Législatives: Annick Girardin, réélue de justesse, pourra rester ministre

LEGISLATIVES Elle est la première des six ministres en lice à assurer son maintien au gouvernement...

20 Minutes avec AFP

— 

Annick Girardin vote à Saint-Pierre-et-Miquelon, le 10 juin 2017.

Annick Girardin vote à Saint-Pierre-et-Miquelon, le 10 juin 2017. — Chantal Briand / AFP

Annick Girardin peut respirer. La ministre des Outre-mer, réélue samedi soir députée de Saint-Pierre et Miquelon de justesse avec 51,87 % des voix, pourra donc rester au gouvernement. L’élue de 52 ans, qui briguait lors de ces législatives un troisième mandat de députée sous l’étiquette PRG, mais soutenue par La République en Marche d’Emmanuel Macron, l’a emporté de 136 petites voix sur son rival Stéphane Lenormand (Archipel Demain), vice-président du conseil territorial (48,13 %).

Au premier tour, les deux candidats avaient obtenu le même nombre de voix (1.209, soit 41,6 %) dans cet archipel français de 6.000 habitants de l’Atlantique nord, au large du Canada.

Les cinq autres ministres tous favoris

Annick Girardin aurait dû quitter le gouvernement en cas d’échec. C’est la première des six ministres en lice à assurer son maintien au gouvernement, le scrutin ayant lieu avec un jour d’avance sur la métropole. Mais c’était la ministre qui était dans la position la plus inconfortable à l’issue du premier tour, les cinq autres étant tous favoris pour dimanche.

Les habitants de l’archipel se sont fortement mobilisés pour le second tour, avec 75,35 % de participation, contre 59,47 % samedi dernier. Annick Girardin avait remporté ses deux précédents scrutins dès le premier tour (législatives de 2012 avec 61,53 % et législatives partielles de 2014 avec 59,91 %).

La ministre a aussitôt réagi sur Facebook : « un immense merci aux Saint-Pierrais et aux Miquelonnais qui se sont mobilisés massivement et qui nous ont permis à Stéphane Claireaux [son suppléant qui siégera donc au Palais Bourbon] et moi d’être la voix de l’Archipel à l’Assemblée nationale ». « Cette victoire est collective tout comme le travail que nous comptons mener avec l’ensemble des acteurs de l’Archipel », a-t-elle ajouté.