Présidentielle: Le débat de France 2 le 20 avril est-il (vraiment) trop risqué électoralement?

CAMPAGNE Plusieurs candidats refusent de participer au débat à onze prétendants prévu le 20 avril sur France 2, à trois jours du premier tour…

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Les cinq candidats sur le plateau de TF1, lundi 20 mars 2017.

Les cinq candidats sur le plateau de TF1, lundi 20 mars 2017. — Blondet-Pool/SIPA

Vers un flop ? France 2 a prévu d’organiser le 20 avril un débat avec les onze candidats à la présidentielle. Cette soirée politique semble menacée après la défection de plusieurs candidats : Jean-Luc Mélenchon (France insoumise) a annoncé la couleur mardi, suivi d’Emmanuel Macron (En Marche). David Rachline, directeur de campagne de Marine Le Pen (FN) a pointé mercredi une supposée « dérive » de France Télévisions qui remettrait en cause la participation de la candidate FN à ce débat. Ce jeudi, François Fillon (LR) a remis en cause l’intérêt de ce débat si certains candidats manquent à l’appel.

Le CSA « préoccupé »

La situation intéresse le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) qui se dit « préoccupé ». Dans un communiqué publié mercredi, cette autorité s’est inquiétée du fait que la chaîne publique organise un débat à « 24 heures avant la période de réserve précédant le premier tour de l’élection présidentielle ». Durant cette période de réserve, « aucun sondage, résultat ou propos électoral ne peut être diffusé à l’antenne afin de ne pas influencer les électeurs », explique le CSA.

Pour résumer la préoccupation de cette autorité, celle-ci craint qu’un candidat lance une polémique à un moment où ses adversaires n’auraient pas le temps réagir ou de se défendre. Contacté jeudi par 20 Minutes, France Télévisions ne souhaite pas réagir avant une conférence de presse organisée vendredi matin. Le groupe a toutefois indiqué mardi à l’AFP qu’il maintenait ce débat du 20 avril.

Faux pas de dernière minute

Pourquoi plusieurs candidats refusent-ils de participer à ce débat télé ? Enseignante en communication politique à l’université Paris-XIII et consultante en média training, Anne-Claire Ruel avance une grande raison : « A l’heure des réseaux sociaux, cette campagne présidentielle se joue dans l’instantané. Une erreur des candidats le 20 avril et les commentateurs vont scruter, analyser, évaluer les candidats. Les commentateurs ne font pas l’opinion, mais ils peuvent colorer ces dernières heures avant le premier tour. » Un faux pas ou une polémique pourraient ainsi décider des électeurs à la dernière minute, sans que le candidat en difficulté puisse avoir le temps de se refaire.

>> A lire aussi: Présidentielle: Mélenchon refuse de prendre part au débat sur France 2, Macron va dans son sens

Ne pas venir au débat sur France 2 ? Impossible pour certains. Benoît Hamon et Nicolas Dupont-Aignan répondent, eux, « présents ». « On est partant pour tous les débats », précise l’entourage de Benoît Hamon à 20 Minutes ce jeudi après-midi.

Déplorant la volonté de France 2 d’« enterrer » le débat, Nicolas Dupont-Aignan devait lui se rendre ce jeudi après-midi devant le siège de France Télévisions. Le candidat Debout La France souhaite que les pupitres des absents restent vides sur le plateau de France 2 le 20 avril, explique son équipe à 20 Minutes. Quant aux arguments selon lesquels le débat est trop tardif pour qu’un candidat se défende d’une polémique, on affirme que c’est un faux procès : « 24 heures pour répondre, c’est suffisant ».

« Benoît Hamon comme Nicolas Dupont-Aignan souhaitent ce débat car celui-ci leur offre une fenêtre médiatique indispensable dans cette campagne », explique de son côté Anne-Claire Ruel. France Télévisions maintiendra-t-il ou non ce débat ? Réponse vendredi matin. Mais selon la spécialiste de la communication politique, « le chantage de certains candidats pourrait décider France Télévisions d’annuler ce débat ». Une manière d’évacuer cette polémique mais qui représenterait un revers pour le service public incapable d’imposer sa voix dans cette campagne électorale. Les chaînes d’infos CNews et BFMTV organisent, elles, le 4 avril, un débat avec les onze candidats.

>> Que pensez-vous de ce débat à 11 candidats le 20 avril ? Souhaitez-vous que France Télévisions le maintienne ou non ? Expliquez-nous vos raisons dans les commentaires ci-dessous, en ayant soin de respecter notre charte.

>> Quel candidat à l’élection présidentielle correspond le mieux à vos idées ? Testez notre boussole ici dans sa version optimisée ou ci-dessous. ​​