Législatives: Il n'y aura «pas d'obéissance au doigt et à l’œil» des députés LREM, assure Cédric Villani

LEGISLATIVES « On va réfléchir ensemble avec notre liberté de penser », déclare le mathématicien, élu député de LREM dans la 5e circonscription de l’Essonne…

20 Minutes avec AFP

— 

Cédric Villani, le 11 septembre 2016.

Cédric Villani, le 11 septembre 2016. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

« Evidemment qu’on ne sera pas dans une obéissance au doigt et à l’œil », assure Cédric Villani sur BFMTV. Disant n’avoir « pas d’inquiétudes », le mathématicien, élu dimanche lors du second tour des législatives député de LREM, lance encore : « On ne sera pas non plus dans le grand n’importe quoi ».

>> Revivre la soirée du second tour en direct

« On va réfléchir ensemble avec notre liberté de penser, en cherchant, au vu de ce que je connais, des orientations politiques que souhaitent les Françaises et les Français, au vu de ce qui nous semble être le meilleur, à ce qu’on va voter », a assuré ce surdoué des mathématiques, élu dans la 5e circonscription de l’Essonne en battant largement, avec 69,36 % des voix, la candidate LR Laure Darcos (30,64 %), compagne de l’ancien ministre Xavier Darcos.

>> A lire aussi : Cédric Villani, «la Lady Gaga des mathématiques», fait son entrée à l'Assemblée

« On aura un hémicycle fort différent (…) L’Assemblée nationale qu’on va voir demain (…) sera beaucoup plus représentative, et en un sens beaucoup plus légitime », a assuré Cédric Villani. Le lauréat 2010 de la médaille Fields - équivalent du prix Nobel en mathématiques - était l’une des figures les plus médiatiques du renouvellement de la classe politique souhaité par Emmanuel Macron, qu’il a rencontré pour la première fois en 2013.