Législatives: «La France insoumise de Mélenchon se solidifie et réussit une opération spectaculaire»

ELECTIONS Le mouvement de Jean-Luc Mélenchon obtiendrait plus de 15 députés...

Thibaut Le Gal

— 

Alexis Corbière, candidat aux législatives dans la 7e circonscription de Seine-Saint-Denis, aux côtés de Jean-Luc Mélenchon dont il a été le porte-parole lors de la présidentielle. (Illustration)

Alexis Corbière, candidat aux législatives dans la 7e circonscription de Seine-Saint-Denis, aux côtés de Jean-Luc Mélenchon dont il a été le porte-parole lors de la présidentielle. (Illustration) — SIPA

Pour Jean-Luc Mélenchon, c’est une « bonne nouvelle ». Le nouveau député des Bouches-du-Rhône a annoncé dimanche soir que son mouvement disposerait bien d’un groupe parlementaire à l’Assemblée. D’après les projections, 16 députés France insoumise feraient leur entrée au Palais-Bourbon.

L’ancien candidat à la présidentielle sera notamment accompagné de ses bras droits, Alexis Corbière et Eric Coquerel, élus en Seine-Saint-Denis. Le tribun a évoqué dimanche un groupe « discipliné, offensif », ajoutant que « tous ceux qui veulent le rejoindre » seraient « les bienvenus », sans préciser si les élus communistes seraient ou non partie intégrante de ce futur groupe.

>> Suivez en direct les résultats et les réactions de ces élections législatives

« Après un passage à vide, Jean-Luc Mélenchon retrouve la dynamique de la présidentielle »

« C’est une arrivée spectaculaire de la France insoumise à l’Assemblée nationale. Par rapport au Front de gauche de 2012, le score est amélioré en pourcentage, mais surtout, en nombre de sièges obtenus », assure Bruno Cautrès, chercheur au CNRS et au CEVIPOF. Il y a cinq ans, le Front de gauche n’avait obtenu que 10 députés, un score insuffisant pour créer un groupe parlementaire.

Cette année, Insoumis et communistes obtiendraient ensemble 27 sièges. « Après un passage à vide, Jean-Luc Mélenchon retrouve la dynamique de la présidentielle», poursuit Bruno Cautrès. « Avec ce résultat, la France insoumise se solidifie et réussit une opération spectaculaire. Le mouvement, créé seulement quelques mois avant En Marche ! [en février 2016] réussit à un degré moindre ce qu’a pu faire En Marche, en réalisant une percée importante dans l’hémicycle ».

Les insoumis derrière le PS

Jean-Luc Mélenchon échoue cependant dans sa volonté de dépasser le Parti socialiste. Le PS devrait en effet obtenir une trentaine de députés. « C’est un très beau score pour Jean-Luc Mélenchon, car ils vont bénéficier d’un groupe parlementaire et donc de moyens pour s’exprimer », reconnaît le politologue Eddy Fougier, chercheur associé à l’Iris.

« Mais il reste une question : qui, des députés de France insoumise ou du PS, portera la voix d’opposition la plus forte face à la majorité macroniste ? Il faut pour cela attendre le vote de confiance au gouvernement. On saura alors combien de députés PS seront vraiment dans l’opposition », poursuit-il. Le vote de confiance doit intervenir le 4 juillet prochain.