Résultats Législatives 2017: La candidate PS élue au détriment d’un LR après une erreur de comptage à Mayotte

POLITIQUE Ramlati Ali devient ainsi la première femme députée mahoraise…

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration élections législatives le 18 juin 2017. AFP PHOTO / Eric CABANIS

Illustration élections législatives le 18 juin 2017. AFP PHOTO / Eric CABANIS — AFP

La victoire s'est jouée à une poignée de voix. La commission de recensement des votes de Mayotte a modifié ce lundi les résultats législatifs de la 1e circonscription de l’île après une erreur de comptage, proclamant la victoire de la candidate PS Ramlati Ali, au détriment du LR Elad Chakrina, a annoncé la préfecture.

>> A lire aussi: Suivez les événements au lendemain des législatives en direct avec nous

Ramlati Ali devient la première femme députée mahoraise. Cette cheffe du pôle médecine, psychiatrie et rééducation au CHM et ancien maire de Pamandzi, totalise 7.992 voix (50,17 %), contre 7.938 voix pour son adversaire. Dimanche soir, les résultats donnaient ce dernier élu avec seulement 12 voix d’avance.

« Les résultats définitifs sont proclamés au regard des procès-verbaux des bureaux de vote »

Dans un communiqué, la préfecture note simplement que la commission de recensement, qui s’est réunie lundi, « a proclamé, à 14h05, les résultats suivants pour le second tour des élections législatives à Mayotte : Ali Ramlati 7.992, Chakrina Elad 7.938 ».

« Les résultats définitifs des scrutins sont proclamés au regard des procès-verbaux des bureaux de vote, par les commissions de recensement des votes, composés de magistrats, d’un conseiller départemental et du directeur de la Préfecture en charge des élections », ajoute la préfecture, qui précise que la commission « centralise les résultats, vérifie les opérations de dépouillement, puis totalise et proclame publiquement les résultats après vérification des procès-verbaux ».

Dimanche soir, Elad Chakrina, avocat à Mayotte et dans le Val d'Oise, avait été annoncé élu avec 50,04 % des voix exprimées.

Dans la seconde circonscription, c’est l’avocat Mansour Kamardine, député de 2002 à 2007 et ancien maire, qui a distancé de loin le candidat du Mouvement départementaliste de Mayotte (centre) Ibrahim Boinahéry, ancien maire de Tsingoni (ouest de l’île), avec 64,61 % des voix.

Les deux députés PS sortants, Boinali Saïd et Ibrahim Aboubacar, avaient été éliminés dès le 1er tour.