Jean-Marie Le Pen compare le meeting de la Concorde à Nuremberg et Marine Le Pen élude la question

35 contributions
Publié le 19 avril 2012.

POLITIQUE - L'ancien président du Front national s'est exprimé sur LCP mardi soir...

A trois jours du premier tour, Marine Le Pen s’en serait bien passé. Son père, ancien président du FN, a dérapé dans une vidéo tournée par la chaîne politique LCP, mardi soir, lors d'un meeting de sa fille à Paris. Lors d’une première sortie sur les bobos, les bourgeois-bohèmes, l’ancien candidat à la présidentielle parle de la mode musulmane et de la Guerre d’Algérie à laquelle il a participé. «Le bobo est plutôt de gauche et il est plutôt poilu de la gueule. C'est la mode musulmane ça, d'être poilu de la gueule. Comme ça, ça vous fait prendre pour un FLN [Front de Libération national]», déclare-t-il hilare. Dimanche dernier, Marine Le Pen avait déjà évoqué les bobos pour critiquer les meetings parisiens de François Hollande et de Nicolas Sarkozy. «Voyez les bobos venus après le brunch au spectacle de la Concorde, avant de filer en Velib’ à Vincennes voir si François a une cravate plus cool que Nicolas. A moins que la séance de yoga ne les oblige à renoncer à ces festivités», avait lancé la candidate, fustigeant ainsi le PS et l’UMP.

«NS? National socialiste?»

Dans cette même vidéo, Jean-Marie Le Pen évoque lui aussi le meeting de Nicolas Sarkozy à la Concorde, en faisant référence aux initiales du président qui l’ont fait penser au nazisme en Allemagne: «NS? National socialiste? s'amuse-t-il au micro des journalistes. Ah pardon, j'ai cru en regardant la place [de la Concorde] l'autre jour que c'était Nuremberg, avec "NS".» Les rassemblements de Nuremberg réunissaient, sous le IIIe Reich, des dizaines de milliers de Nazis venus écouter les discours des principaux leaders du régime dans une mise en scène visant à démontrer la puissance du mouvement national-socialiste. Interrogée sur ces déclarations, Marine le Pen a éludé la question lors d'un déplacement dans l'Yonne: «Nuremberg? Je ne sais pas de quoi vous parlez, je n’étais pas née.»

Jean-Marie Le Pen est un habitué des dérapages où il fait référence à l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. En 1987, il avait ainsi parlé de la Shoah comme «d’un point de détail de la Seconde Guerre mondiale». Depuis sa prise de pouvoir au FN, Marine Le Pen tente de dédiaboliser son parti, en compagnie de jeunes cadres de son parti, notamment son compagnon Louis Aliot. Pour cela, ils voulaient en finir avec les «outrances» du père. Visiblement, c’est raté.

 La vidéo :


Nouveaux dérapages pour Jean-Marie Le Pen par LCP

Matthieu Goar
Newsletter
La 13H

Votre point info
de la mi-journée

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr