Politique: 2012, ça se prépare en 2011 (première partie)

115 contributions
Publié le 29 décembre 2010.

PREVISIONS - Pourquoi l'année 2011 est-elle aussi importante...

2012,  2012… Tout le monde y pense déjà dans les partis politiques. Mais pour bien préparer l’échéance présidentielle, il convient de ne pas louper la marche de 2011, année charnière. 20minutes.fr fait le point sur tous les événements politiques à venir, qui détermineront le scrutin présidentiel. Ci-dessous, les six premièrs mois de l’année.

16 janvier 2011: Nouvelle ère au FN
A Tours, le Front national fêtera le 16 janvier son nouveau leader. Le ou la président (e) du FN sera également le candidat à la présidentielle du parti. Sans trop s’avancer, on peut annoncer que Marine Le Pen devrait remporter le scrutin interne, le mystère demeure en revanche sur le rapport de force entre la fille de Jean-Marie le Pen et Bruno Gollnisch. Reste qu’une Marine Le Pen avec une cote de sympathie de 27% dans l’opinion, à la tête d’un FN en ordre de bataille peut faire des dégâts en 2012.

Mars 2011: les cantonales en échauffement
Européennes en 2009, régionales en 2010 et cantonales, donc, en 2011. Les 20 et 27 mars, la moitié des Français est appelé à renouveler ses conseillers régionaux. Le PS, qui avait réussi un beau score en 2008, souhaite rééditer sa performance qui conforterait sa position de premier parti local. L’UMP va tenter de limiter les dégâts alors que la popularité du gouvernement est toujours plombée. Ces élections auront valeur de test pour les états-majors des partis et pourront donner – ou non – un effet d’entraînement.  Des départements pourraient basculer de droite à gauche, comme le Rhône ou la Charente-Maritime. La gauche tient 58 départements, elle en vise au minimum 60 et en espère 70. A noter, ces conseillers régionaux auront un mandat raccourci, de trois ans au lieu de six, en raison de l’entrée en vigueur de la réforme des collectivités locales en 2014.

Janvier-Juin: Pré-primaires avant déclaration
En juin, les socialistes qui souhaitent se présenter aux primaires devront se déclarer officiellement. Si Ségolène Royal, Arnaud Montebourg et Manuel Valls sont déjà engagés dans la course, le suspens demeure pour Martine Aubry et surtout Dominique Strauss-Kahn. Reviendra-t-il ou pas? A-t-il envie? Est-il vraiment de gauche? Mille questions entourent «l’imam caché» et certains craignent – ou espèrent – un scénario à la Jacques Delors qui en 1994, au faîte de sa popularité, refusa de concourir à la présidentielle. Du coup, Martine Aubry serait en position de force. A moins que ce soit elle qui renonce par manque d’envie? François Hollande devrait également se dévoiler officiellement et Pierre Moscovici ira si DSK n’y va pas. Bref, en juin, on y verra un peu plus clair dans le jeu socialiste.

Au printemps: Mélenchon entrera-t-il en piste?
Le Front de gauche, rassemblement du PCF, du Parti de gauche et de la gauche unitaire, continue son aventure en 2012. Ils présenteront donc un candidat commun. Jean-Luc Mélenchon est déjà en piste et brigue l’investiture sur tous les plateaux de télés depuis six bon mois. Mais le PCF présente aussi son candidat, avec le député André Chassaigne. Qui l’emportera? La compétition ne prendra pas la tournure d’une primaire, comme au PS, question de culture. Les états-majors de chaque parti devraient trouver un terrain d’entente.

Mai: Villepin rejugé en appel dans l’affaire Clearstream
Du 20 au 26 mai, l’ancien Premier ministre sera rejugé dans l’affaire Clearstream, dans laquelle il avait été relaxé en première instance. Si le président de République Solidaire est de nouveau blanchi par la justice, il pourrait alors se présenter à la présidentielle, une candidature qui gênera son meilleur ennemi, Nicolas Sarkozy.

A venir, le reste de l’année 2011. Il va se passer beaucoup de choses entre juin et décembre et ce sera à lire jeudi.

Maud Pierron
publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr