Benoît Hamon accuse Marine Le Pen d'être «droguée aux faits divers»

PIQUE Le candidat PS n’a pas épargné la représentante du Front National sur les questions d’insécurité…

C.L. avec AFP

— 

Marine Le Pen, lors du 1er débat de la présidentielle, mardi 21 mars.

Marine Le Pen, lors du 1er débat de la présidentielle, mardi 21 mars. — Patrick Kovarik/AP/SIPA

Le socialiste Benoît Hamon s’en est pris ce lundi soir à la candidate FN Marine Le Pen en l’accusant d’être « droguée aux faits divers », signant les premières escarmouches lors du débat présidentiel sur TF1 et LCI. Les candidats avaient été invités à réagir à la proposition du candidat de la droite François Fillon d’abaisser la majorité pénale à 16 ans.

>> A lire aussi : EN DIRECT. Présidentielle: «N'êtes-vous pas financé par de grands patrons de l'industrie pharmaceutique ?», demande Hamon à Macron

A la présidente du Front national qui venait d’évoquer une « explosion de l’insécurité, de la violence, des cambriolages », conséquence, selon elle, d’années de « laxisme », et qui s’était notamment dite favorable à « la suppression des aides sociales aux parents de mineurs récidivistes quand les parents ont fait preuve de carence éducative », Benoît Hamon a vertement répliqué.

« Je me disais : que vous soyez une droguée aux pages faits divers c’est une chose, mais vous êtes candidate à la présidence de la République. Et je trouve que ce n’est pas très sérieux », a-t-il lancé. Alors que les débats avaient débuté de façon policée, Benoît Hamon avait aussi qualifié peu avant de « nauséabonds » des propos de Marine Le Pen.