Présidentielle: François Fillon chahuté et accueilli au son des casseroles par des manifestants à Tourcoing

ELECTIONS Le candidat de la droite et du centre, François Fillon, a du mal à circuler sereinement après les révélations du « PenelopeGate »…

Olivier Aballain

— 

François Fillon en déplacement à Tourcoing le 17 fevrier.

François Fillon en déplacement à Tourcoing le 17 fevrier. — PHILIPPE HUGUEN / AFP

François Fillon espérait probablement un accueil plus serein, dans une ville qui l’avait placé en tête à la primaire de la droite et du centre.

>> A lire aussi : Pourquoi François Fillon vient à Tourcoing, la ville de Gérald Darmanin

C’est raté. Plusieurs activistes et syndicalistes ont donné un concert de casseroles devant la mairie de Tourcoing ce vendredi matin, pour accompagner l’arrivée du candidat à la présidentielle.

Une réunion en mairie sur la « sécurité »

Si l’on en croit les images publiées sur le réseau Twitter, ils étaient une vingtaine à composer la fanfare militante, scandant des « Fillon, rend le pognon » sur le perron de l’hôtel de ville.

Ils entendaient ainsi rappeler à François Fillon le scandale provoqué, notamment, par l’emploi de membres de sa famille au sein de l’Assemblée Nationale. Selon France 3, la plupart des « musiciens » cuisiniers étaient des sympathisants de la « France insoumise » de Jean-Luc Mélenchon.

>> A lire aussi : Dans toute la France, la campagne de François Fillon toujours étouffée par le Penelopegate

Pour éviter ce type de désagrément, François Fillon avait pourtant veillé à ne pas divulguer les détails de sa visite à Tourcoing, où aucune réunion publique n’était prévue après la rencontre avec le maire, Gérald Darmanin.

Las, il a fallu attendre l’évacuation du groupe casserolesque, qui s’était introduit dans le hall de la mairie, pour que François Fillon puisse rejoindre Gérald Darmanin, autour (ça ne s’invente pas) d’une table ronde sur la « sécurité ».