Présidentielle: Revivez la journée du 7 mai, au lendemain de l'élection de François Hollande

229 contributions
Publié le 8 mai 2012.
>> Retrouvez les résultats définitifs du second tour de la présidentielle par ici

>> Les résultats dans votre ville avec notre carte interactive, c'est par là

>> Revivez la soirée de dimanche et la victoire de François Hollande par ici

Ce live est désormais terminé, merci à tous de l'avoir suivi.

20h30: Hollande: «Le 15 mai, vous aurez le nom du Premier ministre»

19h25: Le message d'encouragement de Cécilia Attias

19h22: Pour Fitch, l’élection de Hollande est sans impact sur le triple A français
Fitch avait ramené la perspective du «triple A» français de stable à négative le 16 décembre dernier en précisant qu'une décision sur un éventuel abaissement n'interviendrait sans doute pas avant 2013.«L'élection du candidat du Parti socialiste, François Hollande, à la présidence de la République française, n'a pas d'implications pour la note AAA de la France, actuellement sous perspective négative», explique l'agence dans un communiqué.

19h10: Un candidat UMP investi face à Bayrou pour les législatives
«Le bureau politique a décidé cet après-midi qu'un candidat investi par l'UMP serait présent dans la circonscription de François Bayrou, celui-ci ayant pris la décision d'appeler à voter François Hollande», a déclaré Jean-François Copé, lors d'une conférence de presse à l'issue d'un bureau politique extraordinaire de l'UMP.

18h01: Cécile Duflot: «Rien n'est écrit pour mon avenir»
La secrétaire nationale d'Europe écologie - Les Verts a annoncé aujourd'hui qu'elle quitterait ses fonctions au sein du parti le 22 juin prochain.

17h58: Le comité stratégique pour les élections législatives sera installé jeudi matin, annonce Copé
Jean-François Copé, qui s'exprimait au sortir du premier bureau politique de l'UMP depuis l'élection de François Hollande, a annoncé que le comité stratégique pour les élections législatives serait installé jeudi matin, et validé dans la foulée par le bureau politique de l'UMP, pour «maintenir la cohésion» entre les différents organes du parti.

17h53: Les dernières investitures UMP aux législatives décidées mercredi
Les candidats UMP aux législatives ont «déjà reçu pour l'essentiel d'entre eux leur investiture», et une commission d'investitutre sera réunie mercredi après-midi, a précisé Jean-François Copé, pour trancher les investitures encore dans la balance. Jean-François Copé a rappelé qu'aucune alliance n'aurait lieu avec le Front national lors du scrutin des 10 et 17 juin prochains.

17h50: Objectif législatives pour Copé, qui remet à plus tard la réorganisation de l'UMP
«C'est la première fois que l'UMP se retrouve confrontée à une défaite électorale nationale depuis sa création», a souligné Jean-François Copé, qui a tenu lundi lors d'une conférence de presse à rassurer les électeurs de Nicolas Sarkozy: «Les Français doivent savoir que notre famille politique est totalement rassemblée, nous avons considéré qu'il n'y a aucune place pour les querelles de personnes». «Pour autant», après les législatives, les mouvements au sein de l'UMP pourront s'exprimer, a rappelé le patron de l'UMP, «mais le temps n'est pas venu pour cela aujourd'hui, nous sommes les uns et les autres entièrement mobilisés pour cette campagne des législatives.»

17h46: François Hollande attendu au tournant par les syndicats
Un dialogue social «apaisé» et «normal», des mesures en faveur des salariés et des mesures de relance à inscrire dans le traité budgétaire européen: les attentes des syndicats sont nombreuses vis-à-vis de François Hollande, «après des années de dégradation».

17h40: Une agence taïwanaise nous livre en images sa vision de l'élection de François Hollande
On vous laisse juger:

17h03: L'avion Brive-Paris de François Hollande n'entrera pas dans ses comptes de campagne
Des voix commençaient à s'élever contre le trajet Brive-Paris en avion de François Hollande dimanche soir qui lui a permis de fêter sa victoire à Tulle puis à Paris. Pierre Moscovici, dans son point presse ce lundi, a expliqué que, étant donné que le vol a eu lieu après la publication des résultats, ses frais n'entreraient pas dans les comptes de campagne du président élu - et ne seraient donc pas remboursés par l'Etat.

16h54: «Mettons l'écologie au pouvoir pour transformer le pouvoir», lance Duflot aux délégués EELV
«Ne cherchons pas le pouvoir pour le pouvoir, mettons l'écologie au pouvoir pour transformer le pouvoir» sans «se bercer d'illusion car rien ne sera facile», a lancé Cécile Duflot, très applaudie, devant environ 200 délégués EELV réunis lundi à Créteil. Malgré les lourdes divergences sur le nucléaire, notamment avec le projet du président socialiste, Cécile Duflot a déclaré qu'il faudrait être «capable d'imposer le débat dans ce pays», mais surtout ne pas aller au gouvernement «à reculons ou par obligation». La patronne d'EELV a annoncé qu'elle quitterait ses fonctions le 22 juin, en vue sans doute d'une entrée au gouvernement que va former François Hollande.

16h43: Hollande rencontrera Merkel à  Berlin «juste après le 15 mai», a annoncé Pierre Moscovici

16h35: François Hollande a déjà pris contact avec des dirigeants étrangers
La chancelière allemande Angela Merkel, le président américain Barack Obama, le Premier ministre canadien Stephen Harper et le chef du gouvernement britannique David Cameron ont appelé François Hollande dès dimanche soir, a détaillé Pierre Moscovici.
Ce lundi, le Président élu s'est entretenu notamment avec les Premiers ministres japonais, espagnols, italiens, le président polonais, le président du Conseil européen Herman Von Rompuy, le président de la Commission européenne Jose Manuel Barroso, le président du Parlement européen Martin Schulz, le président de l'Eurogroupe Jean-Claude Junker.

16h10: Pierre Moscovici, le directeur de campagne de François Hollande, tient un point presse
Il est à suivre ici:

16h08: Cécile Duflot quittera son poste de secrétaire nationale d'EELV le 22 juin

15h55: Nicolas Sarkozy: «Je quitte l'opérationnel, une autre vie commence»
Nicolas Sarkozy a réuni ce matin à l'Elysée une vingtaine de ténors de l’UMP ainsi que ses principaux collaborateurs, dont certains pleuraient, pour les remercier. «Il a rappelé que la bataille méritait d’être menée, que, au vu des résultats, c’était jouable», a rapporté à 20minutes.fr l’un des participants.
Selon cette source, le président de la République, «fatigué, serein et amical», a dit qu’ils pouvaient être «fiers» de la campagne menée et a rappelé que «tous les sortants ont été balayés» dans les pays européens. «Ne croyez pas ce que l’on raconte, la campagne a été bonne.» Nicolas Sarkozy a dit qu’il allait devenir «simple adhérent» de l’UMP. «Je quitte l’opérationnel, une autre vie commence».
>> Lire notre article

15h51: Christian Vanneste, presque exclu de l'UMP, veut son investiture aux législatives
«J'ai demandé à l'UMP de rétablir mon investiture remise en cause d'une manière totalement injuste. Un minimum de correction et de respect des engagements devraient conduire à me soutenir», a expliqué le député UMP, en froid avec la direction du parti.

14h55:Vladimir Poutine a félicité François Hollande
Le président russe s'est dit prêt à travailler avec le nouveau chef de l'Etat.

14h46: Les ministères pour les plus compétents? Pas sûr, pour Vallini
Au sujet de son éventuelle arrivée au ministère de la Justice, ce proche de François Hollande, chargé du pôle «Justice, institutions, libertés publiques, laïcité» dans sa campagne présidentielle, a affirmé: «Est-ce que l’on nomme toujours les gens les plus compétents dans les ministères (…)? C’est mieux, mais cela n’est pas toujours le cas. Personne ne sait rien, François Hollande n’a rien dit à personne.»

>> Combien va gagner François Hollande en tant que président de la République, après sa promesse de réduire son salaire? La réponse par ici.

14h29: Le Crif salue l'élection de François Hollande et ses valeurs
Dans un communiqué diffusé ce lundi, le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) «salue l’élection de François Hollande et lui adresse ses plus respectueuses et chaleureuses félicitations». Le Crif souligne l'«horreur de l’antisémitisme, des racismes et des discriminations» de François Hollande.

 

14h: 8 catholiques pratiquants sur 10 ont voté Sarkozy
Un sondage Harris Interactive pour La Vie montre que 79 % des catholiques pratiquants ont apporté leur vote au président sortant, qui améliore son score de neuf points par rapport au scrutin de 2007.

13h40: Angela Merkel accueillera François Hollande «les bras ouverts»
Angela Merkel a indiqué ce lundi qu'elle accueillerait le nouveau président français François Hollande «les bras ouverts» et assuré que les deux dirigeants européens allaient désormais travailler étroitement ensemble, tout en excluant une renégociation du pacte budgétaire européen.

12h58: Pour Jouanno, «les polémiques sur l’immigration, l’islam et la sécurité» ont aidé à faire perdre Sarkozy
«Si nous avions fait campagne sur les thèmes essentiels – l’économie, le redressement financier, les déficits, la compétitivité – nous aurions pu convaincre les Français», regrette la sénatrice UMP Chantal Jouanno dans une interview à Marianne.  « Mais ces enjeux ont été étouffés par le bruit de la campagne, toutes les polémiques sur l’immigration, l’islam et la sécurité, des ambiguïtés sur le Front national. Quand Jean-François Copé a additionné les voix de Marine Le Pen et de Nicolas Sarkozy le soir du premier tour, j’ai été choquée. C’est pour cela que j’ai réagi. Ce n’était plus nous

12h33: Berlin réaffirme qu'il n'est «pas possible de renégocier le pacte budgétaire» européen
«Il n'est pas possible de renégocier le pacte budgétaire», qui a déjà été «signé par 25 des 27 Etats membres de l'Union européenne» et qui a pour but de renforcer la discipline dans la gestion des finances publiques, a affirmé le porte-parole d'Angela Merkel. François Hollande veut adjoindre un volet sur la croissance au pacte budgétaire.

12h25: La première sortie de Hollande au lendemain de son élection
François Hollande était ce lundi à son QG de campagne, à Paris, pour «préparer l'avenir» avec notamment Pierre Moscovici et Manuel Valls.



>> Selon vous, qui sera Premier ministre de François Hollande? Faites votre pronostic par ici

12h09: Valérie Trierweiler encore en une de «Paris Match»
La dernière fois, elle avait râlé. Valérie Trierweiler est de nouveau en une de Paris Match cette semaine.


12h06: Alain Juppé ne sera pas candidat aux législatives
Evoquant son souhait de respecter la règle du non-cumul des mandats «incomprise» par «nos concitoyens» et promise par François Hollande, Alain Juppé a annoncé en fin de matinée qu'il ne serait pas candidat aux législatives en Gironde. Alain Juppé est maire de Bordeaux et ministre des Affaires étrangères.

11h56: François Hollande assistera aux cérémonies du 8 mai avec Nicolas Sarkozy, annonce l'Elysée

11h44: La passation de pouvoir Sarkozy-Hollande fixée d'un commun accord au 15 mai
Pierre Moscovici a précisé ce matin que le camp du président élu n'était «pas demandeur» d'une transition accélérée, et c'est confirmé: l'Elysée vient d'annoncer que la passation de pouvoir entre Nicolas Sarkozy et François Hollande aurait lieu le mardi 15 mai.

11h42: Hollande détaille sa politique étrangère dans une interview-fleuve
La future politique étrangère de la France vous intéresse? Slate met en ligne ce matin une longue interview de François Hollande réalisée vendredi dernier, détaillant les intentions du président élu sur les questions de diplomatie. A lire par ici.

11h26: Pour Delphine Batho, François Hollande ne doit pas être présent aux cérémonies du 8-Mai
A la question de savoir si Hollande serait au côté de Sarkozy pour le 8 mai, la porte-parole du Président élu a répondu sur BFMTV/RMC: «Non. Il y a un seul président de la République en exercice. François Hollande est investi président de la République, élu par le peuple Français, et il y aura en temps utile, une passation de pouvoir à l’Elysée, c’est à ce moment-là qu’il sera en tant que tel président de la République en exercice.»

>> Quel avenir désormais pour l'UMP? Les premières réponses par ici

11h04: Hollande en une de tous les journaux
Une belle unanimité: tous les principaux titres de presse quotidienne régionale font leur une sur l'élection de François Hollande. Elles sont toutes visibles par ici.

11h01: Valls confirme que la première visite de Hollande à l'étranger sera pour l'Allemagne
«C'était un engagement de François Hollande de réserver son premier déplacement, sa première rencontre, avec Angela Merkal», a répété Manuel Valls ce matin sur BFMTV/RMC.


Valls sur BFMTV : « c’était un engagement de... par BFMTV

>> En marge de l'élection de François Hollande, détournements et vidéos ont amusé le Web. «20 Minutes» vous propose un best-of par ici

10h53: Pécresse promet la TVA sociale en cas de victoire UMP aux législatives
La ministre du Budget Valérie Pécresse a affirmé lundi sur France Inter que la réforme de la TVA, dont le décret d'application a été publié la veille au Journal officiel mais que François Hollande a promis d'abroger serait mise en oeuvre en cas de cohabitation si la droite remporte les législatives. Par ailleurs, interrogée sur ce qu'elle avait compris des intentions de Nicolas Sarkozy après sa défaite, elle a répondu: «J'ai compris que pour lui l'action politique directe, c'était terminé.»


Valérie Pécresse par franceinter

10h49: NKM «rêve» d'un rééquilibrage des pouvoirs
«Aujourd'hui, on a le nouveau président de la République, le Sénat, la plupart des régions, un très grand nombre de départements, beaucoup de grandes villes, qui sont à gauche», a déclaré Nathalie Kosciusko-Morizet sur Europe 1. «Je rêve d'un rééquilibrage à l'occasion des législatives. Ce serait inédit en France que tous les pouvoirs soient aux mains d'un seul parti, en l'occurence les socialistes», a-t-elle poursuivi.



10h37: France 2 encore devant TF1 pour la présidentielle... sauf à 20h
Dès 19h dimanche soir, près de 5,5 millions de téléspectateurs en moyenne ont suivi la soirée électorale sur France 2, soit 26,6% du public, rapporte Ozap. La chaîne devance donc celle de TF1, qui a fédéré 4,6 millions de téléspectateurs, soit 21,6% du public. La Une a toutefois pris l’avantage lors de l’annonce des résultats à 20h, avec 11,4 millions de téléspectateurs contre 10,9 millions pour France 2.

10h29: «L’urgence d’une recomposition de la droite», selon Louis Aliot
Le directeur de campagne de Marine Le Pen pour les législatives était l'invité de France Info, ce lundi, où il a évoqué «l'urgence d'une recomposition à droite, dans laquelle Marine Le Pen est la mieux placée». Louis Aliot a par ailleurs appelé «les électeurs qui ont voté pour Nicolas Sarkozy à rejoindre le rassemblement Bleu Marine dans les urnes, pour qu''il y ait à l'assemblée un groupe parlementaire du FN, qui permette de défendre les idéaux patriotiques».


10h20: «Rien de prévu pour l'instant» le 8 mai avec Sarkozy, selon Hollande
François Hollande a affirmé ce lundi en arrivant à son QG de campagne qu'«il n'y a rien de prévu pour l'instant» pour la cérémonie du 8-Mai avec Nicolas Sarkozy. Interrogé sur la cérémonie du 8-Mai, François Hollande a déclaré: «C'est Nicolas Sarkozy qui est le président en exercice». François Hollande a également affirmé: «Aujourd'hui, c'est le travail, même s'il n'y a pas eu de transmission du pouvoir. Il n'y a pas encore de date de fixée mais je dois me préparer. J'ai dit que j'étais prêt. Maintenant, je dois l'être complètement». L'Elysée a confirmé qu'aucune décision n'avait été prise concernant une participation de François Hollande à la cérémonie que Nicolas Sarkozy doit présider mardi matin à l'Arc de Triomphe.

10h10: Première interview post-victoire de François Hollande, par La Télé Libre

10h02: Deux livres pour un événement historique
L'un parle de victoire, l'autre de défaite. Deux ouvrages, qui reviennent sur l'élection présidentielle qui vient de s'achever, sont dès à présent disponibles. Le premier, qui relate une réélection manquée, est signé par Stéphane Grand et Arnaud Leparmentier et a été imprimé le 6 mai 2012 à 21 heures, à La Flèche (Sarthe). Un double exploit technique, puisque simultanément était imprimé un deuxième livre, intitulé «François Hollande, de la Corrèze à l’Elysée», de Corinne Delpuech et Christine Pouget. Les deux ouvrages sont mis en vente dès le mercredi 9 mai par office spécial.

10h: Les scores définitifs du second tour de la présidentielle
François Hollande l'emporte avec 51,62% des suffrages contre 48,38% pour Nicolas Sarkozy, selon le ministère de l'Intérieur. L'abstention est de 19,66%.

9h30: Nicolas Sarkozy invite François Hollande à participer aux cérémonies du 8 mai «si celui-ci le souhaite», selon une info BFMTV.

9h20: L'élection de François Hollande n'a pas d'incidence immédiate sur la note de la France
C'est ce qu'a indiqué ce lundi Standard & Poor's. La note est actuellement à «AA+» avec perspective négative. «Nous pensons toujours qu'il y a au moins une chance sur trois pour que soyons amenés à abaisser la note à long terme de la France cette année ou en 2013», poursuit S&P.

9h16: «Pas d’état de grâce pour François Hollande», selon Michel Sapin
Le député socialiste Michel Sapin a jugé, ce lundi matin sur Canal +, que le nouveau président élu François Hollande n'aurait pas «d'état de grâce», à la différence de François Mitterrand en 1981. La faute à la situation de la France, qui est «beaucoup plus difficile du point de vue économique», a-t-il précisé.

9h: Laurent Wauquiez évoque le «spectre» des convictions de l'UMP
«Mon sentiment c’est que notre défaite n’est pas liée au fait d’avoir trop assumé nos convictions, mais de ne pas avoir suffisamment assumé tout le spectre de nos convictions», a déclaré le futur ex-ministre de l'Enseignement supérieur sur BFM TV. «Le piège de l’analyse serait de se dire "nous avons eu des convictions trop fortes". Je ne crois pas à cela. Par contre ce que je crois, c’est que nous n’aurions pas dû seulement parler sécurité et immigration mais parler de tout le spectre. Nicolas Sarkozy l’a fait, mais nous autour nous n’avons pas suffisamment relayé», a-t-il ajouté. Pour Laurent Wauquiez,  son camp «n’a pas suffisamment parlé des classes moyennes. L’UMP doit notamment pour les législatives réaffirmer son identité du parti qui défend les classes moyennes.» Le ministre a également trouvé «touchante» la «dignité avec laquelle le Président est sorti.» «Le Président a dit "je suis responsable de cette défaite". Non, nous avons tous une part de responsabilité. Et dans l’analyse qu’il faudra que l’on soit capable de faire, après les législatives, il y a la part de responsabilité du gouvernement, il y a la part de l’UMP», a-t-il conclu.

8h55: Connexion perdue aussi pour François Hollande
Il faut croire que le site Dailymotion a un peu de mal ce matin. Ou que les équipes qui gèrent les portails Internet de campagne ne se sont pas encore  réveillées, pour supprimer les liens vers ces vidéos «live».
Le problème de cette «connexion perdue», visible sur le site de François Hollande, pouvait en effet être également constaté sur le site de Nicolas Sarkozy.


8h48: «Sa place, c’est à lui de la définir», selon François Baroin
Le futur-ex ministre des finances et de l’industrie est revenu sur la défaite de Nicolas Sarkozy, ce lundi matin sur I>Télé. Parlant d’«un homme très digne, qui a assumé toutes ses responsabilités», François Baroin a par ailleurs indiqué que «sa place, c’est à lui de la définir», alors qu’on lui demandait quel pourrait être le rôle de l’ancien président dans la campagne des législatives qui s’ouvre.

8h40: Une «émotion extraordinaire et démocratique», selon Laurent Fabius
L'ancien Premier ministre a affirmé ce lundi sur France Inter avoir ressenti «beaucoup d'émotion» dimanche soir, une «émotion extraordinaire et démocratique». Avec François Hollande, c'est «un autre style de présidence» qui s'annonce, avec un «contact plus direct», «un rôle plus grand donné au Parlement et aux partenaires sociaux». Concernant le score étroit entre les deux candidats, Laurent Fabius a estimé qu'«en France, il est très difficile d'obtenir un écart massif» et que celui-ci correspondait à celui de François Mitterrand en 1981.

8h29: «Connexion perdue» pour Nicolas Sarkozy
Il y a des moments où le sort s'acharne. Après avoir échoué dans sa tentative de réélection, hier, Nicolas Sarkozy a pu constater ce lundi matin une «connexion perdue», sur la vidéo affichée en page d'accueil de son site.


8h10: «L'objectif, c'est d'avoir le plus de députés», selon Jean-François Copé
Le secrétaire général de l'UMP s'est tourné vers les législatives, dès ce lundi matin sur RTL, où il était invité. Jean-François Copé, qui a indiqué qu'un bureau politique de l'UMP devait avoir lieu cet après-midi, a insisté sur l'importance de se tourner rapidement vers les législatives. «L'objectif, c'est d'avoir le plus de députés possible. Avoir une assemblée d'une autre couleur politique permettrait d'équilibrer les choses», a-t-il détaillé.
Interrogé sur le rôle que pourrait jouer Nicolas Sarkozy dans cette prochaine campagne, Jean-François Copé a indiqué qu'il souhaitait «conserver un lien d'amitié avec lui», sans préciser toutefois le rôle que pourrait endosser l'ancien président de la République dans cette nouvelle campagne.

8h: « Nous devons essayer de redresser le pays dans un contexte que nous savons tous difficile», déclare Peillon
Le mot d'ordre est au travail a déclaré ce lundi matin le député européen sur BFM TV. «Dès ce matin, et pour les semaines et les mois qui viennent, nous devons être à la tâche, au travail, rassembler les Français, essayer de redresser le pays dans un contexte que nous savons tous difficile», a-t-il indiqué. «La campagne de François Hollande a été conduite sur cette idée du nécessaire rassemblement», a ajouté Vincent Peillon, revenant sur la victoire de François Hollande. Il a également salué la «dignité» de Nicolas Sarkozy «dans la reconnaissance de la victoire de François Hollande et dans les mots qu’il a pu adresser au pays, et y compris à ceux qui, dans son camps, étaient déçus.» Vincent Peillon a également évoqué l'éducation, alors qu'il est fortement pressenti pour s'emparer de ce ministère dans le futur gouvernement socialiste: «Vous parlez à quelqu’un qui a eu beaucoup de bonheur à construire avec d’autres cette priorité à l’éducation, qui va être celle du quinquennat. Tout le reste appartient à François Hollande. Mais l’essentiel c’est que nous ayons une ligne pour redresser notre école. L’école va être la priorité, et c’est quelque chose dont je crois, collectivement, au-delà des clivages, nous pouvons nous réjouir.»

7h50: «Nous savions que ça allait être serré», déclare Manuel Valls
Le maire d'Evry salue «la performance» de François Hollande ce lundi matin sur Europe 1. «Nous savions que ça allait être serré», a-t-il déclaré, notant également le «discours digne» de Nicolas Sarkozy. Répondant à la critique sur le peu de drapeaux français place de la Bastille, à Paris, Manuel Valls a indiqué qu'il y avait «un sentiment de double appartenance», préférant évoquer la Marseillaise reprise par toute la foule: «Nous sommes tous Français.» Au sujet d'une position de ministre ou Premier ministre, le socialiste a botté en touche, ne se déclarant pas candidat.

7h25: Nicolas Sarkozy battu, mais pas balayé, selon Nadine Morano
La future ex-secrétaire d'Etat à l'Apprentissage a dénoncé de nouveau ce lundi matin sur Europe 1, «une certaine forme d'injustice» après la défaite de Nicolas Sarkozy, expliquant celle-ci par «une période de crise». «Il y a des souffrances, des difficultés, des attentes», a-t-elle justifiié, ajoutant que Nicolas Sarkozy a certes été battu, «mais pas balayé», obtenant un score qui n'est pas «déshonorant». Selon Nadine Morano, le discours de victoire de François Hollande dimanche soir était «extrêmement creux» et le nouveau président «ne pourra pas se contenter de mots». Elle a également critiqué le fait qu'il y ait «très peu de drapeaux» français dans le rassemblement de la Bastille: «Voilà la France qu'on va nous construire avec le droit de vote des étrangers.» Interrogée sur la droitisation de la campagne de Nicolas Sarkozy qui aurait pu contribuer à sa défaite, la secrétaire d'Etat a répondu: «Si la droitisation avait été une erreur, vous croyez qu'on aurait fait un score aussi élevé?» Place désormais à «une nouvelle étape» pour l'UMP avec la bataille des législatives car «il faut un contre-pouvoir démocratique», a-t-elle estimé. 

6h30: Revue de presse étrangère

La presse étrangère dresse le portrait de François Hollande, de «Monsieur Flanby» à «Monsieur le président».
>> Lire la revue de presse étrangère

6h: A la une de vos quotidiens
Du plus sobre au plus dithyrambique, les titres de la presse quotidienne varient selon les points de vue et les régions. Au niveau national, Le Figaro et La Croix se contentent d'un «François Hollande président» quand L'Humanité y va d'une «Large victoire de Hollande». Pour Libération, c'est «Normal!». Dans la presse quotidienne régionale, le choix est également varié. La Voix du Nord titre «François II l'héritier», en référence à François Mitterrand, quand La Nouvelle République opte pour une citation du nouvel élu: «Redonner espoir». Dans l'Ouest, les unes sont proches: «La gauche reprend l'Elysée» pour Le Télégramme et «La gauche retrouve un président» pour Presse-Océan. Au sud, La Marseillaise a choisi de reprendre le slogan de François Hollande, «Et maintenant le changement» tandis que le Midi Libre évoque «L'élan Hollande».

20 Minutes
publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr