Mon bulletin dans ton urne: Débat houleux, punchlines à gogo et Poutou superstar

PRESIDENTIELLE Chaque matin, «20 Minutes» vous livre les trois informations marquantes de la campagne…

M.C.

— 

Les onze candidats à l'élection présidentielle s'affrontent lors d'un débat le 4 avril 2017 sur BFM TV.

Les onze candidats à l'élection présidentielle s'affrontent lors d'un débat le 4 avril 2017 sur BFM TV. — Capture d'écran

A peine le temps d’avaler un café ? En sortant des brumes matinales, attrapez aussi notre récap’ quotidien d’une campagne corsée et régulièrement relevée de polémiques.

Ce qu’il faut retenir du débat parfois houleux entre les 11 candidats

Mardi, tous nos candidats étaient réunis pour un marathon télévisuel inédit (et peut-être unique), surprenant et parfois tendu, diffusé en direct sur BFMTV et CNews. Les onze prétendants à l’Elysée ont pu présenter leurs propositions pendant plus de trois heures, à trois semaines du scrutin. Un débat qui a permis de… débattre (check), mais aussi pour les « petits » candidats de se faire entendre face aux « gros », ce dont ils ne se sont pas privés (voir ci-dessous). On vous résume les temps forts par ici.

>> Revivre la soirée en direct

Le quiz du jour : A quels candidats appartiennent ces punchlines ?

Pour se démarquer des dix autres, et si possible marquer les esprits (et des points), les participants ont excellé dans l’art de la réplique qui fait mouche. Mais qui a parlé de « tactique du salami », « d’immunité ouvrière », « de ces régions pleines de cimetières » ou de « taureau financier » ? Notre quiz pour retrouver les auteurs de ces phrases parfois prévisibles ou à l’occasion inattendues, c’est par là.

Philippe Poutou, star du débat sur Twitter

Les candidats qui avaient été snobés lors du précédent débat à cinq étaient venus pour se faire entendre : mission accomplie en particulier pour Philippe Poutou. Le candidat NPA, très en forme, a multiplié les dénonciations des « politiciens corrompus », les apostrophes à l’adresse de François Fillon ou Marine Le Pen et… les followers sur Twitter, comme le montre ce graphique étonnant :

Tacle aux politiciens « corrompus » par ci, attaques ad hominem contre François Fillon et Marine Le Pen par , la superstar de la catchphrase Poutou était partout, lançant au sujet du candidat LR « Même un Fillon qui se dit préoccupé par la dette, il y pense moins quand il se sert directement dans les caisses » au point de s’attirer un « Je vais vous foutre un procès vous ». Le candidat trotskiste s’est aussi illustré en refusant de poser avec les autres candidats pour la photo de groupe, quelques minutes avant les premiers échanges.