Présidentielle: «Etre traité de fasciste par un communiste, c'est un honneur»

80 contributions
Publié le 26 avril 2012.

LIVE - Le président-candidat s’exprime dans cette ville de Seine-Saint-Denis à 12h30...

13h25: Le discours de Nicolas Sarkozy est terminé

13h20: Sarkozy critique à nouveau le refus de Hollande de ne pas participer à trois débats
«Je ne pose qu'une seule condition pour le débat: qu'il ait lieu avant le 6 mai»

13h18: On passe à la thématique du travail.
«Le travail vous a permis d'avoir un patrimoine. Ce patrimoine a moins une valeur pécuniaire qu'une valeur personnelle. Ce patrimoine, vous ne l'avez pas volé.» Sarkozy ressort sa formule: «Hollande veut moins de riches, moi je veux moins de pauvres». Et défend sa réforme des droits de succession car «quand on a travaillé, on veut transmettre à ses enfants le fruit de son travail».

13h15: «La CGT a trahi les ouvriers de l'énergie» en soutenant François Hollande.
Hollande va «casser la filière nucléaire française». Pendant que «monsieur Hollande va défiler derrière les drapeaux rouges, je vous invite à venir place des droits de l'homme au Trocadéro pour parler du travail» le 1 er mai.

13h13: «J'abhorre le racisme, l'antisémitisme»
Sarkozy rappelle l'importance de la loi sur la pénalisation de la négation du génocide arménien. «On est tous l'Arménien de quelqu'un»

13h06: La thématique de la nation est maintenant abordée
Nicolas Sarkozy rappelle les racines chrétiennes de la France - il l'avait déjà fait hier à Cernay avec les mêmes expressions, comme le «long manteau de cathédrales» qui habille le pays. «Si on ne sait pas d'où on vient, on ne sait pas où on va», assure-t-il.

13h04: Sarkozy rappelle son opposition à l'euthanasie
«C'est une chose d'arrêter un traitement, c'en est une autre de mépriser la vie et d'estimer que nous les hommes, nous avons le droit de briser le mystère de la mort».

13h: «La frontière rassure un peuple, c'est la garantie qu'un pays est confiant ». C'est «la protection de notre langue, de notre culture de notre cinéma». «Nous ne voulons pas que tout cela explose à tout vent».

12h57: Selon Sarkozy, Hollande veut proposer le vote des étrangers pour «capter le vote communautaire» après «avoir perdu le vote populaire».


12h53: La présomption de légitime défense pour les polciciers est une proposition  que Marine Le Pen avait formulée en novembre 2011.

12h52: Désormais, avant d’entrer sur le territoire français, il faudra passer un examen de connaissance du français et des valeurs de la République, rappelle Sarkozy.
 

12h48: On passe au thème de l'immigration. «Toujours vous m'entendrez plaider pour la diversité et l'ouverture», clame Sarkozy. «Ne pas accepter la venue de prédicateurs islamistes, c'est démocratique». «C'est une insulte pour les musulmans que d'accepter les propos de Tariq Ramadan et d'un certain nombre de prédicateurs».

12h42: «Etre traité de fasciste par un communiste, c'est un honneur», dit Sarkozy à propos de la une de l'Humanité qui, mercredi, a publié la photo du maréchal Pétain et la sienne.

12h41: Sarkozy répète qu'il «entend et comprend» les 6,5 millions d'électeurs du FN. «Est ce que ça fait de moi un compagnon de route du FN? Plaisanterie! Outrance!»

12h40: Sarkozy s'en prend - sans le nommer - au journal Libération et à ses journalistes qui «ne sortent pas de leur bureau, où il doit y avoir un grand miroir dans lequel ils se regardent».

12h38 : Sarkozy ne s’adresse pas aux «bobos du boulevard Saint-Germain» mais à ceux qui n’ont plus envie d’avoir peur des «vendeurs de drogues»

12h33 :Sarkozy évoque l’affaire du policer poursuivi pour homicide volontaire
Il affirme que l’homme poursuivi était «connu»: «Il fut le condamné le plus jeune de France». sarkozy exprime son «soutien et sa «compréhension» des collègues du policiers mis en examen, qui est poursuivi «avant qu'il y ait eu une enquête».
«J'ai à défendre l'honneur des fonctionnaires de police quand ils sont mis en cause», ajoute-t-il.
«Que la justice dise le droit et nous nous inclinerons», continue le président-candidat. Mais
«je demande que la légitime défense évolue et soit plus protectrice» pour les policiers et les gendarmes. Nicolas Sarkozy réclame une «présomption à la légitime défense» pour les policiers et les gendarmes.


12h30: Sarkozy adresse ses premiers mots aux policiers
«Je veux leur rendre hommage», dit-il, exprimant son «soutien et sa confiance» aux policiers et aux gendarmes».

12h28: Le discours de Nicolas Sarkozy  commence

Dix jours avant le second tour, Nicolas Sarkozy continue à arpenter le terrain. Le président-candidat se rend ce jeudi au Raincy, en Seine-Saint-Denis, où il doit prononcer un discours lors d’une réunion publique, à 12h30. La ville, dont le très droitier Eric Raoult est le maire, a largement voté pour Nicolas Sarkozy dimanche, en le plaçant en tête du premier tour avec 42,03% des voix.

La réunion publique est à suivre ici en vidéo:

 


Direct : réunion publique par NicolasSarkozy

E.O.
Contributions : La sélection de 20 Minutes

Chargement des contributions en cours

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr