François Hollande sur le perron de l'Elysée, à Paris, le 7 juin 2012.
François Hollande sur le perron de l'Elysée, à Paris, le 7 juin 2012. - CHESNOT/SIPA

Nicolas Bégasse

Hollande ne donne plus l’exemple au volant

François Hollande s'est rendu dans le Calvados mercredi pour la commémoration du débarquement du 6 juin 1944. Et il était pressé d'y être: selon BFMTV, qui a suivi sa voiture pendant le trajet depuis Paris, le convoi du chef de l'Etat a roulé sous un tunnel à 140km/h au lieu de 70km/h, et a même fait une pointe à près de 180km/h. En arrivant sur place et alors qu'on lui demandait s'il avait commis un excès de vitesse, le Président a répondu, souriant: «Pas d'excès de vitesse, pourquoi? Ca a été signalé?»

Décidément, Cohn-Bendit n’aime pas les campagnes

Le 30 mars déjà, Daniel Cohn-Bendit se plaignait de la qualité de la campagne présidentielle: «Entre nous: on s'emmerde», regrettait-il. Et la campagne des législatives? Pas mieux, a jugé l'eurodéputé écolo jeudi sur BFMTV et RMC: «Oui, [la campagne des législatives] est nulle pour la simple et bonne raison que j’en ai assez de dire: la gauche propose quelque chose, la droite dit "c’est horrible", la droite dit quelque chose, la gauche dit "c’est horrible". On n’intéresse pas les gens.»

Le casting continue à la tête de l’UMP et du PS

Cet automne, Martine Aubry et Jean-François Copé laisseront (peut-être) leur place à la tête, respectivement, du Parti socialiste et de l’UMP. Et si l’on connaît plus ou moins les candidats à chaque poste, le casting bouge encore. Ce jeudi, Bertrand Delanoë a exclu de se présenter, jugeant préférable «de mettre quelqu'un de plus jeune que moi». A droite, la sénatrice Chantal Jouanno, sensible à la cause des femmes, a plaidé pour une candidature de l’ex-ministre Valérie Pécresse, qui «mériterait de se présenter».

Deux nouveaux faux tracts font leur apparition à Hénin-Beaumont

Marine Le Pen avait prévenu que de nouveaux faux tracts anti-Mélenchon feraient leur apparition dans la circonscription du Pas-de-Calais où s’opposent les leaders du Front de gauche et du Front national. Et mercredi soir, deux faux tracts sont apparus, l’un présentant Mélenchon comme un immigrationniste, l’autre comme un sosie de Hitler. Mais face aux attaques du Front de gauche, le FN a tenu bon: non, ces tracts ne viennent pas d’eux.

Fin de la polémique sur le cannabis

Le troisième jour de polémique sera sûrement le dernier. Cécile Duflot a été reçue par François Hollande à l’Elysée ce jeudi, comme d’autres chefs de parti, en vue des deux prochains sommets internationaux. Nul doute que l’entretien a aussi tourné autour de la polémique née des propos anti-pénalisation du cannabis qu’a tenus Duflot mardi, non pas en tant que ministre mais en tant que numéro un d’EELV. «Je crois qu'on a une connaissance réciproque de ce que sont les familles politiques, il sait ce que veux dire s'exprimer en tant que dirigeant d'un parti, je le fais quasiment pour la dernière fois, dans 16 jours exactement vous pourrez échanger avec mon successeur», a dit Cécile Duflot après la rencontre.

François Hollande est «le président des bisous»

A l’occasion d’une visite dans une école de Dieudonne (Oise), François Hollande a reçu pleins de bisous et de compliments de la part d’élèves de cette école maternelle. «Je suis le président des bisous», s’est amusé le chef de l’Etat entre deux poutous.