Marine Le Pen votait à Hénin-Beaumont au premier tour des législatives le 10 juin 2012.
Marine Le Pen votait à Hénin-Beaumont au premier tour des législatives le 10 juin 2012. - M. LIBERT / 20 MINUTES

A Hénin-Beaumont, Gilles Durand

De notre envoyé spécial à Hénin-Beaumont

«Marine à l’assemblée!» Dimanche soir, une cinquantaine de sympathisants et militants du Front National laissent éclater leur joie à Hénin-Beaumont à l’annonce des résultats du 1er tour dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais. Avec 42% des voix, la chef de file du FN devance, dans l’ordre, le socialiste Philippe Kémel et le Front de gauche Jean-Luc Mélenchon. La leader frontiste décide d’attendre la fin de l’intervention de Jean-Luc Mélenchon pour faire une entrée triomphale au Colisée, une salle louée pour l’occasion. «Les électeurs patriotes nous feront entrer à l’assemblée dimanche prochain, j’en suis convaincu, affirme Marine Le Pen. L’échec de Jean-Luc Mélenchon démontre sa déconnexion totale avec l’électorat populaire.»

>> Les résultats circonscription par circonscription sont par ici

Un peu plus loin, sous des chapiteaux installés pour l’occasion, Jean-Luc Mélenchon a également choisi Hénin-Beaumont pour célébrer les résultats. Ambiance morose puisque le porte-drapeau du Front de gauche ne sera pas au second tour. «Il ne faut pas se laisser abattre. La lutte ne fait que commencer, lance Jean-Luc Mélenchon. C’est le cœur paisible que je quitte cette scène, mais pas ce département.» «Au suivant!», ironise Béatrice, militante FN. Cette dernière n’est pas surprise du résultat. «Les gens en ont ras le bol des politiciens du coin, mais le deuxième tour sera difficile.»

Car l’autre vainqueur de la soirée se nomme Philippe Kémel. Fort d’une section PS omniprésente sur le secteur, il arrache sa qualification pour le second tour grâce au vote de Carvin, la ville où il est maire.

En 2007, le député socialiste sortant Albert Facon l’avait largement emporté face à Marine Le Pen au second tour.