Martine Aubry dément avoir traité Jean-Marc Ayrault de «naze»

33 contributions
Publié le 23 mai 2012.

POLITIQUE - «Je ne commente pas ce qui est à la hauteur des caniveaux», a répliqué la Première secrétaire du PS...

«Vous plaisantez! Je n’allais pas travailler sous l’ordre de ce naze!». Voilà, selon Le Canard enchaîné de ce mercredi, la phrase qu’aurait lâchée Martine Aubry à son entourage pour justifier sa décision de ne pas participer au gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Car le «naze» en question n’est autre que le maire de Nantes, que François Hollande a désigné à Matignon.

La Première secrétaire du PS a vivement démenti avoir tenu ces propos. «La médiocrité, ce n'est pas ce que j'aime. Je ne commente pas ce qui est à la hauteur des caniveaux», a-t-elle soutenu dès mardi soir, en marge d’un meeting de soutien à Axel Kahn, candidat PS dans la 2e circonscription de Paris.

Ayrault «pas impressionné»

Un naze, «je ne sais pas ce que ça veut dire», a-t-elle continué, estimant que «dans la médiocrité, on n'atteint jamais le fond mais là je crois qu'on va l'atteindre assez vite, j'espère qu'on va pouvoir taper du pied et remonter». «J'ai été toute la journée avec Jean-Marc Ayrault, j'ai été avec lui vendredi», a insisté Martine Aubry qui assure que «s'il y a bien quelqu'un qui a toujours tout fait pour unir la gauche et faire réussir François Hollande, c'est bien moi, et je ferai la même chose pour faire réussir Jean-Marc Ayrault». En déplacement au marché de Châtillon, la Première secrétaire du PS est à nouveau revenue sur la polémique: «La médiocrité de certains, il faut s'asseoir dessus», a-t-elle confié à 20 Minutes. «Je pense qu'il y a toujours des aigris», a t-elle poursuivi, soulignant: «moi, je ne suis pas aigrie, je suis heureuse». «J'étais émue quand François Hollande a été élu, j'étais heureuse que Jean-Marc Ayrault soit nommé. Ils font un formidable duo», a-t-elle insisté.

L’intéressé a quant à lui préféré jouer la carte de l’indifférence. «J’ai vu ça [les propos attribués à Martine Aubry], mais ça ne m’impressionne absolument pas», a assuré Jean-Marc Ayrault sur RTL ce mercredi matin. Le Premier ministre assure au contraire travailler «en bonne intelligence» avec elle «depuis plusieurs années».

Matignon ou rien

Le 16 mai, Martine Aubry avait fait savoir avant l’annonce de la composition du gouvernement qu’elle ne serait pas ministre. Un «choix concerté», avait indiqué un de ses proches qui soutenait que «cela n’avait pas grand sens» d’être au gouvernement si elle n’était pas Premier ministre. «C’était Matignon ou rien dans son esprit», confirmait son entourage, tout en assurant qu’il ne fallait pas le voir «de manière caricaturale, comme un caprice ou un chantage: elle veut être là où elle est le plus utile».

E.O.
publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr