Brice Hortefeux accueille le nouveau ministre de l'Intérieur, Claude  Guéant sur le perron de l'hôtel Beauvau, le 28 février 2011 à Paris.
Brice Hortefeux accueille le nouveau ministre de l'Intérieur, Claude Guéant sur le perron de l'hôtel Beauvau, le 28 février 2011 à Paris. - CHESNOT/SIPA

A.S.

Nicolas Sarkozy peut compter sur le soutien de l’UMP dans son ensemble. Il n’y a pas de candidature rivale. Mais le président de la République sortant s’appuiera sur quelques personnalités de confiance.

Brice Hortefeux, bien sûr, est un fidèle parmi les fidèles. Quoiqu’écarté du gouvernement, il devrait diriger la campagne qu’il prépare d’ores et déjà dans l’ombre.

Claude Guéant sera aussi au rendez-vous. Récemment, il a endossé le rôle du méchant en enfilant le costume de ministre de l’Intérieur. Ce qui permet de recentrer l’image de Nicolas Sarkozy.

Bruno Le Maire est le nouvel homme de confiance. Cet ancien villepiniste a la charge importante de mettre au point le programme qui fera mouche.

Enfin, le Président devrait pouvoir compter sur le soutien de François Fillon et Jean-François Copé. Les deux hommes ne sont pas des proches de Nicolas Sarkozy mais auront besoin à leur tour de son soutien pour briguer sa succession en 2017.