Comment les candidats gardent la forme

4 contributions
Publié le 11 janvier 2012.

PRÉSIDENTIELLE - Grasse matinée pour les uns, micro-sieste pour les autres. Les candidats détaillent leurs «petits trucs» pour tenir le coup jusqu'au premier tour...

 «C’est une épreuve au sens physique du terme», confie un candidat. Sur le pont sept jours sur sept et aux aguets vingt-quatre heures sur vingt-quatre, les postulants à l’Elysée se doivent de tenir le choc physiquement pour atteindre le premier tour en forme. 20 Minutes détaille leurs trucs pour conserver la forme.

Alimentation: Pas d’alcool pour Lepage, quelques fruits pour Bayrou

«Le plus important, c’est l’hygiène de vie», résume Corinne Lepage. La candidate CAP 21 sait de quoi elle parle. Comme François Hollande, elle a suivi un régime et perdu dix kilos en vue de la présidentielle. «Je fais très attention à ce que je mange, avoue-t-elle. Et surtout, pas d’alcool». François Bayrou, lui, s’accorde «un voire deux verres de vin au dîner», avoue Jean-François Martins, son conseiller. Mais au déjeuner, le candidat MoDem se contente de quelques fruits qu’il «grignote» en continuant à travailler. Candidat Debout la République!, Nicolas Dupont-Aignan est plutôt du genre épicurien: «il aime les grands vins et les plats riches pour ne pas dire gras, lâche Damien Lempereur, un de ses proches. Du coup, en période de campagne, il se restreint.»

Sommeil: Grasse matinée ou micro sieste

Fréquemment en déplacement, les candidats encaissent la fatigue sans broncher. On ne peut pas se plaindre pendant une campagne, surtout quand les Français souffrent. Mais, chacun a son petit truc pour récupérer. François Hollande ainsi aurait la capacité de s’assoupir facilement quand il voyage pour récupérer. Marine Le Pen, elle, a passé une semaine de vacances à «dormir, dormir et dormir» pour se préparer comme il se doit. Corinne Lepage, elle, assume. «J’ai besoin d’une grasse matinée par semaine. Mon équipe de campagne sait qu’elle ne doit pas me déranger ce matin-là…» Nicolas Dupont-Aignan, lui, est plutôt du genre lève-tôt. Mais il se souvient bien de la méthode éprouvée par Jacques Chirac en 1995 et 2002. «Des fois, il fait une micro sieste de dix minutes dans la voiture quand il est en déplacement.» Quand à François Bayrou, il s’accorde une demi-heure de sommeil en plus dans le TGV qui le ramène dans son Béarn natal le week-end. «Ensuite, il se replonge dans ses dossiers», confie son conseiller.

Sport: Les candidats nagent pour ne pas ramer

Churchill l’avait démocratisé. Marine Le Pen l’assume: «No sport!» Les autres candidats éprouvent surtout le besoin de marcher. Une pratique qui fait, selon eux, autant de bien au corps qu’à l’esprit. «François [Bayrou] marche souvent le matin dans Paris. Et le week-end, dans la campagne, quand il rentre à Bordères», explique Jean-François Martins. Nicolas Dupont-Aignan est plus adepte de la natation. Il a fait construire une super piscine dans sa commune de Yerres (Essonne). «Il en profite pour y aller quand il rentre le week-end, assure Damien Lempereur, un de ses proches. Et il fait marrer tout le monde parce qu’il tient à payer sa place…» Mais la plus sportive de tous les candidats est sans conteste Nathalie Arthaud. La candidate (LO) a pris de bonnes habitudes en faisant un sport étude Volley-Ball. «Elle est toujours svelte et élancée», assure d’ailleurs Pierre Royan, son conseiller. En campagne, la candidate alterne les longueurs en piscine et les kilomètres de footing pour garder la forme.

 

Vincent Vantighem
Mots-clés
Newsletter
La MATINALE

Recevez chaque matin
l'actualité du jour

publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr