François Hollande et son équipe sur scène place de la Bastille Paris le 6 mai 2012.
François Hollande et son équipe sur scène place de la Bastille Paris le 6 mai 2012. - REVELLI-BEAUMONT / SIPA

Anne-Laëtitia Béraud

Un vote de protestation envers Nicolas Sarkozy, plutôt que d’adhésion à François Hollande: 52% des personnes ayant voté pour le socialiste au second tour affirment le faire contre le président sortant, selon un sondage CSA pour BFMTV/RMC/20 Minutes (réalisé en ligne le 6 mai, sur un échantillon national représentatif de 2.612 personnes âgées de 18 ans et plus, inscrites sur les listes électorales, constitué d’après la méthode des quotas.)

Ils ont donc été 45% à voter François Hollande avant tout pour qu’il soit président de la République, 3% ne se prononcent pas, selon ce même sondage.

«Je ne suis pas sûr que Hollande pourra faire beaucoup mieux, mais au moins il a viré Sarkozy»

Une opposition très marquée que l’on retrouve dans les proportions chez les personnes ayant voté Nicolas Sarkozy au second tour. Ils sont 55% à avoir voté pour le président sortant «pour ne pas que François Hollande soit président de la République», et 44% «pour que Nicolas Sarkozy soit Président», 1% ne se prononçant pas.

«Ce vote en faveur de François Hollande est d’abord un vote d’opposition contre Nicolas Sarkozy», note Yves-Marie Cann, directeur d'études au département opinion à l’institut de sondages CSA. «Mais on note une évolution en faveur pour François Hollande. Lors d’un précédent sondage, les 6-7 février dernier, seuls 33% à vouloir voter pour le socialiste le faisaient pour qu’il soit Président, contre 63% à vouloir voter pour lui afin que Nicolas Sarkozy parte. François Hollande a réussi à remonter dans l’esprit de ces électeurs, en gagnant en stature présidentielle», ajoute le sondeur.

52% des votants de Hollande l’ont fait contre Sarkozy

Une protestation contre Nicolas Sarkozy plutôt qu’une pleine adhésion à François Hollande, voilà qui se manifestait dimanche soir à la Bastille, lors du rassemblement des partisans du vainqueur socialiste. Il était parfois difficile de discerner l’enthousiasme pour François Hollande du soulagement de voir Nicolas Sarkozy quitter l’Elysée.

Quelques groupes de partisans entonnaient régulièrement des « On a gagné, on a gagné». Mais dans la foule, c’étaient aussi des «Casse toi pov’con», «Sarko, on a eu ta peau» ou encore «Sarko à Guantanamo…» repris en chœur, notamment par des jeunes. «Vu le pouvoir des marchés des marchés, je ne suis pas sûr que Hollande pourra faire beaucoup mieux, mais au moins il a viré Sarkozy», confiait ainsi à 20 Minutes un jeune rencontré sur place.