Pour qui ont voté, au second tour, les électeurs de Marine Le Pen et François Bayrou?

23 contributions
Publié le 7 mai 2012.

PRESIDENTIELLE - Les reports de voix ont plutôt favorisé Nicolas Sarkozy...

Les reports de voix ont-ils été bénéfiques Nicolas Sarkozy? Pour qui ont voté au second les électeurs de Marine Le Pen et ceux de François Bayrou? Un sondage CSA pour BFM TV/RMC/20 Minutes réalisé dimanche* révèle plusieurs enseignements sur le dernier scrutin présidentiel.

«Tout d’abord, le report de voix a été très bon à gauche», analyse Yves-Marie Cann, directeur d’études du département opinions à l’institut de sondages CSA. 87 % des électeurs au premier tour du candidat du Front de Gauche Jean-Luc Mélenchon se reportent sur le socialiste François Hollande. «La discipline a été respectée. Pour les électeurs de Jean-Luc Mélenchon, il y a un vrai ancrage à gauche», commente le sondeur.

Réservoir de voix favorable à Nicolas Sarkozy

Un ancrage, qui, pour les électeurs du centriste François Bayrou, se révèle totalement différent. En effet, ils sont 33 % à se reporter sur François Hollande, et 52 % sur Nicolas Sarkozy. «Alors que François Bayrou a indiqué voter, à titre personnel, pour François Hollande, on voit que son électorat vote différemment, et garde un ancrage centre droit», explique Yves-Marie Cann.

Quant aux électeurs au premier tour de Marine Le Pen, ils votent majoritairement, et sans surprise, pour Nicolas Sarkozy (56 %) plutôt que François Hollande (28 %). Des niveaux des reports de voix qui permettent d’expliquer la défaite de Nicolas Sarkozy, selon le sondeur. «Seul un report de l’ordre de 70 % à 80 % aurait permis à Nicolas Sarkozy de l’emporter. Or, Nicolas Sarkozy ne bénéficie que de 56 % des reports de voix de cet électorat.»

L’analyse des votes blancs et nuls, qui totalisent 4,66 % des votes des inscrits au second tour, contre 1,52 % au premier tour, est intéressante. «Le taux de ces votes triple traditionnellement entre le premier et le second tour. Ce taux, à 4,66 % des inscrits, est quasiment comparable à celui de 2007, mais le nombre de ce type de bulletins enregistrés (2.147.000) constitue un record», note Yves-Marie Cann, de CSA. Le nombre d’électeurs ne se retrouvant pas dans l’offre politique actuelle croit ainsi en nombre en 2012.

Report de voix insuffisant des électeurs de Marine Le Pen vers Nicolas Sarkozy

Enfin, l’abstention, fixée à 19,66 % des inscrits, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, révèle deux grands enseignements selon le sondeur: «Le premier, c’est que les abstentionnistes au second tour ne sont pas les abstentionnistes du premier tour. Si la moitié de ces électeurs ne s’est pas déplacée ou a voté blanc ou nul, l’autre moitié a fait un choix.»

Si un resserrement des intentions de vote entre les deux candidats a été vu durant les dernières semaines, ce regain a plutôt profité à Nicolas Sarkozy. C’est le deuxième enseignement de l’analyse de cette abstention: «61 % des abstentionnistes du premier tour ayant voté au second tour l’ont fait en faveur de Nicolas Sarkozy», indique Yves-Marie Cann. «Le réservoir de voix, qu’appelait de ses vœux Nicolas Sarkozy, existait bel et bien, et il a voté majoritairement pour lui au second tour. Ce réservoir de voix au second tour explique ainsi, pour le premier tour de l’élection, la relative contre-performance de Nicolas Sarkozy.»

Anne-Laëtitia Béraud

*Sondage CSA pour BFMTV, RMC et 20 Minutes réalisé en ligne le 6 mai 2012. Echantillon national représentatif de 2612 personnes âgées de 18 ans et plus inscrites sur les listes électorales, constitué d'après la méthode des quotas.

publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr