprendre : si le deuxième tour oppose Marine Le Pen à François Fillon, le président appellera à voter Fillon. « Il ne faudra pas hésiter », a insisté le Président. En 2002, celui qui était à l’époque député et premier secrétaire du PS avait appelé à voter Jacques Chirac lors du deuxième tour face à Jean-Marie Le Pen.

Mots-clés :