Un ancien tirailleur sénégalais naturalisé vote pour la première fois...à 84 ans

POLITIQUE L'homme avait combattu pour la France pendant la guerre d'Algérie...

N.R.

— 

Alassane Dia reçoit son certificat de nationalité le 15 avril 2017 des mains du président François Hollande.

Alassane Dia reçoit son certificat de nationalité le 15 avril 2017 des mains du président François Hollande. — KAMIL ZIHNIOGLU KAMIL/SIPA

Malgré une participation en nette baisse par rapport à 2012, les élections législatives de 2017 comptent au moins un nouvel électeur. Selon Le Parisien, Alassane Dia, ancien tirailleur sénégalis naturalisé en avril dernier par François Hollande, a voté pour la première fois en France à l’occasion de ces élections.

>> Lire aussi : Hollande réintègre solennellement 28 tirailleurs sénégalais dans la nationalité française

Comme il le raconte au Parisien, cet ancien militaire qui avait rejoint l’armée française dans les années 1950 s’est étonné du faible nombre de votants à ces élections. « Quand je suis arrivé au bureau à 14 heures, il n’y avait personne ! J’ai pensé que les gens avaient tous voté le matin. »

D’autres naturalisations à venir ?

Au moment de la cérémonie à l’Elysée, l’ancien président leur avait lancé : « Vous êtes l’histoire de France ». Alassane Dia fait partie de ces 28 tirailleurs, nés entre 1927 et 1939, et parmi lesquels figurent 23 Sénégalais, 2 Congolais, 2 Centrafricains et un Ivoirien.

La France, avait insisté le chef de l’Etat, avait une « dette de sang » à leur égard. Evoquant ceux « qui n’ont pas pu déposer leur demande dans les délais », il avait également assuré que « tous les anciens tirailleurs qui résident en France et qui en feront la demande bénéficieront de la même réponse » positive.