Gouvernement: Stéphane Le Foll, le fidèle d'entre les fidèles, à l'Agriculture

3 contributions
Publié le 16 mai 2012.

PORTRAIT - Il atterrit au ministre de l'Agriculture...

Mardi, il avait renoncé à intégrer le gouvernement. Et puis au fur et à mesure des dernières tractations, le député européen Stéphane Le Foll a reçu un coup de fil et devient ministre de l’Agriculture. Une récompense pour ce fidèle d’entre les fidèles. Quasiment l’un des seuls à avoir accompagné Hollande lors de sa traversée du désert, entre 2008 et 2011. L’un des seuls aussi à croire indéfectiblement au destin national de Hollande.

Le Foll envoyé parlementer avec des agriculteurs

Une nomination qui paraît logique. Le Foll a été très présent pendant la campagne. Officiellement, il avait en charge l’organisation de la campagne. Il a fait bien plus. Souvent au QG, prêt à répondre au téléphone, c’est l’un des maîtres d’œuvre de la «conquête» de l’Elysée, comme il le dit lui-même. Il a accompagné parfois le candidat lors de déplacements où il a pu expérimenter ses futures fonctions. Ainsi, lors d’un meeting de François Hollande à Lorient, Le Foll est envoyé pour parlementer à un groupe de paysans en colère venus manifester.

Professeur d’économie au lycée agricole de Rouillon (72) et au lycée de La Ferté-Bernard (72) puis chargé de cours à l'Université de Nantes, Le Foll a très vite été contaminé par le virus de la politique. En 1997, il devient son directeur du cabinet de Hollande qu’il accompagnera pendant ses onze ans à la tête du PS. Ce qui en fait un parfait connaisseur de la rue de Solférino et de ses méandres. Un profil intéressant si les relations se crispent entre l’Elysée et le PS. Et pourtant Le Foll a failli être sacrifié sur l’autel de l’ouverture car Hollande a voulu nommer le radical Jean-Michel Baylet à l’Agriculture. Avant de faire machine arrière.

Matthieu Goar
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr