Sarkozy et Hollande veulent réformer le permis de conduire

PRESIDENTIELLE C'est le nouveau sujet de la campagne présidentielle qui agite les candidats en ce week-end de Pâques...

Mathieu Goar

— 

Une automobiliste d'Epernay (Marne), qui contestait l'annulation de son permis de conduire dont la notification, par pli recommandé, avait été signée par son ex-compagnon, a obtenu gain de cause devant la Cour administrative d'appel de Nancy, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Une automobiliste d'Epernay (Marne), qui contestait l'annulation de son permis de conduire dont la notification, par pli recommandé, avait été signée par son ex-compagnon, a obtenu gain de cause devant la Cour administrative d'appel de Nancy, a-t-on appris jeudi de source judiciaire. — Francois Xavier Marit afp.com

En bonne porte-parole, Nathalie Kosciusko-Morizet est invitée à faire le service après-vente. «Par cette proposition et contrairement au candidat socialiste, Nicolas Sarkozy démontre à quel point il sait imaginer des solutions simples, concrètes et efficaces au service de tous les Français, et notamment de ceux qui en ont le plus besoin», explique dans un communiqué NKM au sujet de la proposition de Nicolas Sarkozy de faire passer le permis de conduire dans les lycées pour le rendre «moins long et moins cher».  «En 2007, Nicolas Sarkozy avait présenté l'idée d'une "grande réforme du permis de conduire" qu'il avait mis plus de deux ans à réaliser, abandonnant en 2009 l'idée initialement présentée de faire passer le code au sein de l'Education nationale. Cette réforme est un échec que tout le monde constate aujourd'hui», rétorque Laurianne Deniaud, chargée de la Jeunesse dans l’équipe de campagne de François Hollande.

Dans une interview au JDD, le candidat UMP dévoile en effet une nouvelle mesure qu’il n’avait pas révélée lors de la présentation de son programme, jeudi. «De même que tous les enfants apprennent à nager à l’école parce que cela fait partie des apprentissages élémentaires, les auto-écoles viendront dans tous les lycées apprendre le code aux jeunes et l’examen sera organisé dans tous les établissements», explique Sarkozy sans préciser le coût de cette mesure. Cette idée ne concerne que le code que tous les lycéens obtiendraient avant de quitter leur établissement. Sarkozy s’engage ensuite sur un «délai maximum de deux mois entre deux essais» à l’épreuve de conduite. «François Hollande avait choisi de faire de la jeunesse un slogan. Nicolas Sarkozy prouve, lui, qu’il sait en faire une priorité», poursuit NKM dans son communiqué.

Hollande avait fait sa proposition

De son côté, son rival socialiste, François Hollande, avait promis un «forfait» pour que «chaque jeune en service civique» puisse passer son permis de conduire. Son objectif est d’augmenter le nombre de jeunes participants au service civique afin que 100.000 personnes y participent tous les ans. «Tous ceux qui accepteront de donner leur temps dans un service civique auront une récompense au sens de ce dévouement qui leur sera consacré par la Nation», a expliqué le candidat socialiste.

Comme Hollande, Sarkozy propose également que les jeunes qui font leur service civique se voient proposer une formation au permis. «Cela permettra aussi de faciliter l’insertion professionnelle des jeunes pour qui le permis est souvent indispensable notamment en banlieue et en zone rurale pour obtenir un emploi», conclut NKM. Entre, les deux principaux candidats, la course aux points est bien lancée.