EN DIRECT. Les «féodaux» du PS agacent Placé... La photo officielle de Hollande menacée...

101 contributions
Publié le 8 juin 2012.

Ce live est désormais terminé, merci à tous de l'avoir suivi. Rendez-vous dimanche pour découvrirles résultats des élections législatives sur 20minutes.fr.
>> Retrouvez les informations essentielles de la journée ici


17h55: Le Nouvel Obs' «censuré» à Marseille
C'est ce que prétend Renaud Dely, directeur de la rédaction de l'hebdomadaire.

Le Nouvel Observateur explique sur son site que la mairie de Marseille a pris un arrêté jeudi, ordonnant le retrait des affiches reproduisant la une de l'hebdomadaire dans trois arrondissements en raison «de l'extrême proximité des élections législatives».

17h22: Cinquante candidats prêts à se retirer pour faire battre le FN
Plus de 50 candidats de tous bords aux élections législatives ont signé un appel à se désister en faveur du candidat le mieux placé au second tour si le Front national était en mesure de l'emporter, annonce vendredi la Licra. La Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme, après avoir constaté qu'aucun parti ne s'était engagé formellement à respecter le désistement républicain face au FN, avait envoyé un appel «aux convergences républicaines» directement aux candidats.


16h54: Jean-Noël Guérini porte encore plainte contre Arnaud Montebourg
Le président PS du conseil général des Bouches-du-Rhône Jean-Noël Guérini va porter plainte contre le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, pour «recel de violation du secret de l'instruction», a-t-on appris vendredi auprès de son avocat. Jean-Noël Guérini avait déjà déposé plainte en septembre 2011 contre Arnaud Montebourg pour dénoncer la communication par le député de Saône-et-Loire, dans un rapport sur les dérives présumées de la fédération PS des Bouches-du-Rhône, de plusieurs pièces de l'information judiciaire ouverte à Marseille.

16h51: Benjamin Lancar regrette de ne pouvoir débattre avec son adversaire PS
Sur Twitter, le candidat UMP dans la 5e circonscription de Paris, Benjamin Lancar, se plaint de n'avoir pas l'occasion de débattre avec son adversaire socialiste, Seybah Dagoma. «@SeybahDagoma refuse un 2e débat avec moi sur la Nouvelle Edition de C+. Elle fait peu de cas de la démocratie et des électeurs», tweete-t-il.



15h47: Jean-Marie Le Guen veut une approche plus sérieuse du débat sur le cannabis
La polémique actuelle autour d'une dépénalisation éventuelle du cannabis est un «débat réducteur» et les problèmes liés à la consommation de cette drogue ne se règleront pas à «coups d'invectives», a estimé vendredi Jean-Marie Le Guen, député PS de Paris et médecin.«Je souhaite que le gouvernement de gauche considère bien que cette question soit d'abord une question de santé publique. J'ai bon espoir que ce soit cette approche qui l'emportera», a-t-il ajouté.

15h11: Elisabeth Guigou dénonce la distribution d'un tract calomnieux à son encontre
Elisabeth Guigou, candidate à sa succession dans la 9e circonscription de Seinse-Saint-Denis, dénonce ce vendredi sur son blog la distribution «par des membres du comité de soutien du candidat du Front de gauche» d’un «tract calomnieux» à son encontre. Après avoir démenti point par point les informations contenues dans le tract, l’élue socialiste s’interroge: «Il serait intéressant de savoir par qui ce tract mensonger, calomnieux et diffamatoire a été financé.»
 

14h57: Duflot et Hamon chahutés par des militants socialistes à Lyon
Cécile Duflot et Benoît Hamon ont été chahutés vendredi à Lyon par des militants socialistes irrités par l'investiture aux législatives de Philippe Meirieu. Ce candidat écologiste soutenu par le Parti socialiste aux termes de l'accord électoral entre le PS et Europe Ecologie-Les Verts a été préféré au radical de gauche Thierry Braillard, champion du maire socialiste de la ville, Gérard Collomb. Afin d'éviter toute confrontation avec les militants socialistes, les deux ministres ont dû écourter leur visite de campagne et changer le lieu de leur conférence de presse.
Gérard Collomb a d'ailleurs ironisé sur le déplacement à Lyon des deux ministres de François Hollande. «Je m'étonne que les ministres n'aient rien à faire de plus urgent que de venir comme ça entre deux trains», a-t-il dit. «Je pensais que les candidats officiels, désignés par Paris, c'était une époque révolue, ça date de Napoléon III.»

14h08: Le PS dénonce une collusion UMP-FN contre Pierre Moscovici
Le PS dénonce une collusion entre l'UMP et le Front national pour faire battre le ministre de l'Economie Pierre Moscovici aux législatives dans le Doubs. Un membre du comité de soutien du candidat UMP dans le Doubs, Charles Demouge, a assuré sur la page Facebook de ce dernier qu'il aiderait à «trouver une solution avec le FN» contre Pierre Moscovici.
Interrogé par France 3, Charles Demouge se défend de vouloir trouver un terrain d'entente avec la candidate FN, Sophie Montel, dans la 4e circonscription du Doubs. «Je ne connais pas Madame Montel, je ne ferai pas d'accord avec elle», assure le maire de Fesches-le-Chatel, qui reconnait cependant que «bon nombre de (ses) partisans se demandent pourquoi il n'y a pas d'accord au niveau national entre l'UMP et le FN».

13h16: Prise de bec entre Juppé et Aubry autour des bisous d'Hollande
Les bisous n'auront pas échappé à la rugosité de la campagne électorale. «En matière d'enfumage médiatique, je crois que nous n'avons pas encore tout vu, je pense», a raillé Alain Juppé ce vendredi lors d'une conférence de presse, au sujet du moment «bisous» de François Hollande hier dans une école de l'Oise. Il a ajouté: «Je ne suis pas sûr que cela abuse les Français!» La première secrétaire du PS lui a aussitôt répondu sur RTL: «Je lui suggère en terme de bisous d'essayer à l'UMP, ça apaisera peut-être le climat.»

12h55: Ayrault est «entre le mépris et la peur», selon Christian Jacob
Selon Christian Jacob, chef du groupe UMP à l'Assemblée pour encore quelques jours, Jean-Marc Ayrault se situe «entre le mépris et la peur», «le mépris de la représentation nationale, le mépris du Parlement et la peur de la vérité des chiffres» sur le coût des mesures annoncées ces derniers jours, notamment sur le retour de la retraite à 60 ans pour certaines catégories de personnes. «Un exécutif qui refuse de s'expliquer devant la représentation nationale, je pense que c'est du jamais vu», a-t-il ajouté.


C.Jacob (UMP) et les légistives : "c'est gagnable" par FranceInfo

12h44: Arnaud Montebourg opposé à la légalisation du cannabis, ne refuse pas le débat
«Je pense qu'il n'y a pas de majorité, ni dans le pays, ni dans le futur Parlement, pour approuver cette orientation», a dit le ministre qui était interrogé sur une éventuelle dépénalisation du cannabis, prônée par la ministre du Logement, Cécile Duflot, tout en reconnaissant qu'un débat sur le sujet pourrait être utile. Et le ministre du Redressement progressif ne se trompe pas: soixante-dix pourcent des Français restent opposés à la dépénalisation des drogues douces comme le cannabis, selon un sondage Ifop pour le site d'informations Atlantico.

12h32: Selon Juppé, l'UMP doit résister à la «tentation» du FN
«A l'approche des élections, la même tentation revient sur le terrain: pourquoi ne pas faire alliance avec le Front National pour battre la gauche?», s'interroge Alain Juppé sur son blog. Le maire de Bordeaux répond à cette question en trois points, évoquant une raison «morale», une raison «programmatique» et une raison «tactique».

12h16: Cindy Lee en campagne avec plaisir
Comme pour toutes les élections depuis 2002, la créatrice du Parti du plaisir est candidate aux législatives des 10 et 17 juin prochains. Retrouvez en vidéo ci-dessous une interview de Cindy Lee, en campagne dans la 7e circonscription de Paris.


11h46: Baylet répète son souhait de voir le cannabis légalisé
Pour le quatrième jour consécutif, on parle de la polémique sur Duflot et le cannabis. Mais de manière plus apaisée, avec le président du Parti radical de gauche (PRG). Jean-Michel Baylet a prôné vendredi une nouvelle fois la «légalisation» du cannabis, estimant même qu'il faudrait le vendre en pharmacie, où il serait contrôlé et de bonne qualité, déplorant les «conservatismes et les clichés» sur le sujet. «Je considère qu'il faut légaliser le cannabis. (...) Ma proposition, c'est de le vendre en pharmacie. C'est contrôlé, c'est de la bonne qualité et c'est dosé de façon un peu moins forte», a-t-il expliqué sur RTL.
 

11h09: Le PS doit-il gouverner seul, avec ses alliés ou en cohabitation? Les Français répondent
43% des Français souhaiteraient que le Parti socialiste n'ait pas la majorité absolue à la prochaine Assemblée nationale et gouverne avec le MoDem de François Bayrou, selon un sondage Harris Interactive pour la chaîne LCP-Assemblée nationale rendu public vendredi. 30% souhaitent que le PS ait besoin de s'allier avec le Front de Gauche et EELV pour disposer de la majorité alors que seulement 26% des personnes interrogées souhaitent que le PS dispose à lui seul de la majorité absolue à la nouvelle Assemblée. D'une manière plus générale, 53% des sondés se prononcent pour que François Hollande ait une majorité à l'Assemblée nationale alors qu'ils sont 46% à se prononcer pour une cohabitation.

10h51: «Européenne convaincue», Le Pen «souhaite l'effondrement de l'UE»
Dans une interview publiée vendredi par le quotidien autrichien Kurier à trois jours du 1er tour des élections législatives en France, Marine Le Pen se déclare «Européenne convaincue, encore plus que quiconque d'autre». Mais «je veux revenir à une Europe des patries dans laquelle il y aura des coopérations entre les nations». Pour ce faire, elle «souhaite l'effondrement de l'Union européenne, afin de rendre possible l'Europe des nations»

10h47: La gauche ne faiblit pas dans les sondages
La gauche est toujours en tête pour le premier tour des législatives, mais elle ne devance la droite parlementaire qu'avec l'appui des écologistes tandis que le Front national et le Front de gauche se tassent, selon un sondage BVA publié vendredi. Les détails en chiffres par ici.

>> Retrouvez également par ici les résultats de notre sondage exclusif CSA

10h40: Michèle Delaunay invite les Bordelais à l'apéro
La ministre déléguée aux Personnes âgées et à la Dépendance invite les Girondins à l'apéro ce vendredi soir. Candidate aux législatives dans la 2e circonscription de Bordeaux, Michèle Delaunay s'est fendue ce matin d'un tweet sur un ton très convivial: «Allez les filles, on vous attend à l'apéro égalité femmes hommes ce soir à 19h30 à l'Oiseau Cabosse ‪#Bordeaux‬ Garçons acceptés!»



10h29: Mélenchon à nouveau traité de «chochotte» par le FN
Marine Le Pen avait déjà traité Jean-Luc Mélenchon de «chochotte» dans l'affaire des faux tracts d'Hénin-Beaumont, et son porte-parole a récidivé ce matin sur Canal+. «C'est pas nous», a assuré vendredi Florian Philippot sur Canal+ au sujet des nouveaux faux tracts apparus cette semaine. «Les caricatures sur internet, il y en a beaucoup, et de plus ou moins mauvais goût, alors il faut arrêter de faire sa chochotte et il faut aller sur le fond», a-t-il ajouté. «Sa seule campagne, ç'est ça. Une campagne, c'est pas ça. Il faut des propositions.»

10h08: Désir compare «l'homme fort» Hollande au «président faible» Sarkozy
Harlem Désir, ou l'art du complimenter et de tacler dans la même phrase. «Mme Merkel était habituée à parler à un président français faible, dévalué pas simplement auprès des agences de notation mais aussi face à ses partenaires», a déclaré le numéro 2 du PS sur LCI. «Aujourd'hui elle a un homme fort élu au suffrage des Français».

09h52: Un député UMP veut un nouveau cliché officiel de François Hollande
Et s'il fallait refaire la photo officielle de François Hollande? C'est l'avis d'un député UMP, relayé ce vendredi par Sud Ouest. Selon l'élu, les drapeaux en arrière-plan de la photographie sont mal présentés, et ce qu'on croit être un drapeau français est en fait, selon les usages en matière de drapeaux, un drapeau néerlandais! Contacté par Sud Ouest, l'Elysée n'a pas encore fait de commentaire sur l'affaire.

09h31: Jean-Vincent Placé s'agace des «féodaux» du PS
Le sénateur EELV Jean-Vincent Placé s'est agacé ce matin sur i-Télé des «féodaux» du Parti socialiste «qui considèrent que leur territoire est à eux. (...) On voit malheureusement un fait féodal réapparaître», a regretté Placé. Dans son viseur: Arnaud Montebourg et Gérard Collomb, nommés tour à tour, qui soutiennent localement des candidats de gauche dissidents face aux candidats EELV officiellement soutenus par le PS.

>> Bonjour et bienvenue dans ce live de l'actualité politique, à deux jours du premier tour des législatives. Pour lire la synthèse de la journée d'hier, c'est par ici.

N. Bg.
publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr