Arnaud Montebourg, le 10 octobre 2011, sur le plateau du JT de France 2.
Arnaud Montebourg, le 10 octobre 2011, sur le plateau du JT de France 2. - FRANCE 2 / AFP

© 2011 AFP

Arnaud Montebourg, qui a réuni 17% des voix au premier tour des  primaires socialistes, a déclaré dimanche que «beaucoup de ses amis» avaient fait «un autre choix que le sien» pour le deuxième tour, décidant de voter Martine Aubry plutôt que François Hollande. Se déclarant «détendu», Arnaud Montebourg, qui a apporté son soutien «à titre personnel» à François Hollande, a voté dimanche vers midi pour le député de Corrèze dans une école maternelle de Montret (Saône-et-Loire), où il est venu seul, en jean, chemise blanche et veste beige. «Ce soir, nous aurons un vainqueur et je serai, quel qu'il soit, à son service», a-t-il affirmé à la vingtaine de journalistes présents.

Aubry ou Hollande, c'est «du pareil au même»

Pour Arnaud Montebourg, «c'est à chacun de se déterminer en son âme et conscience» pour ce deuxième tour. Aubry ou Hollande, c'est «du pareil au même, le choix était difficile», a-t-il fait valoir, relevant: «Beaucoup de mes amis en Saône-et-Loire ont fait d'autre choix que le mien. C'est un choix respectable, de même que le mien.» Dans le bureau de vote de Montret (700 habitants), où Arnaud Montebourg avait recueilli 96,8% des voix au premier tour, l'ambiance était moins euphorique que dimanche dernier, les électeurs se montrant cette fois-ci plus réticents à révéler pour quel candidat ils votaient.