Ce que pensent les internautes du tweet de Valérie Trierweiler

35 contributions
Publié le 13 juin 2012.

VOTRE AVIS - Les internautes de «20 Minutes» ont réagi à la polémique du tweet de Valérie Trierweiler...

Mettre la pagaille en 140 caractères. La compagne de François Hollande, en exprimant ce mardi dans un tweet, son soutien à Olivier Falorni, adversaire de Ségolène Royal aux législatives, a offert le parfait «os à ronger à l’UMP», comme le souligne l’internaute Bouillote. Commentateurs de tous bords et médias se déchainent depuis.

Mini-buzz stérile? Affaire d’Etat? Les internautes de 20 Minutes ont largement commenté cette affaire. Compte rendu de leurs opinions.

>> Continuez à nous donner votre sentiment sur cette affaire dans les commentaires ou écrivez-nous à reporter-mobile@20minutes.fr

Elle pense ce qu’elle veut

«Ce n’est pas parce qu'elle dort avec, qu'elle doit penser comme lui». L’affaire Trierweiler a réveillé les consciences féministes. Comme celle de La Plebe. «La liberté de pensée existe dans le couple, il faut se chamailler un peu pour pouvoir continuer ensemble sans s'emmerder», philosophe-t-il.

Et Magali de s’interroger également, sur notre page Facebook: «On vit encore dans une société rétrograde qui fait qu'une femme ne doit pas exprimer des idées différentes de celle de son compagnon?»

«La compagne du président a le droit de soutenir qui elle veut, c'est elle que ça regarde» confirme Powalsh. Qui fustige les réactions cinglantes de certains politiques et anonymes. «Tout le monde se déchaine sur cette femme comme si elle avait commis le pire des crimes alors qu'elle a juste écrit un tweet de soutien. Doit-on être ainsi jeté au pilori pour si peu?»

Elle l’a fait à dessein

Naïveté pour certains internautes, pour lesquelles le tweet de Valérie Trierweiler est loin d’être innocent.  «En tant que journaliste politique, elle se doutait bien de la portée de son tweet», croit AlexDeJacou.

«Je ne conçois pas qu'une femme aussi intelligente ne l'ait pas fait à dessein, pour reprendre rapidement son autonomie.» complète Turlupin, avant de présager le pire pour le couple présidentiel. «La séparation est déjà programmée par ce tweet (…)

Comment admettre qu'une femme aussi orgueilleuse accepte de vivre dans l'ombre de son président de compagnon? (…) Valérie est comme Cécilia, une dominante à peau dure».

Comparaison avec Cécilia, ex-épouse de Nicolas Sarkozy, pour l’internaute Turlupin. Avec Carla, l’actuelle, pour AlexDeJacou. «Elle a démontré qu'elle pouvait être plus courge que les niaiseries de Carla. Et au moins elle, ne le faisait pas exprès...»

Un tweet clairement calculé pour l’internaute C. également. «Si un message est personnel, je ne l'envoie pas sur Twitter, ou alors à dessein, en faisant preuve d'une grande hypocrisie en m'étonnant ensuite des répercussions.»

Elle a fait une grosse erreur

Si ce message a été diffusé sur Twitter avec un but précis, lequel est-il? Et quelles conséquences ce tweet peut-il avoir? Peut-être rogner sur la crédibilité de François Hollande, dans tous les cas laisser la trainée de poudre d’une belle boulette.

Pour de nombreux internautes, Valérie Trierweiler est en effet clairement sortie de son rôle. «Soit elle a un bureau à l'Elysée (ce qui est le cas) et donc elle suit la ligne du parti de son mari. Soit elle n'en veut pas et redevient une citoyenne lambda qui a le droit de s'exprimer. Mais on ne peut pas être parfois l'une parfois l'autre» estime Yvkoe. Pour Koralyne non plus, la compagne du chef de l’Etat, n’a tout simplement pas «à donner ses préférences politiques».

Une «grosse erreur» pour Koralyne, voire une affaire qui pourrait sérieusement dégénérer pour l’internaute Einundzwanzig. «Imaginez qu'elle tweete sur des sujets plus importants, comme "Je ne suis pas d'accord avec le plan de sauvetage des banque espagnoles", ça ferait un peu désordre non?» prévient-il dans les commentaires.

Valérie Trierweiler a «le droit de penser ce qu’elle veut», mais «le devoir de ne pas l'annoncer publiquement», conclue-t-il.

Beaucoup de bruit pour rien

Nous l’avons peu entendu chez les politiques,  on le constate beaucoup chez les internautes: ce tweet en fait, «on s’en moque». Beaucoup d’air brassé pour pas grand-chose?

Alain, qui réagit sur Facebook, est de cet avis. «Et alors? Elle a le droit de dire bon courage à un ami sans pour cela dire qu'elle déteste Ségolène. Beaucoup de bruit pour rien»  Rien de plus à voir dans ce tweet pour l’internaute Bach non plus. «C’est juste une histoire lamentable de règlement de compte entre femmes»

Dom. y voit même un «psychodrame ménager», quand Koralyne s’imagine déjà un «remake de Desperate Housewife». «Quel spectacle! Ça va faire de l’audimat, prévoyez un téléfilm sur France3!» s’emporte-t-elle.

Enfin de quoi intéresser les internautes à la campagne des législatives? Pas sûr. Mais pour l’internaute Cotcot, au moins ça fait «un peu d’amusement». 

Christine Laemmel
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr