Législatives: Les rivaux de l'UMP, Fillon et Copé, se retrouvent devant les cadres du parti

55 contributions
Publié le 26 mai 2012.

POLITIQUE - Pour un séminaire consacré à la préparation des législatives...

Les rivaux de l'UMP, François Fillon et Jean-François Copé, engagés un duel pour le contrôle du parti, se retrouveront ce samedi côte à côte à l'occasion d'un séminaire de cadres et dirigeants du mouvement consacré à la préparation des législatives.

C'est la première fois que les deux hommes se reverront depuis que François Fillon a officiellement constesté l'autorité du secrétaire général en expliquant dans une interview qu'il n'y avait «plus de leader naturel» à l'UMP «depuis le départ de Nicolas Sarkozy». Cette déclaration a suscité de vives tensions, voire une inquiétude au sein de l'ancien parti présidentiel où l'on redoute l'effet négatif sur l'opinion d'une guerre ouverte des chefs à 16 jours du premier tour des législatives.

Ouverture à 10h15 à Montparnasse

«Au cours de cette campagne, nous devons convaincre les Français de la force de notre projet et nous devons les alerter sur les dangers que représenterait une gauche victorieuse concentrant pour la première fois tous les pouvoirs», explique Jean-François Copé dans un courrier appelant les cadres du mouvement à venir débattre des prochaines législatives.

Cette rencontre s'ouvrira samedi à 10h15 à l'Hôtel pullman Montparnasse par un message d'accueil du patron de l'UMP. Il sera suivi à 10h30 par un séminaire de travail d'une heure en présence de l'équipe dirigeante et des cadres du mouvement. Six des principaux leaders de l'ex-parti présidentiel prendront ensuite successivement la parole pendant un quart d'heure.

Juppé, Fillon, Jacob, Accoyer, Raffarin et Copé à la tribune

Par ordre d'intervention figurent les anciens Premiers ministre et conseiller politique de l'UMP, Alain Juppé et François Fillon, le président du groupe UMP de l'Assemblée Christian Jacob, le président de l'Assemblée Bernard Accoyer, l'ancien Premier ministre et 1er vice-président du conseil national de l'UMP Jean-Pierre Raffarin, et enfin Jean-François Copé qui clôturera les débats.

Depuis la défaite de Nicolas Sarkozy, les six hommes, chargés de donner une nouvelle impulsion au mouvement, se sont retrouvés chaque mercredi au siège de l'UMP avant la tenue du comité stratégique d'une quarantaire de membres puis du bureau politique du parti.

Les leaders de l'UMP s'étaient en effet accordés sur le principe d'une équipe collégiale pour préparer les législatives afin de prévenir tout éclatement. Mais les propos de Jean-François Copé se posant "en chef de guerre" face à François Hollande ont irrité François Fillon le contraignant à sortir du bois pour ne pas laisser son rival imposer sa marque avant le congrès du parti prévu à l'automne.

© 2012 AFP
Newsletter
La 13H

Votre point info
de la mi-journée

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr