Résultats législatives 2017: Marine Le Pen entre à l’Assemblée nationale, suivant les pas de son père

POLITIQUE Sans surprise, Marine Le Pen, candidate FN dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais, a gagné le second tour de ces élections législatives face à la candidate de LREM...

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Marine Le Pen, présidente du Front national, candidate aux élections législatives, le 11 juin 2016 à Hénin-Beaumont.

Marine Le Pen, présidente du Front national, candidate aux élections législatives, le 11 juin 2016 à Hénin-Beaumont. — SARAH ALCALAY/SIPA

Sans surprise, Marine Le Pen, candidate Front national dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais (Hénin-Beaumont-Carvin), a gagné le second tour de ces élections législatives. Cette victoire a été annoncée par le maire FN de Hénin-Beaumont Steeve Briois en début de soirée.

>> A lire aussi : Suivez en direct les résultats des élections législatives 2017...

La présidente du FN bat la candidate soutenue par La République ne marche (LREM) Anne Roquet. Les résultats définitifs ne sont pas encore connus à 20h20.

>> Tous les résultats des élections législatives

Avec cette victoire, Marine Le Pen rejoint l’Assemblée nationale, qui lui a résisté plusieurs fois. Elle marche ainsi dans les pas de son père Jean-Marie Le Pen, député poujadiste de 1956 à 1962 puis FN entre 1986 et 1988.

Incapable de former un groupe parlementaire

La présidente du FN devrait être accompagnée d’une poignée d’élus frontistes dans l’hémicycle, incapable cependant de former un groupe parlementaire (15 députés minimum). Une déception pour le parti qui estimait pendant la présidentielle pouvoir envoyer 30 à 40 députés.

>> Le live de la soirée électorale, en direct

Benjamine des filles Le Pen, Marine Le Pen baigne dans la politique depuis son enfance. Une vie qui l’a marquée, comme en 1976 quand un attentat a désintégré l’appartement familial. Avocate, elle est élue en 1998 au conseil régional du Nord-Pas-de-Palais, puis en 2004 au conseil régional d’Ile-de-France avant d’être élue de nouveau dans le Nord-Pas-de-Palais en 2010. Elle est conseillère régionale du conseil régional des Hauts de France depuis décembre 2015.

>> A lire aussi: Législatives: La (très) difficile campagne du Front national

Parallèlement à la région, Marine Le Pen siège au Parlement européen depuis 2004. Aux municipales de 2008, Marine Le Pen est élue conseillère municipale à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais). Une ville qui devient son fief grâce au frontiste Steeve Briois qui en devient maire en 2014.

>> A lire aussi: «Dans l’enfer de Montretout»: Cinq anecdotes que vous ignoriez (peut-être) sur le clan Le Pen

Une « dédiabolisation » du Front national

Longtemps en concurrence avec Bruno Gollnisch au sein du parti, Marine Le Pen succède à Jean-Marie Le Pen à la présidence du FN 16 janvier 2011. Elle entreprend une « dédiabolisation » du parti, selon ses termes, pour le rendre moins sulfureux et évacuer l’héritage d’un père encombrant.

Candidate à l’élection présidentielle de 2012, Marine Le Pen arrive en troisième position à cette élection, avant d’être qualifiée au second tour de la présidentielle de 2017. Louis Aliot, vice-président du FN, est le compagnon de Marine Le Pen.