Présidentielle : Alerte complot, les francs-maçons appellent à voter contre Marine Le Pen

POLITIQUE Les principales Loges maçonniques se positionnent contre la candidate frontiste…

Julien Laloye

— 

Marine Le Pen et un montage douteux.

Marine Le Pen et un montage douteux. — Kamil Zihnioglu/AP/SIPA

C’est parti d’une petite ligne dans l’agenda politique du jeudi 13 avril, un rendez-vous qu’on a coché direct dans le petit carnet noir réservé à notre double vie. «Conférence de presse commune de différentes obédiences maçonniques sur la présidentielle ». Miam. Grrrrr. Trop hâte d’y être, depuis le temps qu’on rêve de pénétrer la franc-maçonnerie. On a révisé quelques citations latines dans l’éventualité où on nous demande un mot de passe pour rentrer. « Tu quoque fili », «  Cartagho delenda est », et « Cogito, ergo sum ». Ça devrait le faire.

On a aussi pris une capuche au cas où tout le monde soit masqué pour préserver son anonymat, et on a pris une douche au cas où on ne puisse garder que le masque, comme dans Eyes wide shut. Deux précautions valent mieux qu’une. Sans oublier une équerre et un compas qu’on a retrouvés dans notre trousse de quatrième B, et les clés de la loge de la concierge d’un ami. Bref, on arrive à l’heure dite sûr de nous, prêt à démontrer (ou démonter) un par un nos (autres) clichés sur les francs-maçons, qui sont en fait au nombre de deux.

  • Les francs-maçons dirigent le monde
  • Les francs-maçons ne dirigent pas les rédactions de l’Express ou du Point

 

Une question qui intéresse nos confrères.
Une question qui intéresse nos confrères. - Capture d'écran/Arretsurimages.fr

Première déception à notre arrivée dans un immeuble discret du 13e arrondissement. Pas de mot de passe à l’entrée, juste une attachée de presse. Pas de souterrain secret dissimulé derrière une cheminée non plus. Juste une petite salle sobre qui rassemble habituellement les frères de la Fédération française du droit humain, et réunis côte à côte, les grands maîtres des principales loges de France (à visage découvert).

  • Christophe Habas pour le Grand Orient de France
  • Alain Michon pour la Fédération française du droit humain
  • Guy Lecourt, pour la Grande Loge mixte de France
  • Alain Tirard, pour la Grande Loge mixte universelle
  • Claude Vial, pour la Grande Loge féminine du Memphis-Misraïm

 

Vous vous demandez que nous vaut l’honneur d’une telle réunion au grand jour ? Rien de moins qu’un appel républicain pour la présidentielle, un fait rarissime dans l’histoire de la franc-maçonnerie. Monsieur Michon nous fait lecture du communiqué : « Les obédiences signataires invitent les citoyens français à la plus grande vigilance. (…) En France et hors de France poussent les égoïsmes nationaux et les pulsions identitaires. (…) Nous voyons avec inquiétude des positions publiques décomplexées et omniprésentes s’affirmer et occuper les esprits. »

Les maîtres du monde.
Les maîtres du monde. - Julien Laloye

Ne tournons pas autour du point G plus longtemps. Les francs-maçons appellent à voter contre Marine Le Pen à la présidentielle, une prise de position mûrie depuis plusieurs mois et encore renforcée par la sortie de la candidate FN sur le Vel d’Hiv. Guy Lecourt : « On ne va pas demander de voter pour un parti qui semble éloigné des valeurs humanistes. On veut que le pacte républicain soit respecté. » Par curiosité, c’est quoi, le pacte républicain vu par les francs-maçons ?  Christophe Habas se lance.

« On arrive au bout de trois siècles d’inspiration libérale que tout le monde nous présente comme une fatalité, alors que ce dogme du marché lamine tout sur son passage. On doit imaginer un monde centré sur la prospérité et la fraternité des peuples. On doit penser une nouvelle démocratie éclairée. Quand les électeurs ne font plus confiance à la démocratie française telle qu’elle existe, c’est qu’il faut revoir son mode de fonctionnement. Ça passe par se saisir de la question des institutions, ce qu’on appelle la VIe République chez certains, même si là on tombe dans la politique. »

Popopop. Comme une petite musique familière qui nous sonne à l’oreille. Notre voisin de derrière, membre de la loge accueillante, pousse un grognement : « Il a qu’à appeler carrément à voter Mélenchon tant qu’on y est ». EURÉKA MAIS C’EST BIEN SÛR. Tout s’explique, vous allez voir? c’est limpide.

Mélenchon est le seul franc-maçon déclaré parmi les candidats (frère du Grand Orient) > La candidature de Macron qui met le PS hors-jeu > La défaite de Juppé aux primaires >  L’affaire Pénélope qui plombe Fillon > Hamon qui se plombe tout seul > Les parrainages grattés par Poutou au dernier moment pour le faire passer pour un mec modéré > Les instituts de sondage qui le mettent tout en haut > La baisse de prix du quinoa > Le soutien de Renaud à Macron >  Celui de Bernard Henri-Lévy > Le vote utile qui s’inverse > Le débat annulé par France 2 > L’incendie dans le QG du FN > Le cancer de Chavez + la mort de Castro qui laissent l’alliance bolivarienne orpheline >  La remontada du Barça contre le PSG > Les olives noires sur la pizza Margherita > La météo beaucoup trop chaude pour un mois d’avril = LES FORCES OCCULTES DE LA FRANC-MACONNERIE ROULENT POUR MÉLUCHE !!!!!!!!!

>>> La preuve en images (attention, c'est un montage)

C'est chaud quand même.
C'est chaud quand même. - Julien Laloye

Réponse amusée de Christophe Habas, à qui on pose la question dans des termes moins offensifs : « Jean-Luc Mélenchon est parfaitement autonome, il fait la campagne qu’il entend faire indépendamment de son engagement dans la franc-maçonnerie. Le Grand Orient de France ne prépare pas un corps de doctrine dans son coin qu’il essaie d’imposer à travers un candidat, et le Grand Maître que je suis n’est pas son directeur de campagne. » Claude Vial en renfort : « On s’interdit de parler politique au sein de nos Loges. Chacun est libre de ses croyances religieuses et idéologiques. Notre rôle c’est d’élever le débat au-delà des contingences matérielles de la politique. »

Le complot se confirme.
Le complot se confirme. - Julien Laloye

Nouveau grognement contrarié du voisin de derrière. « Et si c’est un deuxième tour Mélenchon-Le Pen, qu’est-ce qui se passe ? Eh bien, c’est la mort de l’Europe, tout simplement, et ça va à l’encontre des valeurs de la franc-maçonnerie. » « On préfère penser positif », reprend l’estrade en chœur, même si une nouvelle prise de parole publique n’est pas écartée en fonction des résultats du premier tour. « On se téléphonera le dimanche à 21 h pour savoir si le danger existe encore. »

Autrement dit, si Le Pen est finaliste. A moins qu’une météorite géante ne lui tombe sur la tête d’ici là. Si la franc-maçonnerie est à la hauteur de sa réputation, on imagine que c’est l’affaire de cinq minutes, pour peu que les templiers et les assassins filent un coup de main.