Dominique de Villepin, au tribunal de Paris, à l'ouverture du procès Clearstream en appel le 2 mai 2011.
Dominique de Villepin, au tribunal de Paris, à l'ouverture du procès Clearstream en appel le 2 mai 2011. - P. KOVARIK / AFP

V. V.

Les points forts

L’anti sarkozysme est sans doute le point le plus fort de Dominique de Villepin. A tort ou à raison, l’ancien Premier ministre a fait de l’actuel Président sa cible privilégiée. Aujourd’hui, il multiplie les déplacements en banlieue et en province pour promouvoir ses idées.

Les points faibles

Outre son manque de moyens et de troupes pour mener une campagne présidentielle, Villepin est toujours sous le coup d’une possible condamnation dans l’affaire Clearstream. Relaxé en première instance, il a été jugé en appel en mai dernier. La cour d’appel doit rendre son arrêt en septembre. En cas de condamnation, sa candidature serait compromise.