Ségolène Royal à La Rochelle, le 17 juin 2012.
Ségolène Royal à La Rochelle, le 17 juin 2012. - REUTERS/Gonzalo Fuentes

Matthieu Goar

Le Tout sauf Ségolène a fonctionné à La Rochelle. Constatant sa très large défaite (63% pour Olivier Falorni, 37% pour Royal environ), l’ancienne candidate à la présidentielle de 2007 a pris elle-même la parole vers 19h50 pour dénoncer l’élection de son rival, élu, selon elle, grâce aux voix de la droite. Ce score est encore plus sévère que ce que toutes les enquêtes d’opinion avaient annoncé au cours de la semaine.

>> A venir notre reportage à la Rochelle

>> La carte des résultats

>> Les résultats circonscription par circonscription

>> Le direct de cette soirée électorale

La vidéo de la déclaration de Royal à la Rochelle :


«Ce candidat est élu avec 75% des voix de droite. Ce soir, c’est un candidat de l’UMP qui est élu avec une attitude de trahison tout à fait détestable», a répété Ségolène Royal sur France 2, citant Victor Hugo en lançant: «Les traîtres payent toujours leur trahison.» Olivier Falorni, tout sourire, a réagi sur France 2 à ses mots très durs.  «Je comprends sa déception mais je lui demande d’arrêter de me salir», a expliqué le candidat élu demandant de respecter le «verdict des urnes». Présente sur le plateau, Martine Aubry a refusé de parler à Falorni. Ambiance.