Marine Le Pen, Gilbert Collard lors du  premier colloque du club «Idées et Nation» à Paris, le 16 juin 2011.
Marine Le Pen, Gilbert Collard lors du premier colloque du club «Idées et Nation» à Paris, le 16 juin 2011. - CHAMUSSY/SIPA

A. S.

Les «gars de la Marine», comme elle aime à les appeler, trustent désormais tous les postes d’importance à la direction du parti. Soutien fort, Louis Aliot, son compagnon, vice-président du parti, est en charge du projet. Autre mariniste important, Bruno Bilde qui occupe les fonctions de chef de cabinet.

Steeve Briois est l’homme fort du FN à Hénin-Beaumont. Après avoir été proche du «félon» Mégret, il est devenu un inconditionnel de la benjamine du «président». Il a été promu secrétaire général du parti.

Wallerand de Saint-Just est à la fois le trésorier et l’avocat du parti. Un pion essentiel dans la mécanique du FN. Christine Arnautu est une alliée de poids en Ile-de-France. Elle est la vice-présidente en charge des affaires sociales.

Marine Le Pen peut compter sur l’appui de son père. Le vieil homme n’est pas toujours d’accord avec la nouvelle orientation du parti, notamment lorsqu’il s’agit de sanctionner des hommes appartenant aux mouvements les plus extrémistes. Mais sa fidélité envers sa fille est infaillible. Bruno Gollnisch peut en témoigner.

Enfin, Me Gilbert Collard est la caution people des soutiens à Marine Le Pen. Pour l’heure, il est tout seul.