Législatives: Le résumé de la journée politique du jeudi 31 mai

7 contributions
Publié le 31 mai 2012.

POLITIQUE - Polémiques, grandes et petites phrases... «20 Minutes» retrace pour vous l'actualité politique de la journée...

Lapsus à droite, trou de mémoire à gauche

A force de faire les plateaux de télé et les studios radio, on peut finir par parler trop vite ou par oublier ce qu’on veut dire. Xavier Bertrand et Michel Sapin en ont fait les frais ce mercredi sur Europe 1. «J'ai toujours été pour les excès de rémunération», a ainsi affirmé l'ancien ministre du Travail Xavier Bertrand. Après que son interlocuteur a répété, dubitatif, sa phrase, Xavier Bertrand a corrigé: «J'ai toujours été pour limiter les excès de rémunération». Quant à l’actuel ministre du Travail, il n’a pas su quoi répondre quand on lui a demandé ce qu’il se passait le 10 juin prochain… jour du premier tour des législatives, auxquelles Michel Sapin est candidat.

Alain Juppé veut-il la tête de l’UMP?

L'ancien ministre des Affaires étrangères Alain Juppé a nié jeudi vouloir briguer la présidence de l'UMP face aux deux candidats déclarés, l'actuel patron du parti Jean-François Copé et l'ancien Premier ministre François Fillon. Interrogé sur France Info sur des propos qui lui étaient prêtés par Paris Match, Alain Juppé a démenti «formellement». «Je démens formellement ces propos, je ne me retrouve absolument pas dans cet article de Paris Match. On me fait dire que je suis capé, je crois que je n'ai jamais utilisé ce mot», a-t-il dit. L'hebdomadaire rapporte que l'ex-Premier ministre de Jacques Chirac déclare, à propos de Jean-François Copé et François Fillon: «Pour l'instant, je les laisse s'écharper entre eux, mais je vais me lancer. Je suis le plus capé, il n'y a pas photo.» La rédaction de Paris Match a assuré dans la journée qu’Alain Juppé avait bien tenu ces propos. Réel malentendu ou stratégie de com’?

Sylvie Andrieux entre en dissidence à Marseille

Le Parti socialiste a annoncé jeudi le retrait de l'investiture pour les législatives de sa candidate dans la troisième circonscription des Bouches-du-Rhône, renvoyée mercredi devant le tribunal correctionnel de Marseille dans une affaire de détournement de fonds publics. Dans l'après-midi, Sylvie Andrieux a fait savoir qu'elle maintenait sa candidature et entrait donc en dissidence. «Pour que la 3e circonscription des Bouches-du-Rhône ne tombe pas entre les mains de l'extrême droite, nous avons le devoir de maintenir notre candidature qui est la seule à pouvoir atteindre sérieusement cet objectif», explique-t-elle.

Marine Le Pen très fière de ses faux tracts

«L'idée, c'était de faire le buzz et de remettre le sujet de l'immigration au centre de la campagne. Ça a très bien réussi. J'assume complètement cette opération que je ne trouve pas du tout déloyale, et politiquement efficace», a déclaré jeudi Marine Le Pen à son siège local de campagne, à propos des faux tracts du FN appelant à voter Mélenchon. «Vous avez déjà vu un tract politique qui fait autant parler de lui? Je vous fais le teasing. Le prochain arrive la semaine prochaine, vous aurez la surprise», a-t-elle ajouté.

L’Assemblée met en ligne la liste détaillée des candidats

Depuis ce jeudi, le site de l'Assemblée nationale propose la liste de tous les candidats aux législatives, celle des députés sortant cherchant à se faire réélire et celle des députés sortants ne briguant pas de nouveau mandat.

Nicolas Bégasse
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr