Valérie Trierweiler et Ségolène Royal.
Valérie Trierweiler et Ségolène Royal. - P. KOVARIK / AFP

E.O.

Cette page est actualisée en temps réel : cliquez ici pour mettre à jour.

>> Tous les résultats circonscription par cironscription, c'est par ici


  • permalien
  • 19h45: Le dernier meeting Aubry/Ayrault a commencé au zénith de Paris

    permalien
  • 18h53: Valérie Trierweiler affirme que son compte Twitter a été «apparemment piraté» ce mercredi

    permalien
  • 18h42: Falorni se réjouit que le «coup de force anti-démocratique» soit «rejeté par les habitants» de sa circonscription
    Interviewé sur BFM TV, Olivier Falorni a indiqué que le sondage qui le donne gagnant face à Ségolène Royal est «bien sûr une satisfaction ». «C’est un formidable camouflet aux tentatives de l’appareil parisien et de madame Royal, finalement d’imposer une candidature unique au second tour. On est vraiment dans la tentative d’une sorte de coup de force anti-démocratique qui est rejeté aujourd’hui par les habitants de cette circonscription.»
    Concernant Jean-Marc Ayrault qui lui a demandé de se désister, le candidat dissident a indiqué: «La démocratie parlera dimanche prochain. Il est inacceptable de prétendre vouloir imposer un député sans l’accord du peuple. Un député c’est le représentant du peuple.» Il a ajouté que «parmi les nombreux députés qui siègeront dans la majorité présidentielle à l’Assemblée et même au sein du groupe socialiste, vous retrouverez le député que je suis», dans une allusion aux propos de Ségolène Royal sur France Bleu -«Falorni ne siégera pas dans le groupe PS à l'Assemblée, Jean-Marc Ayrault le lui a dit très clairement».
    Et d'asséner: «J’aimerais bien que ma concurrente n’instrumentalise pas (François Hollande). Laissons le président en dehors de cette affaire.»

    permalien
  • 18h41: Selon Royal, les dissidents PS font le jeu de la droite
    «À chaque fois qu'un dissident se maintient, c'est à la droite que ça profite», a dénoncé Ségolène Royal à La Rochelle, comme le rapporte BFMTV sur Twitter.


    permalien
  • 18h02: Un nouveau tweet de Valérie Trierweiler

    Ce premier tweet depuis celui de mardi est un simple lien vers un article de Rue89, qui renvoie lui même à un article du Monde. Le Monde raconte que Valérie Trierweiler lui a demandé de retirer deux photos du diaporama retraçant le making-of du portrait officiel du président de la République, où elle apparaît. Le quotidien a refusé de retirer les clichés en question. permalien
  • 17h45: Pour Ségolène Royal, Falorni «est instrumentalisé par les voix sarkozystes»
    Elle a indiqué sur France Info que la victoire était encore possible, tout en lançant une violente attaque contre son concurrent Oliver Falorni. «Lorsque l'on voit que 83% des électeurs de Nicolas Sarkozy se reportent massivement sur le candidat dissident et 55% des voix du Front national, il faut aujourd'hui que les électeurs de gauche et de la majorité présidentielle se mobilisent et n'acceptent pas cette escroquerie politique d'un candidat qui se présente comme un candidat de gauche mais qui est instrumentalisé par les voix sarkozystes pour me faire barrage», a-t-elle déclaré.

    permalien
  • 17h30: Olivier Falorni porte plainte pour usurpation d'identité
    «Un faux compte Twitter à mon nom vient d'être publié. Ce compte utilise non seulement mon nom, mais aussi ma photo, ainsi que les liens et la présentation présents sur mon compte officiel. J'ai donc décidé de porter plainte pour usurpation d'identité, a-t-il indiqué au Point. Cette plainte sera déposée dans l'après-midi par Me Lagrave, avocat au barreau de La Rochelle.»

    permalien
  •  16h45: Jean-Pierre Raffarin inspiré par Valérie Trierweiler
    L'ex-Premier ministre a pastiché le message d'encouragement de la compagne de François Hollande à Olivier Falorni, pour soutenir Olivier Chartier, candidat UMP dans la 2e circonscription de la Vienne.
    permalien
  •  16h23: Jean-Marc Ayrault appelle Olivier Falorni à se désister en faveur de Ségolène Royal
    «Il lui appartient en conscience de réfléchir au sens de sa candidature», a déclaré à l'AFP Jean-Marc Ayrault, appelant Olivier Falorni, arrivé second dimanche dernier au premier tour, à se désister «comme cela s'est fait dans d'autres circonscriptions entre candidats de gauche». permalien
  • 15h50: Fillon:  «Les valeurs de Mme Morano, ce ne sont pas les valeurs du FN» 
    L'ex-Premier ministre s'est rendu à Toul ce matin pour soutenir Nadine Morano, candidate dans la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle, au lendemain d'une interview donnée à l'hebdomadaire d'extrême droite Minute et trois jours après un appel à l'élecorat FN. «J'ai regardé ce que Mme Morano a dit, elle a dit qu'il y avait beaucoup d'électeurs qui ont voté FN qui partageaient les valeurs de Mme Morano. Et les valeurs de Mme Morano, ce ne sont pas les valeurs du FN», a déclaré François Fillon à la presse.
    «Ca nous est déjà arrivé d'avoir quelques frictions (...) mais c'est quelqu'un d'efficace», a-t-il poursuivi, soulignant que «ce qui compte, c'est le fond». «Si Nadine Morano avait dit ce qui est rapporté ici ou là, je ne serais pas là à ses côtés pour la soutenir», a conclu François Fillon.

    permalien
  • 15h35: Najat Vallaud-Belkacem et Delphine Batho annulent leur visite de soutien à Ségolène Royal
    Les deux ministres, qui devait se rendre ce mercredi soir à La Rochelle pour soutenir Ségolène Royal ne feront finalement pas le déplacement. La raison? «Ségolène nous a expliqué qu’elle souhaitait que la réunion de ce soir garde un caractère local. Nous allons lui exprimer notre soutien différemment », a indiqué Delphine Batho au Figaro.fr
    Selon la ministre déléguée à la Justice, Ségolène Royal n’avait pas demandé aux membres du gouvernement de faire le déplacement mais «c’est plus nous qui en avions envie».
      permalien
  •  14h53: Jean-Michel Baylet est à La Rochelle pour soutenir Ségolène Royal
    Le président du parti radical de gauche avait participé à la primaire socialiste en octobre 2011.
    permalien
  • 14h35: Olivier Falorni donné largement gagnant à La Rochelle
    Le candidat socialiste dissident obtiendrait 58% des voix face à Ségolène Royal (42%) dimanche dans la 1ère circonscription de Charente-Maritime, selon un sondage Ifop pour Sud Ouest, France Bleu La Rochelle et France 3 Poitou Charentes.
    L'enquête a été réalisée avant et après le tweet de Valérie Trierweiler.

    permalien
  • 14h: Ayrault appelle l'UMP à «clarifier» sa position vis-à-vis du FN
    «Jacques Chirac était clair (dans le refus de d'alliance avec le FN, ndlr), les dirigeants de l'UMP aujourd'hui sont ambigus et au sein même de l'UMP, il y a débat», a déclaré le Premier ministre sur le plateau de Questions d'info (LCP/Le Monde/AFP/France Info). «Je demande à l'UMP de clarifier ses positions. Je pense que l'UMP est tentée par cette alliance mais je lui demande de clarifier», a-t-il poursuivi.
    Selon lui, la ligne du «ni-ni» (ni Front national ni front républicain) érigée par l'UMP pour le second tour des législatives, «c'est l'hypocrisie». «Je ne condamne pas les électeurs du Front national (...) mais l'hypocrisie et la tartufferie» des dirigeants de l'UMP.

    permalien
  •  13h55: L'«affaire du tweet» n'aura pas d'effet sur le scrutin de dimanche au niveau national 
    Selon le politologue Frédéric Dabi (Ifop), l'affaire du tweet de Valérie Trierweiler «n'aura pas de conséquence sur le rapport de force aux législatives» au niveau national. L'effet, selon lui, devrait être «nul», hormis peut-être dans la 1ère circonscription de La Rochelle, mais sans savoir dans quel sens.

    permalien
  • 13h50: Dernier meeting Aubry-Ayrault au Zénith de Paris ce mercredi soir
    Lors de ce grand rassemblement d'entre-deux-tours, le Premier ministre et la première secrétaire du PS, qui ont déjà tenu deux meetings communs à Nantes et à Lille, devraient appeler les électeurs de gauche à confirmer l'élan du premier tour pour donner une majorité forte et solide à François Hollande, réitérer leur soutien à Ségolène Royal et afficher la cohésion de la gauche.
    Mardi, à La Rochelle, la première secrétaire du PS n'a pas cessé de mettre en avant la bonne entente entre le PS et ses partenaires, assurant que cela avait permis de «régler pratiquement tous les problèmes en une journée». De fait, il reste très peu de cas de dissidences à gauche pour le deuxième tour. Parmi les cas non réglés, la 3e circonscription du Vaucluse, où la socialiste Catherine Arkilovitch a décidé de se maintenir au second tour dans une triangulaire face à Marion Maréchal-Le Pen, malgré la consigne de retrait donnée par Solférino.

    permalien
  • 13h25: Pour Marielle de Sarnez les Béarnais doivent exprimer un vote «libre»
    L'eurodéputée MoDem a appelé ce mercredi les électeurs de la circonscription béarnaise de François Bayrou, dont la réélection à l'Assemblée nationale semble compromise, à exprimer «un vote d'intérêt général», dégagé des calculs partisans. «Je crois que ce vote d'intérêt général servira François Bayrou car, c'est bon pour la démocratie que quelqu'un qui fait près de 10% des voix dans ce pays, qui a un courant politique important» soit «évidemment présent à l'Assemblée nationale», a-t-elle affirmé sur France 2.

    permalien
  •   permalien
  • 12h13: Pour Ayrault, Trierweiler doit savoir garder «un rôle discret» 
    Comme on lui demandait, sur le plateau de Questions d'info LCP/Le Monde/AFP/France Info, si la première dame devait «apprendre à rester sur sa réserve», Jean-MArc Ayrault a répondu: «Oui, je crois». «Je pense que c'est un rôle discret qui doit être le sien, et qui n'est pas facile à trouver. (...) Chacun doit être à sa place», a-t-il ajouté.

    permalien
  •  11h45: La presse britannique ironise sur le «Trierweilergate»
    >> Le détail par ici

    permalien
  • 11h30: Marielle de Sarnez trouve que le tweet de Trierweiler «fait désordre»
    «Je trouve qu'évidemment ça fait désordre, je ne suis pas sûre que tout ça résulte d'une communication parfaitement maîtrisée», a déclaré Marielle de Sarnez sur France 2. Selon elle, ce tweet de la Première dame «entre deux tours des élections législatives, ce n'est pas forcément très opportun». «En même temps, je pense que tout ceci doit nous faire réfléchir sur l'instantanéité des choses, c'est-à-dire sur la surexposition médiatique», a enchaîné la n°2 du MoDem. 

    permalien
  • 11h05: Morano donne une interview à «Minute»? Fillon, lui, préfère «Ouest-France»
    L'ex-Premier ministre est ce matin à Toul pour soutenir la candidature de Nadine Morano dans la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle.

    permalien
  •  11h03: Les Français doivent être «dans l'effarement» après le tweet de Trierweiler, estime Copé
    «Cela nous met pour beaucoup très mal à l'aise», a déclaré Jean-François Copé. «Les Français doivent être dans l'effarement», alors que le pays est touché par la crise.

    permalien
  • 10h44: Jean-François Copé réaffirme qu'il n'y a pas d'alliance avec le FN
    Mais, a-t-il indiqué, «on ne va pas s'interdire de parler de tous les sujets».

    permalien
  • 10h28: Jean-François Copé va demander l'exclusion de Roland Chassain de l'UMP
    Le secrétaire général de l'ex-parti majoritaire a déclaré lors d'un point presse qu'il demanderait au bureau politique de l'UMP d'exclure Roland Chassain, qui a retiré sa candidature dans la 16e circonscription des Bouches-du-Rhône, au profit du Front national.

    permalien

  • 10h25: Le tweet de Trierweiler relève d’un «sentiment privé» selon Marsol Touraine
    La ministre des Affaires sociales a estimé sur France Inter que le message de soutien à Olivier Falorni publié par Valérie Trierweiler relevait d’un «sentiment privé». «Cette affaire prend des proportions que je trouve déplacées. C'est un positionnement privé, qui n'empêche pas le fait que le Parti socialiste soutienne la candidature de Ségolène Royal», a souligné Marisol Touraine.


    permalien

  • 10h16: Vaucluse: Le suppléant de la candidate PS se retire par crainte d’une victoire du FN
    Roland Davaud, suppléant de la candidate PS Catherine Arkilovitch dans la 3e circonscription du Vaucluse, a décidé de se retirer, car il craint une victoire du FN. Marion Maréchal-Le Pen est arrivée première au premier tour avec 34,63% des voix, devant l’UMP Jean-Michel Ferrand et la socialiste Catherine Arkilovitch. Cette dernière a décidé de se maintenir, contre l’avis des instances du PS qui lui avaient demandé de se retirer pour faire barrage au FN.
    Roland Davau a appelé mardi à soutenir le candidat UMP. «Je ne serai pas complice d’une aventure aux conséquences désastreuses pour notre territoire», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.
      permalien
  • 9h55: Trierweiler «doit apprendre la réserve», selon Rebsamen
    «C'était un message personnel qui répond à des considérations personnelles», a réagi François Rebsamen , après le tweet de Valérie Trierweiler. «ll faut qu'elle apprenne la réserve qui doit être la sienne en tant que compagne du président de la République», a ajouté le maire de Dijon sur France info. «Il faut qu'elle apprenne à tenir la place qui est la sienne, c'est-à-dire la réserve», a-t-il insisté. «On a aujourd'hui un président de la République qui tient à ce qu'on sépare le public du privé, il y a eu trop de mélange des genres sous Nicolas Sarkozy», a-t-il encore dit.


    permalien
  • 9h40: Hollande était «très en colère» après le tweet de sa compagne
    Selon Europe 1, le chef de l'Etat n'a pas du tout apprécié le message d'encouragement à Olivier Falorni publié par Valérie Trierweiler. François Hollande, qui a été averti par un collaborateur, a été «très en colère» et «atteint» par l'affichage de la rivalité entre son actuelle et son ex-compagne.

    permalien

  • 9h35: NKM : «Ce qui pose problème c’est le statut» de Valérie Trierweiler
    «Le mélange des questions personnelles et des questions politiques, de l’affect et de la politique, n’est jamais une bonne chose», a jugé l’ex-porte-parole de Nicolas Sarkozy sur BFMTV. «Mais au-delà de cela, ce qui pose problème c’est le statut. C'est-à-dire qu’on ne sait pas si Valérie Trierweiler s’exprime comme compagne du président de la République, s’exprime comme militante socialiste, ou s’exprime comme journaliste engagée», a-t-elle poursuivi.
    «Si demain on a la même confusion pour un sujet majeur pour la France, pour l’image de la France dans le monde, il se passe quoi?», a demandé Nathalie Kosciusko-Morizet.


    permalien
  • 9h10: Le tweet de Trierweiler est «ridicule» et «ubuesque» selon Eric Ciotti
    «Cette affaire ridiculise notre pays, ridiculise le chef de l'Etat», a affirmé le président (UMP) du conseil général des Alpes-maritimes sur France Inter. «On est dans une situation ubuesque, ridicule, qui affaiblit la fonction de chef de l'Etat», a-t-il insisté.
    Eric Ciotti attend du président qu'il «clarifie les choses» et dise «clairement qui dirige l'Elysée, si c'est Mme Trierweiler ou lui». «Ce n'est pas rassurant pour sa capacité à diriger notre pays, en tout cas». «C'est un signe de plus que ce pouvoir s'est bâti sur une supercherie de communication, cette idée de normalité, qui a du mal à tenir plus de quatre semaines» et «était destinée à tromper les Français», selon Eric Ciotti.

    permalien
  • 8h55: Selon Claude Bartolone, le tweet de Valérie Trierweiler est «une faute»
    «C'est une faute», a déploré sur Canal+ le président du conseil général de Seine-Saint-Denis. «Il y a près de 500 candidats de gauche à ce deuxième tour», «tout ce qui nous fait sortir de la trace de la campagne électorale, c'est bon pour l'abstention et c'est bon pour l'opposition». «Un tweet ça va, deux tweets, bonjour les dégâts», a-t-il tranché.
    «La conséquence, c'est que pendant 24 heures, on n'est plus en communication directe. On devrait être en train d'évoquer les attouchements entre la droite et l'extrême droite», s'est-il exclamé.

    permalien
  • 8h45: Valérie Trierweiler assume son tweet de soutien à Olivier Falorni
     La compagne de François Hollande a eu un échange avec une journaliste de RTL mardi soir, pendant lequel elle a indiqué assumer le tweet qui a semé la zizanie hier. Valérie Trierweiler juge par ailleurs «démesurées» les réactions suscitées par son message d’encouragement à Olivier Falorni dont elle trouve la situation «injuste».
    La presse a évoqué une réaction épidermique, après la publication d’un mot de soutien de François Hollande sur la profession de foi de son ex-compagne? Valérie Trierweiler rejette cette explication. «Il est idiot de parler de jalousie dans cette affaire», affirme-t-elle.
    permalien

  • permalien
  • Bonjour, nous allons suivre ensemble l'actualité politique de la journée, à quatre jours du second tour des élections législatives.

    permalien
  • permalien