Nicolas Sarkozy a jugé lundi qu'il fallait "respecter" et "apporter une réponse" aux électeurs du Front national, dont la candidate Marine Le Pen à recueilli dimanche 18% des suffrages au premier tour de l'élection présidentielle.
Nicolas Sarkozy a jugé lundi qu'il fallait "respecter" et "apporter une réponse" aux électeurs du Front national, dont la candidate Marine Le Pen à recueilli dimanche 18% des suffrages au premier tour de l'élection présidentielle. - Kenzo Tribouillard afp.com

Nicolas Sarkozy a annoncé ce lundi qu'il organiserait le 1er mai un «très grand rassemblement» autour du «vrai travail», au lendemain du premier tour de la présidentielle où il est arrivé en deuxième position derrière François Hollande.

«Le 1er mai, nous allons organiser la fête du travail, mais la fête du vrai travail, de ceux qui travaillent dur, de ceux qui sont exposés, qui souffrent, et qui ne veulent plus que quand on ne travaille pas on puisse gagner plus que quand on travaille», a déclaré le Président sortant à la presse.

«Il y aura un très grand rassemblement le 1er mai autour du travail, et on défendra nous vraiment le travail. Pas le statut, le travail», a insisté le président sortant et candidat UMP. Selon son état-major de campagne, ce rassemblement, programmé le même jour que les traditionnelles manifestations organisées par les syndicats pour la fête du travail, aura lieu à Paris sur le Champ-de-Mars.

Mots-clés :