Vaucluse: L'élection de Marion Maréchal-Le Pen accueillie avec fatalisme par la communauté maghrébine

72 contributions
Publié le 18 juin 2012.

REPORTAGE - L'élection de la jeune élue frontiste ne l'inquiète pas plus que cela...

De notre envoyé spécial dans le Vaucluse

Sous un soleil de plomb, Morgane* sort, tout sourire, du bureau de vote de Pernes-les-Fontaines (Vaucluse). Cette pimpante étudiante en droit de 20 ans le dit d’emblée: «Moi, je suis plutôt tendance FN.» Elle n’est pas la seule. Dans cette commune de la 3e circonscription, Marion Maréchal-Le-Pen arrive en tête avec 42,06% des voix, contre 34,93% pour l’UMP sortant Jean-Michel Ferrand. Un score quasi-similaire à celui de l’ensemble de la circonscription. Si Morgane a glissé un bulletin Maréchal-Le Pen, ce n’est pas en raison du profil de la candidate, jeune et étudiante en droit comme elle. «Que ce soit Marion ou un autre, peu importe. Moi, si je vote FN, c’est en raison de l’insécurité.» Pernes, ses 10.000 habitants au milieu du vignoble et ses célèbres fontaines, serait-elle une commune dangereuse? «Non, non, pas du tout. Ici, il n’y a pas de problèmes», rassure Morgane.

«J’ai des amis –enfin des connaissances– arabes»

«Les problèmes, on les voit à la télé. Les Arabes ne s’intègrent pas.» Raciste, Morgane? «Un peu, reconnaît-elle. Mais j’ai des amis –enfin des connaissances– arabes.» Notamment Karim, qui sort avec l’une de ses copines. «Je lui ai dit que je voterais FN, que je n’aimais pas les Arabes. Il a compris. Lui, il est gentil, ses parents travaillent…» A Avignon, où elle étudie, Marion dit «se faire siffler dans la rue, par eux. Ils me regardent, me mettent mal à l’aise.» Selon elle, des voitures brûleraient régulièrement à la Cité du Pous du Plan de Carpentras, «des amis» lui ont dit.

«On a l’habitude de cette ambiance dans cette région»

Ourda, animatrice commerciale de 21 ans d’origine marocaine, y habite, justement, au Pous du Plan, quelques barres agrémentées de satellites. Pour elle, l’élection de Marion Maréchal-Le Pen «ne changera rien» à sa vie. «Ça fera juste du buzz médiatique.» Ne s’inquiète-t-elle pas des préjugés à l’encontre de la communauté maghrébine? «On a l’habitude de cette ambiance dans cette région, vous savez, ce n’est pas une surprise, cette élection.» Même entre jeunes Français d’origine nord-africaine, le poids du FN, «on n’en parle pas trop». «Au jour le jour, le racisme, on ne le sent pas trop», rassure-t-elle. Même son de cloche chez son voisin Fouad, électromécanicien de 27 ans. «Ici, le FN fait 30% depuis tout le temps, je n’ai pas d’inquiétude spécifique». De toute façon, «Marion Le Pen ne fera rien pour la région».

«De toute façon, elle fera quoi?»

A quelques centaines de mètres de là, les anciens de la communauté prennent le thé à la menthe, devant l’entrée de la principale mosquée de Carpentras. Loin du centre. «Pas d’inquiétude, si elle gagne, elle gagne… De toute façon, elle fera quoi? Comme les autres. Si le FN faisait vraiment ce qu’il dit vouloir faire, ça serait la guerre», explique Ghazi, un retraité de 72 ans. Mohamed Elad, qui préside l’Association musulmane des Marocains de Carpentras, glisse que l’élection de Marion Maréchal-Le Pen l’«inquiète un peu» quand même. Mais il n’est pas sûr que ceux de la communauté qui ont le droit de vote se soient mobilisés contre elle pour autant. «Qu’est-ce qu’elle peut faire ici de toute façon?» interroge-t-il. Et même s’il y a «toujours des mots qui circulent, qui font mal», le vote FN «n’est pas vraiment un vote raciste». C’est «l’insécurité» qui le nourrit, assure-t-il. Morgane n’aurait pas dit mieux.

*: le prénom a été changé

Dans le Vaucluse, Alexandre Sulzer
Newsletter
La MATINALE

Recevez chaque matin
l'actualité du jour

publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr