A suivre en direct, la journée de campagne: «L'indécence c'est maintenant», le nouveau clip de l'UMP... Pierre Moscovici «choqué par l'indécence du comportement de Jean-François Copé»...

124 contributions
Publié le 22 mars 2012.

19h43: «L'indécence c'est maintenant»
L'UMP met en musique ses critiques contre le PS
A voir ici:

19h05: Ça y est c’est dit: Jean-Louis Borloo «s’engage auprès de Nicolas Sarkozy». Après que le Parti radical a voté il y a dix jours un soutien vigilant au chef de l’Etat, le centriste se fait plus clair dans Le Figaro.  «J'ai attentivement écouté Nicolas Sarkozy depuis, quand il a défendu la nouvelle taxe sur les grands groupes, les mesures concernant les exilés fiscaux et les avancées vers un grand plan de formation professionnelle. Ces évolutions correspondent à nos souhaits. Je m'engage aujourd'hui auprès de lui pour une France juste et pour peser sur le projet avant le premier tour. J'y mettrai toute mon énergie et toute ma force»

18h15: Franck Riester, l’un des membre de la cellule riposte a critiqué «la surenchère médiatique des lieutenants de François Hollande» qui «n'est qu'une manœuvre politicienne destinée à masquer le comportement ambiguë de François Hollande depuis le début de la semaine». Et d’ajouter, dans son communiqué, que «François Hollande demeure obsédé par sa volonté de capitaliser politiquement sur cette tragédie nationale»

18h00: Aubry salue les forces de l'ordre
Martine Aubry salue «le courage des forces de l’ordre qui ont participé aux opérations de Toulouse».  La première secrétaire ajoute, dans un communiqué, que «face au terrorisme, chacun doit faire preuve de la plus grande fermeté, mais aussi de l’esprit républicain de rassemblement et de refus des amalgames et des récupérations».

17h03: Nicolas Sarkozy va s'afficher avec Jean-Louis Borloo vendredi à Valenciennes (Nord)
Soutien attendu et plutôt capricieux, l'ancien ministre centriste Jean-Louis Borloo va s'afficher avec le président-candidat ce vendredi, annonce un communiqué de presse de La France forte.
Nicolas Sarkozy va visiter avec l'ancien ex-candidat à la présidentielle un quartier de rénovation urbaine puis se rendra dans les locaux d’une association de réinsertion sociale. Les deux hommes politiques vont ensuite déjeuner avec des acteurs de la réinsertion
sociale, de l’emploi, de la rénovation urbaine et du logement de la ville de Valenciennes.

16h43: La porte-parole de Nicolas Sarkozy dénonce «l’incapacité de certains à être à la hauteur du drame que la France vient de vivre»
Nathalie Kosciusko-Morizet dénonce dans un communiqué intitulé «Petites phrases, petites frappes et petits calculs» «le retour fracassant de petites phrases plus atterrantes les unes que les autres», estimant que l'«on prend la mesure de l’incapacité de certains à être à la hauteur du drame que la France vient de vivre.»
Elle précise que «rien n’aura été épargné aux Français, à commencer par les déclarations de Madame Le Pen», «les rodomontades de Jean-Jacques Urvoas (...) et de Julien Dray» et l'appel à la démission de Claude Guéant par Jérome Guedj, président PS du conseil général de l’Essonne.

16h38: A Strasbourg, les militants UMP commencent à affluer pour la réunion publique du soir de Nicolas Sarkozy au parc des expositions
Selon notre envoyé spécial sur place, la salle de 6.000 places commence à se remplir. Les militants et sympthisants ont été prévenus dans l'après-midi par un SMS de la fédération départementale de l'UMP.

16h32: Eva Joly dénonce le rôle de Claude Guéant, le ministre de l'Intérieur, dans l'assaut du tueur à Toulouse

La candidate écologiste à la présidentielle a dénoncé ce jeudi le rôle du ministre de l'Intérieur dans l'assaut contre Mohamed Merah, y voyant «une violation du code de procédure pénale».
Selon elle, «ces opérations auraient dû être dirigées par un juge, à l'extrême limite par le Parquet».
«En matière criminelle, l'instruction est obligatoire. Le premier meurtre remonte au 11 mars. Le délai raisonnable pour ouvrir l'instruction est déjà fini. En tout état de cause, le ministre n'y a pas sa place», a-t-elle également jugé.

16h07: Bruno Le Roux voit une «faille» de surveillance de Mohammed Merah
L'un des porte-parole de François Hollande a affirmé ce jeudi à l'AFP avoir vu une «faille» dans la surveillance de Mohamed Merah et jugé que ce n'était pas un nouvel arsenal pénal, comme celui annoncé par Nicolas Sarkozy, qui allait «régler les problèmes de société».

16h00: Les mesures annoncées par le Président déjà punies actuellement par le Code pénal?
L'annonce de nouveaux délits «punis pénalement» par le président de la République, après le dénouement des événements à Toulouse, inefficace? Le site du Midi Libre indique que les mesures pour réprimer «l'apologie du terrorisme» ou «l'appel à la haine et à la violence», sont déjà pourtant «condamnés par un grand nombre de loi, parmi lesquelles la loi de 1881 (art. 23 et 24 al. 8), les lois de 1986, 1996 et, peu après les attentats de Madrid et Londres la loi n° 2006-64 du 23 janvier 2006, et enfin la loi n° 2011-267 du 14 mars 2011, dite 'Loppsi II'...»

15h10: Pierre Moscovici «choqué par l'indécence du comportement de Jean-François Copé»
Le directeur de campagne de François Hollande s'est dit «choqué» par le comportement du secrétaire général de l'UMP qui a mis en cause le candidat socialiste dans Le Figaro ce jeudi.
Il a souligné que «ce n'est pas comme ça qu'une campagne» devait se dérouler.

15h06: Philippe Poutou, candidat du Nouveau parti anti-capitaliste (NPA) à la présidentielle, doit «rester dans la course» à l'Elysée, estime Olivier Besancenot
A Florange, en Moselle, l'ancien candidat de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR devenue NPA en février 2009) a déclaré, à propos de Philippe Poutou, qu'«il doit d'autant plus rester dans la course qu'il aura maintenant le même temps de parole que Nicolas Sarkozy. Rien que cela...».
Trois dirigeants du parti d'extrême gauche ont appelé ce jeudi matin à voter pour Jean-Luc Mélenchon.

15h04: Pierre Cohen «salue la dignité dont ont fait preuve les communautés touchées directement par ce drame»
Le député-maire PS de Toulouse se dit dans un communiqué son «extrêmement soulagé» après le dénouement de l'affaire Mohammed Merah, avant de «saluer la dignité dont ont fait preuve les communautés touchées directement par ce drame et tiens à réaffirmer les valeurs républicaines et la nécessité de lutter contre tous les extrémismes.»

14h59: Bernard Accoyer «rend hommage aux forces de sécurité»
Dans un communiqué, le président UMP de l'Assemblée nationale salue en outre «l'action résolue du président de la République et du ministre de l'Intérieur pour protéger l'ensemble des Français».

14h50: Une version résumée du projet de Marine Le Pen, qui doit être distribuée sous forme papier jusqu'au premier tour de l'élection présidentielle, prévoit une sortie de l'euro après référendum, ce qui n'était pas le cas dans le projet initial, présenté en novembre 2011. Cette brochure de 16 pages doit être imprimée à 8 millions d'exemplaires, indique le FN.

14h40: Nicolas Dupont-Aignan adresse sa «reconnaissance» aux forces de l'ordre à Toulouse
Le candidat à la présidentielle de Debout la République a dit également son «soulagement». Pour le candidat, «le temps de l'action est désormais révolu, celui de la réflexion doit s'ouvrir pour comprendre les causes et les conséquences de cette folie meurtrière».

14h30: Pour Marine Le Pen, la mort de Mohamed Merah était «l'issue prévisible» car «il avait lui-même annoncé qu'il irait jusqu'au bout».
La candidate du FN, qui s’exprimait devant l’Association de la presse étrangère (APE), a ajouté:  «depuis le début de cette campagne présidentielle, on a le sentiment que les problèmes de sécurité et particulièrement les problèmes du fondamentalisme islamique étaient volontairement évacués des thèmes de campagne» et «ces thèmes vont donc être remis à l'ordre du jour.

14h26: François Fillon a écrit dans un communiqué que le gouvernement s'attacherait «sans délai» à la mise en oeuvre des orientations fixées par le Président

13h52: Jean-Luc Mélenchon «soulagé» après l'assaut à Toulouse
Le candidat du Front de Gauche à la présidentielle, en déplacement en proche banlieue parisienne, a par ailleurs fustigé un «manque de décence» de Marine Le Pen.

«Comme d'habitude Marine Le Pen montre son manque total du sens du bien commun et de la décence, d'abord on doit dire le respect aux policiers et après on va regarder. Peut être qu'il y a des failles», a-t-il ajouté, jugeant que la candidate FN «parle pour ne rien dire», qu'«on ne peut pas lui confier de responsabilité».

13h35: «Force reste à la loi, c'est chose faite» salue Bayrou à propos de Toulouse
Le candidat du MoDem à la présidentielle, François Bayrou, a salué ce jeudi l'assaut mené par le Raid contre Mohamed Merah, soulignant dans une déclaration à l'AFP qu'«il fallait que force reste à la loi» et «c'est chose faite».
L'issue du drame de Toulouse est un soulagement pour tous ceux qui ont vécu cette barbarie et tous ceux qui en ont ressenti le deuil et l'angoisse», a-t-il ajouté en exprimant son soutien aux forces «de la police et de renseignement» qui ont conduit l'opération.

13h30: Jean-François Copé accuse Hollande et Bayrou de ne pas avoir «respecté le temps du deuil» après les assassinats de Montauban et de Toulouse.

Le secrétaire général a accusé ce jeudi, lors d'un point presse de l'UMP, les candidats PS et du MoDem, louant à l'inverse «le rôle exemplaire» de Nicolas Sarkozy.
«Alors que nous avions, nous, un comportement de dignité et de retenue, un certain nombre de candidats à l'élection présidentielle n'ont manifestement pas respecté ce temps de deuil», a-t-il déclaré le secrétaire général de l'UMP pendant l'assaut final à Toulouse.

13h25:«Nous ne pouvons accepter que nos prisons deviennent des terreaux d'endoctrinement à des idéologies de haine et de terrorisme»

13h24: Toute personne qui regardera "des sites faisant l'apologie du terrorisme et de la violence" et tout ceux qui iront "à l'étranger subir un endoctrinement idéologique" seront punis "pénalement" déclare le président de la République.
«La France ne tolèrera ni embrigadement ni endoctrinement idéologiques extrémistes sur son sol» a-t-il déclaré.

«La propagation et l'apologie d'idéologies extrêmistes seront réprimées par un délit pénal»

13h23: "Une enquête est en cours pour déterminer s'il y a eu des complicités" dit-il
"La France est restée unie"'
Les Français ne doivent pas laisser cours à la colère.
Le président de la République appelle à ne faire "aucun amalgame"
"La République doit être implacable sur ses valeurs" "et refusera tout embrigadement"

13h21: Nicolas Sarkozy, à l'Elysée, rend hommage aux victimes du tueur et salue les forces de sécurité.
"Je remercie les forces de l'ordre et la Justice pour le travail remarquable qui a été accompli" dit le président de la République

13h03: >> Voir ici notre article la polémique sur les propos de Jean-Jacques Urvoas

12h50: Jean-Jacques (PS) revient sur ces propos sur Twitter à propos du Raid (voir le post d'11h45)

12h40: Delphine Batho, porte-parole de François Hollande, lance un «Honte à Jean-François Copé»

Alors que l’assaut du Raid se termine à peine, la joute politique reprend tous ses droits. Attaqué violemment par Jean-François Copé ce jeudi matin dans Le Figaro, l’équipe de campagne de François Hollande a réagi: «Honte à Jean-François Copé. Honte à ceux qui polémiquent au moment même où des policiers interviennent et sont blessés».
«Les Français jugeront très sévèrement Jean-François Copé comme tous ceux qui auront voulu briser l'unité de la République face à l'épreuve du terrorisme», ajoute Delphine Batho dans un communiqué de presse.

12h37: François Hollande, à son QG félicite les forces de l'ordre et salue la mémoire des victimes et de leurs proches
"La mort de Mohamed Merah vient mettre un terme à une insupportable angoisse". "Il a montré une extrême dangerosité jusqu'au bout" a déclaré le candidat socialiste au cours d'une brève intervention.

"Je tiens à saluer le courage et la détermination du RAID et de toutes les forces de securité" ajoute François Hollande.

"Je ne peux qu'avoir une pensée envers les victimes de ce tueur et envers leurs familles. Le terrorisme est un combat de tous les instants, qui ne doit souffrir d'aucune faiblesse" dit le candidat.

"la République est toujours la plus forte, elle l'a montré" ajoute-t-il

12h32: La réunion publique de Nicolas Sarkozy à Strasbourg à 18h ce jeudi est maintenue, annonce un communiqué de presse de La France forte

12h14: François Hollande va faire une déclaration à son QG à 12h30

12h: Nicolas Sarkozy félicite les forces de l'ordre après le dénouement à Toulouse, annonce l'Elysée.
Il fera une
intervention radiotélévisée à 13h00 en direct du Palais de l'Elysée.

11h48: et Eric Ciotti, député et président UMP du Conseil général des Alpes-Maritimes

...avant d'appeler à la démission

11h46: Ce à quoi répond l'UMP, par Laure de La Raudière

11h45: Jean-Jacques Urvoas, le monsieur sécurité du PS, fustige sur le réseau Twitter (à propos du retranchement de Mohamed Merah dans un appartement à Toulouse)

11h10: Le meeting d'Alain Juppé à Reims annulé ce jeudi soir
Le ministre des Affaires Etrangères a finalement annulé son meeting prévu ce jeudi soir à Reims au caveau Castelneau, rapporte L'Union. Le quotidien régional relève que 5.000 invitations avaient été lancées pour l'occasion.

11h00: L'agenda de campagne de Nicolas Sarkozy bousculé
Le président-candidat, qui devait effectuer un déplacement doublé d'un meeting à Strasbourg ce jeudi soir, a annulé le déplacement. Pour le moment, le meeting serait maintenu.

10h30: Pas de retrait de Poutou au profit de Mélenchon, affirme le secrétaire national du PCF Pierre Laurent
«Je n'ai pas à dire à Philippe Poutou de se retirer. Je crois qu'il ne le fera pas parce qu'il a été au bout de la récolte des signatures» d'élus pour pouvoir participer à la campagne, a déclaré Pierre Laurent sur LCI. Dans une tribune publiée ce jeudi dans Libération, plusieurs responsables du NPA ont appelé à voter Jean-Luc Mélenchon.

10h16: Alain Juppé critique François Bayrou et François Hollande pour ses déclarations contre Nicolas Sarkozy sur l'affaire de Toulouse
Le ministre des Affaires étrangères estime sur Europe 1 qu'«on voit dans ce genre de tragédie la différence entre ceux qui ont l'étoffe d'un homme d'Etat et ceux qui se comportent en simples politiciens».
Juppé : "L'antisémitisme a reculé" par Europe1fr

10h06: Pour Bayrou, la campagne n'a jamais cessé
Le candidat du MoDem à l'élection présidentielle, François Bayrou, a estimé ce jeudi que l'affaire du tueur au scooter de Toulouse allait modifier la tonalité de la campagne, dont il estime au demeurant qu'elle n'a pas vraiment été suspendue. «Je souhaite que la campagne change dans le ton et dans le fond», a-t-il déclaré à RMC et BFM-TV.
Il a ajouté que «depuis des mois, on a (...) une campagne de diversion, une campagne dans laquelle on agite (...) des sujets secondaires».

9h55: >> Suivez les événements du jour, en direct, relatifs à Toulouse

9h45: La gauche «dur(e) avec le crime» en cas de victoire, promet Laurent Fabius

L'ancien Premier ministre qualifie en outre sur France 2 de «stupidité» les accusations de Jean-François Copé selon lequel la gauche avait minimisé les dangers du fondamentalisme et de l'intégrisme.

9h32: Le compte de Nicolas Sarkozy «retweete» celui de MadameMichu

9h20: Marine Le Pen accuse le renseignement français et le pouvoir politique de défaillance
La candidate FN a estimé sur France Info qu'il ont commis une faute dans la surveillance de Mohamed Merah et plus généralement dans l'évaluation de la menace islamiste. «On devrait tout savoir sur cet homme déjà. Très honnêtement, il faudra qu'on ait aussi ce débat pour savoir si les services de renseignement ont mis toutes les précautions de leur côté», a-t-elle dit.

Elle a ajouté que l'islamisme a été sous-estimé et a mis en cause le Qatar, qui selon elle finance le développement de l'islamisme. «On négocie la paix civile et sociale dans un certain nombre de quartiers, et pour cela on laisse se développer des réseaux, des influences».

Toulouse : Marine Le Pen pointe "un certain... par FranceInfo

9h18: Jean-François Copé accuse François Hollande et François Bayrou d'instrumentaliser l'affaire du tueur au scooter de Toulouse
Le secrétaire général de l'UMP accuse dans une interview au Figaro les candidats socialiste et du MoDem, écrivant:«Face à ce drame, j'invite François Hollande et ses alliés Verts à garder la dignité qui convient», déclare Jean-François Copé. «Je constate qu'ils poursuivent inlassablement leur campagne sur le chemin de l'ambiguité permanente.»
Il ajoute que «François Hollande n'a jamais fait de la sécurité une priorité de son projet». «Le PS vient donner des leçons alors qu'il s'est opposé à la totalité des mesures de sécurité que nous avons votées et mises en oeuvre.» Il juge également «incompréhensibles» les socialistes et les Verts sur les questions de laïcité.

9h07: Bienvenue à tous pour cette journée de campagne. La «reprise» de la campagne présidentielle et les événements de Toulouse vont dominer l'actualité de cette journée.

Anne-Laëtitia Béraud
Contributions : La sélection de 20 Minutes

Chargement des contributions en cours

publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr